Cinéma : Johnny X est un petit bijou explosifPar Candice Nicolas - BSCNEWS.FR / Un mélange explosif ! Ce petit bijou sorti de la quatrième dimension nous mène vers un trésor de trouvailles délirantes, mêlant la bande des T-Birds de Grease aux films de science-fiction ou d’horreur des années cinquante. Johnny X (Will Keenan) vient d’une planète très, très lointaine, et pour s’être mal conduit et avoir volé une combinaison de résurrection qui permet de prendre le contrôle des individus, il est condamné à vivre avec quelques-uns de ses amis de débauche sur Terre pour prendre mieux conscience de leurs actes. Malgré sa punition, Johnny est très à l’aise et devient alors le leader d’une bande de blousons noirs, délinquants juvéniles extraterrestres. Sa petite amie Bliss (De Anna Joy Brooks) le quitte en lui volant sa précieuse combinaison et s’amorce dès lors une course poursuite hallucinante dans le désert, lunaire et inquiétant…

La première de Johnny X a eu lieu au Cinequest Film Festival de Sans José en mars, et vient de passer au « Chinese Theatre » pour le Dance with Films Festival début juin. Ce film est un cocktail délicieux. Servi en noir et blanc, avec des costumes et décors originaux, on y chante, on y danse, on s’embrasse et on s’assassine. La concoction est vivifiante, tout y est, du diner à milk-shakes aux décapotables au capot interminable, sans oublier une musique jazzy-disco enivrante. On ne s’ennuie pas une seconde, l’intrigue prend des tours et des détours aussi emberlificotés que l’esprit de Johnny. On passe de la science-fiction à la romance, en passant par la comédie musicale et le mauvais film d’horreur. Le tout filmé en 35 mm sur la dernière Kodak !

Oui, ce film fait partie des « derniers de… ». Dernier film de Kevin McCarthy décédé en 2010, surtout connu pour L'Invasion des profanateurs de sépultures (Siegel, 1956), mais encore…

C’est aussi le dernier film fait sur Eastman Kodak Co.’s Plus-X film, que la compagnie Rochester a discontinué en 2010. Le réalisateur Paul Bunnell confie : « Nous n’avions pas du tout l’intention d’utiliser la dernier Plus-X film noir et blanc. The Artist a commencé à être tourné alors que nous finissions Johnny X, et je sais qu’ils auraient voulu utiliser Plus-X aussi, mais nous avions pris le dernier. Ils ont donc dû tourner en couleur, puis effectuer la conversion de manière numérique – et quand même gagner l’Oscar du meilleur film !

The Ghastly Love of Johnny X (Bunnell, 2012)

 

À lire aussi :

Kathleen Turner : " Aux USA, nous avons une vision très romantique de la France"

Anne Renton : " La famille parfaite est une tranche de vie en désordre"

Dark Shadows : Tim Burton et Johnny Depp dans un show américain sensationnel

Charlize Theron : une Blanche-Neige convaincante dans un conte étonnant

Avengers : La crème des superhéros américains dans un seul film

{fcomment}

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Des places à gagner

robinmckelle

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Événement

Comedieudlivre bscnews

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Saint-Maur en Poche : une 8e édition so british !
Saint-Maur en Poche : une 8e édition so british !
Publication : jeudi 26 mai 2016 10:48

Par Jonathan Rodriguez - God save the Queen ! Pour sa huitième édition, Saint Maur en Poche propose de partir à la découverte des auteurs de la langue anglaise. Une belle occasion d’écumer les genres les plus prolifiques de la littérature british. Ce salon international du livre au format de poche se déroulera les 18 et 19 juin, place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés. Il est une nouvelle fois organisé par la librairie La Griffe Noire du célèbre Gérard Collard et de Jean Casel et proposera deux espaces de rencontres – le Café de la Griffe noire et le Café des Déblogueurs – dans lesquels les auteurs présenteront leurs ouvrages au cours d’interviews menées par les libraires, des blogueurs ou des journalistes. Au final ce sont plus de 180 auteurs qui viendront à la rencontre des lecteurs.

