julienguillPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr / Crédit-photos: D.R/  Julien Guill rend hommage à Vladimir Vladimirovitch Maïakovski et à son long  poème narratif " Le nuage en pantalon" dans une performance poétique de qualité.

Avec pour seuls accessoires une chaise et un verre d'eau, le comédien nous clame ce véritable manifeste du futurisme, le visage peinturluré de rouge comme le faisaient les poètes futuristes au début du siècle. Ces derniers, se rappelera-t-on, souhaitaient une libération radicale à l'égard des règles poétiques du passé et aspiraient à un renouveau qui passe par une esthétique libératrice qui bouscule des hiérarchies. Le "je" lyrique , désacralisé ,se mettait en scène et la poésie et la vie devenaient un "carnaval".
Dans Le nuage en pantalon, Maïakovski pousse quatre cris: A bas votre amour, à bas votre art, à bas votre ordre, à bas votre religion. Ecouter Julien Guill nous offre l'occasion de laisser flotter notre esprit dans le flot des métaphores et de permettre aux vers libres de ruisseler dans notre tympan, tantôt rêveurs, tantôt caustiques, tantôt violents. Les vers de Maïakovski ont une rugosité particulière:  l'auteur russe est impitoyable vis à vis des clichés et de la convenance et ce poème se veut être une ébauche d'un monde nouveau, loin de nos peurs et de nos hypocrisies ; le verbe joue sur l'esthétique du contraste et ainsi le concret et l'abstrait s'affrontent constamment. Une interprétation poétique qui séduira tous les amoureux des morsures du coeur mais aussi celles du verbe, ses envolées et ses caprices à la virgule. Quittons-nous sur un échantillon de ce poème construit à partir d'un fait biographique né de sa relation troublée avec Lili Bric , soeur d'Elsa Triolet:
"Votre pensée,
qui rêvasse sur votre cervelle ramollie ,
 tel un laquais obèse sur sa banquette graisseuse,
je m’en vais l’agacer
 d’une loque de mon coeur sanguinolent
 et me repaître à vous persifler, insolent et caustique. Mon âme n’a pas pris un seul cheveu blanc ,
et il n’y a en elle aucune tendresse sénile!
 Enfracassant le monde par le bourdon de ma voix, 
je m’avance, beau gosse, mes vingt-deux ans en prime." (Extrait du poème “Le nuage en pantalon” (1915) – Traduction de Wladimir Berelowitch)

 

Titre: Le nuage en pantalon

D'après Vladimir Vladimirovitch Maïakovski

Compagnie : La compagnie provisoire

Avec Julien Guill

Prochaine date : le 18 septembre 2015 à Saint-Bauzille-de-Putois

 

A lire aussi:

Femme à modeler: matériau délicat utilisé pour créer des nus infinis

L'Anthologie du vers unique de Georges Schehadé

Les deux idées différentes de la poésie érotique

Une invitation à respirer le coeur d'un monde simple

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Evènement

Festival Jazz à Junas - 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

René Fallet : l'altesse sérénissime du Grand Braquet

René Fallet : l'altesse sérénissime du Grand Braquet

Publication : mardi 26 juillet 2016 10:45

Par Marc Emile Baronheid - L’histoire se passe à Ablon-sur-Seine, avatar possible de Jaligny-sur-Besbre,  principauté du Grand Braquet, dont Fallet fut l’altesse sérénissime.

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Publication : samedi 23 juillet 2016 08:02

Par Nicolas Vidal - Une bonne occasion pour réviser les Beatles cet été avec ce livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques Les Beatles en 20 tableaux retrace l’hsitoire du célébre groupe à travers  un ouvrage ludique et passionnant sous le prisme de Ringo Star.

Planet Jazz : le routard du Jazz

Planet Jazz : le routard du Jazz

Publication : vendredi 22 juillet 2016 16:46

Par Nicolas Vidal - Nos confrères de Jazz Magazine ont eu la brillante idée de publier un hors série, qui manquait cruellement aux amateurs de jazz. L’objet du pêché de gourmandise ? Un guide des clubs et des festivals de jazz parmi les plus réputés de la planète.

Belles de jour : l'évocation de la femme

Belles de jour : l'évocation de la femme

Publication : vendredi 22 juillet 2016 09:53

Par Marc Emile Baronheid - Les collections du musée des Beaux-Arts de Nantes sont riches de quantité d’œuvres représentant la femme, selon les époques et les courants artistiques. Des travaux neutralisant ledit musée, l’idée est venue de montrer ailleurs un ensemble couvrant les années 1980-1930.

Eva Cassidy : NightBird comme un hommage vibrant

Eva Cassidy : NightBird comme un hommage vibrant

Publication : jeudi 21 juillet 2016 10:03

Par Nicolas Vidal - Un immense coup de coeur pour ce formidable album qui rend hommage à la jeune chanteuse américaine Eva Cassidy disparue brutalement en 1996, terrassée par la maladie.

Syma Mobile

SYMA JUIN2016

Enregistrer

Enregistrer