Orbo Novo : le ballet symbiotique de Sidi Larbi CherkaouiPar Julie Cadilhac - BSCNEWS.FR / Le ballet Orbo Novo s'est inspiré du livre "My Stroke of Insight " de Jill Bolte Taylor  qui fait l'analyse du fonctionnement de son cerveau lorsqu'elle a été victime d'une attaque cerébrale,. Interprété par le talentueux ballet de Manhattan Cedar Lake, il explore une construction de l'esprit dans laquelle le passé et le futur se rencontrent. A la recherche de l'équilibre parfait entre gauche et droit, ciel et terre, cette pièce chorégraphique nous offre un moment présent superbe dans lequel le spectateur  a le loisir de contempler des performances  de danseurs virtuoses. Les premières minutes sont, certes, un peu poussives : Sidi Larbi Cherkaoui s'y veut trop explicatif, mêle le langage à une chorégraphie itérative  et fait formuler par les danseurs des extraits du texte de Jill Bolte Taylor. Si les gestes accompagnent avec pertinence le discours, le spectateur décroche car il faut tantôt qu'il scrute les surtitrages, tantôt qu'il tende l'oreille pour deviner derrière un accent américain les mots français formulés, tantôt qu'il ne perde pas le fil entre deux bouts de phrase traduites en voix off...un moment verbalisé qui mériterait d'être raccourci car les corps, ensuite, formulent tout cela avec une transparente et lumineuse aisance . Ainsi, dès le premier mouvement de groupe véritablement dansé, la magie s'installe pour ne plus quitter le plateau. Chaque oscillation, hésitation, déséquilibre, décline de façon singulière et brillante cette réalité de l'attaque cérébrale... où le corps se fragilise, où l'être perd la maîtrise des choses et l'on voit ainsi se développer les thèmes de la contamination, de la solitude, de la liberté, de la perspective : un couple est  pris de tremblements irrépressibles que seul le contact humain ( ou l'amour?) peut gommer , un autre est secoué par des déséquilibres sans fin, d'autres ne peuvent se décoller et des trios forment des touts que leurs chorégraphies divergentes rapprochent davantage. Sidi Larbi CHerkaoui sait créer au coeur de l'unité et de la coordination des fantaisies délicieuses et riches de sens et l'oeil est ébahi par le souffle extraordinaire qui anime alors le groupe des danseurs. Sur le plateau, s'exprime un génie chorégraphique qui gonfle les voiles de l'imagination en construisant un tableau mouvant de ports de bras et de balancés, déploie le mouvement et le sublime en laissant par exemple, ça ou là, un danseur immobile ou un être araignée accroché à une structure quadrillée orange vif. En effet, s'ajoute à la vélocité des danseurs , leur souplesse et leurs qualités acrobatiques, un espace scénographique constamment remanié , esthétique et extrêmement pertinent. L'ensemble illustre avec émotion et justesse les ressentis de Jill Bolte Taylor. Un moment de grâce!

Orbo Novo
Par Cedar Lake Contemporary Ballet
Direction: Benoît -Swan Pouffer
Chorégraphie: Sidi Larbi Cherkaoui
Avec Jubal Battisti, Billy Bell, Jon Bond, Soojin Choi, Nickemil Concepcion, Vania Doutel Vaz, Jason Kittelberger, Ana-Maria Lucaciu, Navarra Novy-Williams, Oscar Ramos, Ida Saki, Matthew Rich, Joaquim de Santana, Acacia Schachte, HarumiTerayama, Ebony Williams
Lumière : Jim French
Scénographie : Alexander Dodge
Créé le 8 juillet 2009 au Jacob's Pillow Festival

Les 6 et 7 juillet 2012 à l'Opéra Berlioz/ le Corum ( Montpellier Danse)
Le 9 juillet à 21h30 au Théâtre Jean Deschamps au Festival de Carcassonne

À lire aussi :

Montpellier Danse : le superbe ballet coup de poing de Mourad Merzouki

Twin Paradox : une vision expérimentale des amants qui laisse perplexe

Arthur Harel : les Fragments de sa création

Paroles de Chorégraphe : Céline Lefèvre

Béjart Ballet Lausanne : 15 (bonnes) raisons d'y aller

Salves: entre théâtre muet et non-danse, Maguy Marin balance

 

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

J'aime l'Info du BSC NEWS

 NICE JAZZ FESTIVAL 2016J'aime l'info - BSC NEWS

Enregistrer

Enregistrer

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Journal d’une bipolaire : mettre des mots sur les troubles de l’humeur

Journal d’une bipolaire : mettre des mots sur les troubles de l’humeur

Publication : mercredi 24 août 2016 10:41

Par Romain Rougé - Journal d’une bipolaire est l’histoire vraie d’Emilie Guillon, atteinte de maniaco-dépression, maladie aujourd’hui connue sous le nom de bipolarité. A la fois touchant et informatif, ce récit autobiographique dessine les espoirs et les doutes du malade ainsi que les conséquences sur son quotidien et ses proches.

Gstaad Menuhin Festival & Academy : quand le classique se met au vert

Gstaad Menuhin Festival & Academy : quand le classique se met au vert

Publication : mercredi 24 août 2016 10:30

Par Ludivine Augé - 2016 est une année forte pour les Alpes Suisses qui fêtent la 60ème édition de son festival dédié à la musique classique, Gstaad Menuhin Festival & Academy, et le centenaire de son fondateur, le célèbre violoniste Yehudi Menuhin.

Le Livre sur la Place : Nancy fait sa rentrée littéraire

Le Livre sur la Place : Nancy fait sa rentrée littéraire

Publication : mercredi 24 août 2016 09:58

Par Romain Rougé - La 38ème édition du premier salon national de la rentrée littéraire aura lieu du 9 au 11 septembre 2016 à Nancy, en présence des académiciens Goncourt. Le Livre sur la Place réunira près de 550 auteurs avec un programme oscillant entre rencontres et partages autour du livre.

Le Teckel : Une satire sociale qui donne la nausée

Le Teckel : Une satire sociale qui donne la nausée

Publication : mercredi 24 août 2016 09:21

Par Florence Yérémian - Le cinéma de Todd Solondz est particulier : à-mi chemin entre la comédie provocatrice et le film social, il présente un goût récurant pour le cynisme et l'humour noir. Avec sa dernière création, ce réalisateur indépendant nous plonge de nouveau dans l’étrangeté malsaine de son univers en lui conférant encore plus d'âpreté.

Arnaud Genon : Tu vivras toujours, son émouvant premier roman

Arnaud Genon : Tu vivras toujours, son émouvant premier roman

Publication : mardi 23 août 2016 15:19

Par Laurence Biava - Arnaud Genon vit et enseigne en Allemagne. Il a publié de nombreux articles et plusieurs essais consacrés à la littérature autobiographique et autofictionnelle. Tu vivras toujours est son premier roman.

Syma Mobile

SYMA JUIN2016

Enregistrer

Enregistrer