Stavanger:  un huis-clos aux relents de repentance
Stavanger: un huis-clos aux relents de repentance
Publication : jeudi 26 mai 2016 10:14

De Florence Yérémian - Florence a sauvé Simon du suicide. En longeant le quai, elle a vu ce jeune homme étendu sur les rails avec sa coupe de champagne. L’esprit grisé par les bulles, il attendait la mort à défaut d’autre chose… Intriguée par ce pauvre ère semblable à un enfant perdu, elle a décidé de le ramener chez elle pour qu’ils puissent finir la nuit ensemble.Malgré la peur et la fatigue, ces deux inconnus ne parviennent pas à s’endormir. Solitaires et amers, ils se font face, se confrontent, et vont, l’espace d’un soir, s'ouvrir l’un à l’autre afin de comprendre enfin ce qui les ronge depuis toujours...  

Athenais : une révélation folk & Pop de Montpellier
Athenais : une révélation folk & Pop de Montpellier
Publication : mercredi 25 mai 2016 15:54

Par Nicolas Vidal - Lorsqu’on tire ses influences entre autres de Fiona Apple, on a finalement une prédisposition artistique qui flirte avec le bon goût. Athenais, jeune songwriter montpelliéraine, après avoir fait ses classes à Londres, s’est installée à Montpellier pour lancer ses projets. Voici déjà son second EP qui oscille entre folk et pop porté par une voix délicatement pâtinée qui donne envie d’en savoir plus. On attend maintenant impatiemment son premier album. Rafraîchissant !

Les Suds à Arles : le carrefour des cultures musicales
Les Suds à Arles : le carrefour des cultures musicales
Publication : mercredi 25 mai 2016 14:54

Par Jonathan Rodriguez - La 21e édition du Festival Les Suds à Arles se dévoile. Du 11 au 17 juillet 2016, cet évènement estival au coeur de la cité arlésienne accueillera plus de 60 000 festivaliers, 60 concerts et des rencontres musicales. Viendront s’ajouter une quarantaine de stages et master classes (chant, danse et musique). Chaque été pendant une semaine, jour et nuit, le festival met en avant une exigence artistique assumée doublée d’un esprit festif indispensable. Un mélange bienvenu entre les plus grandes voix et les sonorités du monde, des plus populaires aux plus intimistes alliant acoustiques, électriques ou électroniques.

Tribeqa : à la conjonction du jazz et du hip hop nantais
Tribeqa : à la conjonction du jazz et du hip hop nantais
Publication : mercredi 25 mai 2016 14:23

Par Nicolas Vidal - Tribeqa est un transfuge de la scène musicale nantaise et de son incroyable vitalité. L’idée musicale tourne autour d’une architecture Afro-Jazz-Hip Hop qui surprend et s’affirme au carrefour des influences. Ni trop Jazz, ni trop Hip-Hop, l’alchimie prend avec vigueur. On vous recommande la découverte de Tribeqa.

CINEMA

Green Room : Thriller horrifique jubilatoire par Jeremy Saulnier
Green Room : Thriller horrifique jubilatoire par Jeremy Saulnier
Publication : dimanche 8 mai 2016 19:03

Par Jonathan Rodriguez - Lors de l’été 2014, Jeremy Saulnier se dévoilait à l’hexagone avec Blue Ruin, oeuvre prometteuse et saisissante, lui octroyant des allures d'auteur indépendant confirmé et multitâches - réalisation, scénario, directeur photo - avec une identité singulière. Deux ans plus tard, il revient avec Green Room - petite sensation cannoise - une plongée dans l'univers des punks où un groupe de musique va se retrouver à la merci de Skinheads et autres néo-nazis. Un cocktail détonnant et déroutant.

Everybody wants some : Portrait groovy des 80’s par Linklater
Everybody wants some : Portrait groovy des 80’s par Linklater
Publication : dimanche 8 mai 2016 19:03

Par Jonathan Rodriguez - Ah qu’il les aime ces années 80 Richard Linklater ! Après Génération rebelle (Dazed and confused en VO) - où l’on pouvait découvrir les débuts étonnant d’un Matthew McConaughey chevelure blonde ornée d’une moustache - le cinéaste américain revient à ses premiers amours en dressant le portrait tendre et drôle d’une troupe de sportifs, à quelques jours de la rentrée scolaire.