travauxPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr / Voilà un spectacle pour lequel on a été trompé par la masse de spectateurs qui s'agglutinaient devant l'entrée du théâtre et des commentaires élogieux de la presse. Bourrée de clichés, à la lisière du vulgaire le plus souvent, la pièce de Michel Vinayer n'a assurément rien de poétique ni de cocasse! La peinture de la vie du Service Après-Vente de la Société Cosson est désuète sans le faire exprès et le sujet a peu d'intérêt tant il est malmené par une écriture complaisante avec elle-même. La mise en scène de Valérie Grail est vieillotte et les comédiens forcent la caricature. Sur scène, ceux qui ne parlent pas s'occupent tant bien que mal et l'on assiste à une frénésie du remplissage où l'on ne sait pas quoi faire pour en faire davantage. Dans le public, des soupirs et des trépignements: c'est que ça dure 1h25 et que la seule attraction réside dans une pendule dont la course folle se met en route à chaque…acte? Quelques phrases dont on aurait voulu se passer? "Tu es l'oeuf, je te gobe" ou encore "Ton sourire passe bien au téléphone" , pâle copie du "Que tu étais jolie hier soir au téléphone" de Sacha Guitry. On ne commentera pas non plus le jeu mièvre qui inonde le plateau ni les minauderies insupportables d'une Yvette ou d'une Nicole, écervelées agaçantes qui dégradent l'image de la femme tant elles s'exhibent en produits de consommation masculins…bref, rien ne nous est épargné! N'y allez surtout pas…ou juste pour apprécier davantage tout ce que vous verrez après!

Interprète(s) : CÉDRIC DAVID, LUC DUCROS, AGATHE L'HUILLIER, JULIE MÉNARD, MIREILLE ROUSSEL
Metteur en scène : VALÉRIE GRAIL
Musique originale : STEFANO GENOVESE
Scénographie : CHARLOTTE VILLERMET
Lumières : CHRISTOPHE BRUYAS
Assistante à la mise en scène : JULIET GAVISON

Dates des représentations:

Du 7 au 28 juillet 2012 à 16h35  au Théâtre des Lucioles. Festival d'Avignon OFF.  Durée: 1h25

A lire aussi:

Commedia dell'arte : la compagnie dell'improvviso chez vous

Hôtel Palestine: entre mensonges d'Etat et états d'âme

L'Atrabilaire Amoureux à la sauce Cartoun Sardines

La mort et son asticot au Théâtre Jean Vilar

One day à la Bobitch: un clown qui mérite de faire du bruit!

{fcomment}

Dernière minute

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

THÉÂTRE

A LA UNE

Franck Woeste : Pocket Rapsody, un album complexe et mélodique
Franck Woeste : Pocket Rapsody, un album complexe et mélodique
Publication : vendredi 29 avril 2016 19:15

Par Nicolas Vidal - Franck Woeste, le jeune pianiste allemand fait paraître un premier album chez le prestigieux label Act Music. Pocket Rhapsody impressionne par sa vitalité musicale débordante, accompagnée par des invités de marque comme Ibrahim Maalouf, Youn Sun Nah, Sarah Nemtanu ou encore Gregoire Korniluk.

Sylvie Paz et Diego Lubrano : rencontre du jazz et du flamenco
Sylvie Paz et Diego Lubrano : rencontre du jazz et du flamenco
Publication : vendredi 29 avril 2016 19:15

Par Nicolas Vidal - Voilà une belle rencontre entre le flamenco et le Jazz incarnés par la chanteuse Sylvie Paz et le guitariste flamenco Diego Lubrano. La Ùltima se laisse apprivoiser dès les premières notes où tout le monde a quelque chose à aimer tant les inspirations sont larges : tango, jazz, tanguillo, buleria... 

Marcus Strickland : une atmosphère musicale entre hip hop et jazz
Marcus Strickland : une atmosphère musicale entre hip hop et jazz
Publication : jeudi 28 avril 2016 15:28

Par Nicolas Vidal - Un album en totale osmose avec son créateur, Nihil Novi s’imprègne des envies et de la recherche musicale qui passionne Marcus Strickland entre hip-hop, jazz et couches de son entremêlées pour donner une atmosphère très particulière à son univers musical.

Gogo Penguin : un nouvel album électro-accoustique
Gogo Penguin : un nouvel album électro-accoustique
Publication : jeudi 28 avril 2016 15:27

Par Nicolas Vidal - Gogo Penguin a beaucoup vadrouillé ces derniers mois dans le monde entier suite à des succès à la chaîne. Leur album «V2.0» a été nommé aux Mercury Awards. Aujourd’hui, ce nouvel album "Man Made Object" ne fait pas offense à la patte singulière de l’univers musical dans lequel Gogo Penguin évolue.

Festival Normandie : Tous impressionnistes au Havre
Festival Normandie : Tous impressionnistes au Havre
Publication : mercredi 27 avril 2016 09:28

Par Pascal Baronheid - Pour sa troisième édition, le Festival Normandie impressionniste a choisi de rassembler sa programmation autour du thème « Portraits impressionnistes ». Sujet rassembleur, intime et populaire, il s’intéresse plus largement à la question de la figure, du visage et du corps, de la famille, des cercles amicaux, des représentations sociales. Le regard que les impressionnistes ont porté sur le monde dessine aussi le portrait d’une époque.

CINEMA

Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Publication : mercredi 20 avril 2016 10:20

Par Jonathan Rodriguez - Hymne à la vie, à la singularité, au peuple, au multiculturalisme, le nouveau film de Raymond Depardon est un peu tout ça à la fois. Le plus célèbre des documentaristes français est parti d’un postulat très simple : un tour de France en caravane pour aller à la rencontre des gens, les écouter parler en toute liberté. Charleville-Mézières, Nice, Calais, Sète… le cinéaste a choisi 15 villes, qui ne sont pas le fruit du hasard : « Je voulais parler de la France des villes moyennes, des gens de la ville. Je voulais confronter le Nord et le Sud, qui sont des particularités fortes du pays, de mettre à l'image une diversité » nous-a-t-il confié lors d’une rencontre.

Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Publication : mercredi 20 avril 2016 09:27

Par Florence Yeremian - Davis travaille dans la finance. Suite à un accident de voiture, il perd sa femme et se retrouve seul, face à lui même. Incapable de faire son deuil, il entame une série de courriers destinés à un service de réclamation. Ces lettres sont censées demander un remboursement mais elles permettent surtout à Davis de déverser anonymement ses pensées au fil du papier. Le hasard faisant bien les choses, ces confessions happent l'attention de Karen Moreno, une jeune femme en mal de vivre, totalement accro à la drogue. Poussée par la curiosité et la compassion, elle décide spontanément d'aller voir Davis. La rencontre de ces deux âmes en peine va étrangement les mener vers une nouvelle façon d'appréhender la vie.

La Toile