Par Sophie Sendra - BSCNEWS.FR / Il y a un an, je parlais déjà de cette collection avec Traduire (2011). Félicitations à cette collection pour ce nouvel opus intitulé Silence.
Composé de très beaux textes sur cette parenthèse qui dit plus que certaines paroles, ce nouveau numéro de Esquisse(s) pose également le problème de ce que dit le Silence et son contenu, tels que l'oubli, le non-dit etc. Comme le précise Andréa Baldassarro, « La parole est comme un hiatus, une scissure, une blessure, par laquelle le sujet peut se dissoudre ». Alors, il y a les « silences » qui parlent, au travers des correspondances, d'analyses de Freud et de bien d'autres choses encore.
Cette respiration qu'est le « silence » est à souligner dans cet ouvrage qui fera parler, c'est certain !

Silence, Esquisse(s), Ouvrage Collectif, Éditions du Félin, 2012.

 

> À lire aussi

Philosophie : réconcilier les littéraires et les scientifiques

Politique : les onze auteurs qui ne laissent pas indifférent

Policier : Folio lance une nouvelle collection

Théâtre : la vengeance d'Edward Albee

Dernière minute

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Evènement

SETEOCT2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Équitation : Toma Chaput, une passion dévorante

Équitation : Toma Chaput, une passion dévorante

Publication : jeudi 29 septembre 2016 15:57

Par Nicolas Vidal - Toma Chaput est un passionné au sens littéral du terme. Fou de chevaux depuis sa plus tendre enfance, il a gravi un à un les échelons de l’apprentissage et de la connaissance du cheval. Aujourd’hui, dresseur reconnu, après avoir collaboré notamment avec Bartabas, il travaille au sein des Haras nationaux de Pompadour où il partage sa passion avec le public. Révélation d’Equestria en 2013, Toma Chaput se produit également en spectacle avec sa compagnie Atao. Nous l’avons rencontré pour partager avec lui sa passion équestre dévorante. On notera l’excellent travail du photographe Antoine Bassaler qui agrémente cette interview. (Crédit photo : Antoine Bassaler)

Nicolas Dubourg : La Vignette, un théâtre de « première ligne »

Nicolas Dubourg : La Vignette, un théâtre de « première ligne »

Publication : jeudi 29 septembre 2016 15:41

Par Deborah Valentin - Situé en plein coeur de l’université de Paul Valéry à Montpellier, le Théâtre la Vignette s’est construit comme un lieu d’ouverture, de dialogues, d’échanges entre artistes, universitaires, intellectuels et étudiants. Devenue une scène conventionnée depuis le 1er janvier 2016 pour l’émergence et sa diversité, le Théâtre  la Vignette s’inscrit dans un réseau national et ne cesse, au fil des années, de développer son projet culturel dans son travail avec les artistes et le public. Le Directeur du théâtre la Vignette, Nicolas Dubourg nous présente cette nouvelle saison 2016-1017. Rencontre.

Pigments : esquisse théâtrale d’une thérapie amoureuse

Pigments : esquisse théâtrale d’une thérapie amoureuse

Publication : mercredi 28 septembre 2016 10:28

Par Florence Yérémian - Chloé et Nicolas sont fiancés. L’une est peintre, l’autre neurologue et ils vivent ensemble depuis quatre ans. L’idylle est belle et semble durer jusqu’au jour où Nicolas découvre que Chloé le trompe. Refusant tout repentir, il la quitte mais son infidèle est soudainement victime d’un accident. Devenue amnésique, Chloé ne se rappelle plus de rien, pas même du prénom de son conjoint ! Un certain neurologue entre alors dans sa vie pour lui faire retrouver la mémoire et tenter, si possible, de la reconquérir.

Brooklyn Village : Ira Sachs, un portrait de famille tout en finesse

Brooklyn Village : Ira Sachs, un portrait de famille tout en finesse

Publication : mercredi 28 septembre 2016 08:56

Par Jonathan Rodriguez – À la mort de son grand-père, la famille de Jake (13 ans) hérite de la maison de Brooklyn, dont le rez-de-chaussée est occupé par Leonor, une couturière latino-américaine, qui tient un magasin. Se liant d’une amitié franche et sincère avec Tony, le fils de Leonor, Jake va être confronté au monde des adultes, et à leurs problèmes. Les relations cordiales entre les parents vont, en effet, s'envenimer pour des raisons financières.  

Loïs Le Van : la nouvelle voix du Jazz français

Loïs Le Van : la nouvelle voix du Jazz français

Publication : mardi 27 septembre 2016 11:22

Par Nicolas Vidal - Loïs Le Van se postionne déjà comme une révélation sur la scène du Jazz.  Lauréat du concours de Jazz Vocal Voicingers,  le jeune chanteur a une vision très précise  de ce que doit être l’émotion du jazz et son rapport intime à la sincérité. Rencontre passionnante avec Loïs Le Van pour son nouvel album.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR