inoukPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Illustration Pole Ka/Crédit-photos: Christophe Pétraud/ Malgré la chaleur pesante de cette fin de mois de juin à Montpellier, les élèves de l'Autre Théâtre ont réussi à faire venir jusqu'à nos plages la blancheur des banquises, le vent glacé et toutes les belles légendes qui sont attachées à la Sibérie.

Il était une fois Inouk -Être - Humain : 14 jeunes filles et garçons réunis pour un chaleureux projet théâtral mis en scène par Aglaïa Romanovskaia. La partie nord de l'Asie nourrit de nombreuses histoires qui se chuchotent comme un secret au creux des igloos: les chasseurs ,qui se mettent en danger lors de chaque expédition, y racontent les infortunes de leur expédition, les fantômes qui hantent la mer y surgissent aussi et effrayent les enfants, on y croise une femme squelette, une femme géante ou une chamane. L'Autre Théâtre nous narre tout cela avec l'appui d'une belle scénographie de Daniel Fayet : un iceberg dont la présence protège des tempêtes autant qu'elle menace par sa taille et sa force implicite et puis 14 bassins d'eau que chacun des protagonistes apprivoise à sa façon. Une année d'exploration pour ce groupe d'acteurs durant laquelle le travail sur le corps a été un axe majeur, encadré par la chorégraphe Natacha Kouznetsova. Ensemble, le groupe , solidaire et avec un enthousiasme communicatif, a appris à explorer leurs possibles corporels - et leur mémoire - puis ont su trouver leur place dans cette création. Le fruit d'une équipe unie,?  Un moment de partage poétique avec le public et une invitation pour chacun de nous à découvrir l'Inouk qui est en lui. Certaines scènes sont d'ailleurs très émouvantes et esthétiques, notamment celle de Laura Deleaz qui interprète la femme squelette avec beaucoup de grâce et de gravité ou encore la rencontre entre l'orphelin et Mylia ( interprétés par Victor Silvy et Babeth Maggiollo) où les mains se rejoignent dans la transparence du verre, lorsque la buée est effacée.

Le spectateur qui suit le travail de la troupe de l'Autre Théâtre  apprécie les progrès des élèves et prend plaisir à retrouver des visages, des personnalités qui s'affirment d'année en année. On a d'ailleurs appris avec intérêt dans la feuille de salle que trois des acteurs de la troupe ont commencé une formation professionnelle en intégrant la compagnie de l'ESAT BULLE BLEUE. L'aventure théâtrale continue donc ! Félicitations à tous ceux qui ont contribué à cette belle aventure humaine au coeur de la banquise:  Acteurs, Anim-acteurs et Artistes professionnels ! Et à l'an prochain!

 

Titre: Inouk-Être-Humain

Par l'Autre Théâtre

Mise en scène: Aglaïa Romanovskaïa

Acteurs: Victor Silvy, Taha Naïli, Hugo Corbeau, Mathieu Beaufort, Sylvie Chavent, Laura Deleaz, Julien Colombo, Aymeric Tissié, Jean Marie Herbet, Babeth Maggiollo, Stéphanie Ferdous, Bruce Kimpe, Romain Toffoli, Geoffrey Genet

Anim-acteurs: Régis Esquieu, Marie-Laurence Deleaz, Fafa Serres, Nicole Chapillon, Aude Coumelonge, Jean Chavent, Emilie Pignède, Nicole Doualla, Julie Roussel, David Gimenez.

Dates des représentations:

Les 26, 27 et 28 juin 2012 au Printemps des Comédiens ( Montpellier)

A lire aussi:

L'Autre Théâtre à la rencontre de la richesse de l'Autre

{fcomment}

l'Autre théâtreInouk être humain

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Des places à gagner

robinmckelle

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Événement

Comedieudlivre bscnews

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Saint-Maur en Poche : une 8e édition so british !
Saint-Maur en Poche : une 8e édition so british !
Publication : jeudi 26 mai 2016 10:48

Par Jonathan Rodriguez - God save the Queen ! Pour sa huitième édition, Saint Maur en Poche propose de partir à la découverte des auteurs de la langue anglaise. Une belle occasion d’écumer les genres les plus prolifiques de la littérature british. Ce salon international du livre au format de poche se déroulera les 18 et 19 juin, place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés. Il est une nouvelle fois organisé par la librairie La Griffe Noire du célèbre Gérard Collard et de Jean Casel et proposera deux espaces de rencontres – le Café de la Griffe noire et le Café des Déblogueurs – dans lesquels les auteurs présenteront leurs ouvrages au cours d’interviews menées par les libraires, des blogueurs ou des journalistes. Au final ce sont plus de 180 auteurs qui viendront à la rencontre des lecteurs.

