Malveillance de Jaume Balaguero - avec Luis TosarPar Nicolas Vidal - BSCNEWS.FR /  Après REC coréalisé en 2008 avec Paco Plaza, Jaume Balaguero remet les couverts cette fois avec Malveillance. Une chose tombe sous le sens, Jaume Balaguero a une sympathie indéniable pour les vieux hôtels particuliers. Comme dans REC, l'action est limitée à un ancien hôtel devenu un immeuble où les locataires et propriétaires vivent une existence paisible et ordonnée. César est le concierge, celui qui vit, immobile, toute la journée au point névralgique de cette microcommunauté, face à l'ascenseur. Ce poste d'observation fait de lui, le spécialiste des vies et des existences de chacun. Il entend, il voit et il sait.  
Délaissé par le bonheur, César traque, pourchasse et  élimine celui des gens qui l'entourent, dissimulé derrière une sympathie et générosité débordante. C'est alors qu'il se prend d'une mauvaise passion pour la jeune Clara ( jouée par Marta Etura), pétillante, avenante et heureuse dontil va s'employer à plonger la vie dans un enfer "pour lui faire perdre son sourire".  Jaume Balaguero propose un huis clos extrêmement puissant alternant la légèreté et l'horreur, l'affectation pour César, incarné par Luis Tosar, et le dégoût pour sa folie.
C'est un thriller très efficace, brillamment mené qui évite les clichés, les chausse-trapes du genre et les lieux communs. Jaume Balaguero a ce talent si délicat de pouvoir marier à merveille plusieurs postures cinématographiques et proposer un film cohérent tout en gardant ses bonnes recettes du film d'épouvante. Ici, pas de sorcières, de zombies ni de morts-vivants ,ensanglantés et vociférants comme dans REC, mais un gardien d'immeuble tout aussi terrifiant à qui il est recommandé de ne pas confier les clés de son chez soi. Un nouvel opus brillant de Jaume Balaguero. À voir d'urgence.

Date de sortie : 28 décembre 2011 (1h 42min) Réalisé par Jaume Balagueró
Avec Luis Tosar, Marta Etura, Alberto San Juan plus
Genre : Epouvante-horreur, Thriller
Sortie en DVD Mai 2012

 

À lire aussi

Habemus Papam?

Anthony Hopkins et son Slip Stream étonnant

Les femmes du 6ème étage : une comédie domestique plaisante

L'empire des Ombres ou le subterfuge de la peur du noir

 


Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Evènement

Festival Jazz à Junas - 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Publication : samedi 23 juillet 2016 08:02

Par Nicolas Vidal - Une bonne occasion pour réviser les Beatles cet été avec ce livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques Les Beatles en 20 tableaux retrace l’hsitoire du célébre groupe à travers  un ouvrage ludique et passionnant sous le prisme de Ringo Star.

Planet Jazz : le routard du Jazz

Planet Jazz : le routard du Jazz

Publication : vendredi 22 juillet 2016 16:46

Par Nicolas Vidal - Nos confrères de Jazz Magazine ont eu la brillante idée de publier un hors série, qui manquait cruellement aux amateurs de jazz. L’objet du pêché de gourmandise ? Un guide des clubs et des festivals de jazz parmi les plus réputés de la planète.

Belles de jour : l'évocation de la femme

Belles de jour : l'évocation de la femme

Publication : vendredi 22 juillet 2016 09:53

Par Marc Emile Baronheid - Les collections du musée des Beaux-Arts de Nantes sont riches de quantité d’œuvres représentant la femme, selon les époques et les courants artistiques. Des travaux neutralisant ledit musée, l’idée est venue de montrer ailleurs un ensemble couvrant les années 1980-1930.

Eva Cassidy : NightBird comme un hommage vibrant

Eva Cassidy : NightBird comme un hommage vibrant

Publication : jeudi 21 juillet 2016 10:03

Par Nicolas Vidal - Un immense coup de coeur pour ce formidable album qui rend hommage à la jeune chanteuse américaine Eva Cassidy disparue brutalement en 1996, terrassée par la maladie.

Bertrand Dicale : une passion opiniâtre pour la chanson française

Bertrand Dicale : une passion opiniâtre pour la chanson française

Publication : jeudi 21 juillet 2016 09:42

Par Marc Emile Baronheid - A ceux pour qui l’été en musique signifie autre chose que farandoles niaises et  karaokés éthyliques. Arc-bouté à la chanson française avec audace et absence de conformisme, Dicale lui voue  une passion opiniâtre. Qu’il lui consacre un dictionnaire amoureux relève moins de l’opportunisme que de la logique affective.

Syma Mobile

SYMA JUIN2016

Enregistrer

Enregistrer