Cuisine chinoisePar Soisic Belin - Bscnews.fr / Claude Lévi Strauss: "Toute nourriture est bonne à penser" . En effet, le passage du cru au cuit, l'alliance de divers mets, l'apparition accidentelle de nouvelles textures (le vin de céréales) sont les reflets les plus concrets d'une civilisation.Contrairement à notre mentalité judéo-chrétienne occidentale, la cuisine chinoise et les installations pénibles qui en découlent ( l'abattage des animaux) est du ressort des hommes.
Loin d'être un gynécée, la cuisine s'apparente à  l'andrône antique. C'est peut être le seul point immuable de cette culture culinaire chinoise, tout le reste ayant évolué au fil du temps et des dynasties. Les changements sont notables dans la cuisine en tant que telle : les modes de cuisson, l’ajout d'ingrédients, l'arrivée de l'exotisme, l'assimilation de la nourriture à une véritable philosophie; comme nous le précise à juste titre Jean Paul Desroches* "Les Chinois ne pensent qu'à ça! Quand vous croisez un Chinois dans la rue Chifanle Meiyou ( Avez-vous mangé?) est la première question que vous lui posez". Tout au long de ce parcours pensé de manière chronologique, découpé par des paravents auto-éclairés, vous serez étonné par l'affichage de recettes plus étonnantes les unes que les autres " chien braisé dans son bouillon de tortue"... Si les aliments qui garnissaient les multiples ustensiles exposés (ding tripodes, gui coupes...) nous sont tout simplement contés et qu'il nous faut les imaginer, on nous apprend que les techniques et les installations liées à la table ont aussi bien changé au fil du temps et des volontés dynastiques : l'arrivée des baguettes Kuaizi au IIème siècle av.J.-C. est à mettre en parallèle avec l'introduction des graisses animales et des huiles végétales, de même que le délaissement des nattes et des plateaux pour les tables et les chaises illustre un rapprochement avec les cours occidentales et la volonté de les concurrencer tout en les imitant. On remarquera l'introduction du luxe dans la vaisselle (or, argent, laque, porcelaine...).Si cette exposition se veut innovatrice, c’est surtout à la toute fin que l'on retrouve une installation vidéo du collectif d'art numérique PLEIX "une dinette cinétique" où se mêle graphisme 3D et photographie.
Comme le rappelle Stéphane Martin* "cette exposition inaugure un partenariat avec le musée national de Chine, partons donc sur cette note encourageante, car on restera tout de même sur sa "faim"...  en attente de plus...d'objets, d'explications, d'interactions... Cependant les nombreuses activités proposées en accord avec cette thématique de la gastronomie chinoise vont certainement combler ce petit manque et ,de fait ,nous réjouir!


* Paul DESROCHES
Commissaire de l’exposition "Les séductions du Palais" en partenariat avec Yan ZHI du musée National de Chine
*Stéphane MARTIN
Président du Musée du Quai Branly.


Au Musée du Quai Branly, Mezzanine Est

Du Mardi 19 juin 2012 au Dimanche 30 septembre 2012.
.

-BEFORE du vendredi 6 juillet de 19h à 23h (Visite de l'exposition, dégustation des classiques culinaires de "l'Empire du Milieu", revisités par des grands Chefs, DJ No Breakfast, projection de photographies invitant au voyage).

-Weekend "Les seductions du Palais" du samedi 7 au dimanche 8 juillet (visite contée dans l'exposition, découverte de jeux chinois, une rencontre au Salon de lecture et bien sûr la traditionnelle cérémonie du thé.) 

A lire aussi:

Entre réel et virtuel, un regard sans concessions sur la société chinoise

Le petit chaperon chinois

Quelle légende se cache derrière le Nouvel An Chinois?

Un conte chinois plein de sagesse

{fcomment}

cuisine

LE BSC NEWS du mois

COuv BSCNEWS BRILLANTE JAN16

AU THÉÂTRE

AnnonceBCSElyse300x300

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Publicité

PUB TOBIAS THOREY


 

 

 

Publicité

Syma Fevrier2016

CINEMA

Yogananda: un documentaire qui tend vers l'hagiographie
Yogananda: un documentaire qui tend vers l'hagiographie
Publication : mercredi 10 février 2016 08:21

Par Florence Yérémian - Connaissez-vous Paramahansa Yogananda? Avec ses longs cheveux noirs et ses yeux révulsés, il nous fait songer à une version indienne du mystique Raspoutine. Nommé Swami par son guide spirituel, cet homme singulier a introduit le kriya Yoga aux Etats-Unis durant l’entre deux guerres. Vénéré par des foules immenses, il a également été l’auteur d’un Best Seller (Autobiographie d’un Yogi) qui a influencé Steve Jobs autant que Georges Harisson.

No Land's Song:  un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
No Land's Song: un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
Publication : lundi 8 février 2016 08:33

Depuis la révolution de 1979, l'Iran interdit aux femmes et particulièrement aux solistes de chanter devant un public mixte. En effet, selon les dires de la guidance islamique, toute voix féminine serait susceptible d'atteindre une fréquence sonore pouvant provoquer du plaisir, voire de l'ivresse, à un spectateur masculin ...