Stavanger:  un huis-clos aux relents de repentance
Stavanger: un huis-clos aux relents de repentance
Publication : jeudi 26 mai 2016 10:14

De Florence Yérémian - Florence a sauvé Simon du suicide. En longeant le quai, elle a vu ce jeune homme étendu sur les rails avec sa coupe de champagne. L’esprit grisé par les bulles, il attendait la mort à défaut d’autre chose… Intriguée par ce pauvre ère semblable à un enfant perdu, elle a décidé de le ramener chez elle pour qu’ils puissent finir la nuit ensemble.Malgré la peur et la fatigue, ces deux inconnus ne parviennent pas à s’endormir. Solitaires et amers, ils se font face, se confrontent, et vont, l’espace d’un soir, s'ouvrir l’un à l’autre afin de comprendre enfin ce qui les ronge depuis toujours...  

Athenais : une révélation folk & Pop de Montpellier
Athenais : une révélation folk & Pop de Montpellier
Publication : mercredi 25 mai 2016 15:54

Par Nicolas Vidal - Lorsqu’on tire ses influences entre autres de Fiona Apple, on a finalement une prédisposition artistique qui flirte avec le bon goût. Athenais, jeune songwriter montpelliéraine, après avoir fait ses classes à Londres, s’est installée à Montpellier pour lancer ses projets. Voici déjà son second EP qui oscille entre folk et pop porté par une voix délicatement pâtinée qui donne envie d’en savoir plus. On attend maintenant impatiemment son premier album. Rafraîchissant !

Les Suds à Arles : le carrefour des cultures musicales
Les Suds à Arles : le carrefour des cultures musicales
Publication : mercredi 25 mai 2016 14:54

Par Jonathan Rodriguez - La 21e édition du Festival Les Suds à Arles se dévoile. Du 11 au 17 juillet 2016, cet évènement estival au coeur de la cité arlésienne accueillera plus de 60 000 festivaliers, 60 concerts et des rencontres musicales. Viendront s’ajouter une quarantaine de stages et master classes (chant, danse et musique). Chaque été pendant une semaine, jour et nuit, le festival met en avant une exigence artistique assumée doublée d’un esprit festif indispensable. Un mélange bienvenu entre les plus grandes voix et les sonorités du monde, des plus populaires aux plus intimistes alliant acoustiques, électriques ou électroniques.

Tribeqa : à la conjonction du jazz et du hip hop nantais
Tribeqa : à la conjonction du jazz et du hip hop nantais
Publication : mercredi 25 mai 2016 14:23

Par Nicolas Vidal - Tribeqa est un transfuge de la scène musicale nantaise et de son incroyable vitalité. L’idée musicale tourne autour d’une architecture Afro-Jazz-Hip Hop qui surprend et s’affirme au carrefour des influences. Ni trop Jazz, ni trop Hip-Hop, l’alchimie prend avec vigueur. On vous recommande la découverte de Tribeqa.

CINEMA

Green Room : Thriller horrifique jubilatoire par Jeremy Saulnier
Green Room : Thriller horrifique jubilatoire par Jeremy Saulnier
Publication : dimanche 8 mai 2016 19:03

Par Jonathan Rodriguez - Lors de l’été 2014, Jeremy Saulnier se dévoilait à l’hexagone avec Blue Ruin, oeuvre prometteuse et saisissante, lui octroyant des allures d'auteur indépendant confirmé et multitâches - réalisation, scénario, directeur photo - avec une identité singulière. Deux ans plus tard, il revient avec Green Room - petite sensation cannoise - une plongée dans l'univers des punks où un groupe de musique va se retrouver à la merci de Skinheads et autres néo-nazis. Un cocktail détonnant et déroutant.

Everybody wants some : Portrait groovy des 80’s par Linklater
Everybody wants some : Portrait groovy des 80’s par Linklater
Publication : dimanche 8 mai 2016 19:03

Par Jonathan Rodriguez - Ah qu’il les aime ces années 80 Richard Linklater ! Après Génération rebelle (Dazed and confused en VO) - où l’on pouvait découvrir les débuts étonnant d’un Matthew McConaughey chevelure blonde ornée d’une moustache - le cinéaste américain revient à ses premiers amours en dressant le portrait tendre et drôle d’une troupe de sportifs, à quelques jours de la rentrée scolaire.