Les Trois RichardPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Crédit-photo: Marie Clauzade/  "J'ai bien l'intention de prouver que je suis un méchant et que je hais les plaisirs frivoles des jours actuels"(William Shakespeare), profère l'affreux cadet de la dynastie des Tudors, Richard, le duc d'York à la difformité révélatrice d'une âme noire . Assassiner son roi et frère Edouard puis le puîné Georges, duc de Clarence, Richard y songe à chaque heure et imagine une terrible machination pour parvenir à récupérer la couronne. Pour peu de temps d'ailleurs, rassurez-vous, car, à la bataille de Bosthworth, il est battu par le futur Henri VII d'Angleterre...

Qu'est-ce qui meut Richard sinon son égocentrisme et sa haine d'autrui? Pestiféré de la famille, sa rancune a grossi avec le nombre des années et il est à point, oui, pour un spectacle grand-guignolesque de réglement de comptes. Il était une fois les Trois Richard...Trois acteurs pour un rôle. Trois Richard pour un Richard III. Un théâtre drôlatique et décalé qui cependant n'oublie pas de laisser au Verbe et à l'intrigue le premier rôle. Un théâtre où le comique prend d'exquis airs effrayants et où les cauchemars se parent de couleurs attrayantes. Un théâtre, enfin, de bric et de broc ( on applaudira ici la scénographie imaginée par le décorateur Dick Bird) où le raté est un morceau de choix et où un accessoire justifie une nouvelle incarnation: ainsi une fraise et une couronne font de Valérie Crouzet une Reine accablée par la cruauté du destin ou encore une manche enrubannée suffit à donner à Marc Prin le faste du Duc de Clarence. Dan Jemmet  dans ses mises en scène, "force la confrontation entre quelque chose tiré de (sa) vie et le texte", un choix esthétique qui avait déjà fait naître, il y a deux ans, une Comédie des Erreurs à mourir de rire. S'inspirant du trio des frères Stooge, une troupe comique américaine des années 50, le metteur en scène britannique a choisi de donner à la dernière pièce de la première tétralogie de William Shakespeare une coloration potache hilarante. Et en effet, l'horrible Richard à la silhouette monstrueuse n'est -il pas bien plus un personnage de comédie? Sa violence démesurée  en fait un candidat idéal pour le ridicule. Giovanni Calo, Valérie Crouzet, Marc Prin , joyeux lurons complices des pires forfaits, campent donc trois Gargamels hilarants à la mine patibulaire. Une tasse de thé à la main, dès l'ouverture de la pièce, ils fomentent des stratagèmes dignes des pires racailles puis transforment plus tard les draps en linceuls, poignardent les êtres marionnettes et n'ont pas la hauteur nécessaire pour attraper tout seul la couronne...Dan Jemmett a truffé sa mise en scène de clins d'oeil réjouissants qui montrent le caractère ubuesque de ce prétendant à la couronne antipathique. L'humour, jouant souvent sur des scènes de violence physique exagérée, nommé slapstick par les anglais et dérivant de laValérie Crouzet Commedia dell'arte, offre notamment une scène de jurons délectable et, quelques manigances plus loin, une correction en bonne et due forme contre ses soi-mêmes - même si Richard aime Richard - terriblement cocasse. Dans ces Trois Richard, l'anachronisme s'en donne à coeur joie : la partition musicale qui accompagne cette farce est aussi décalée que pertinente ( Il n'y a que le génie anglais, assurément, pour réussir à mêler ACDC à un empoisonnement shakespearien!) et le linge sale se lave grâce à un programme performant.  Richard III est triplement bossu, fielleux, répugnant et tyrannique dans la mise en scène délicieusement culottée de Dan Jemmett. Triplement drôle aussi. On accorde donc à toute la troupe un triple bravo!

Titre: Les trois Richard

Adaptation: Dan Jemmett et Mériam Korichi

Traduction: Mériam Korichi

Mise en scène: Dan Jemmett

Décor: Dick Bird

Lumière: Arnaud Jung

Costumes: Sylvie Martin-Hyszka

Avec Giovanni Calo, Valérie Crouzet, Marc Prin.

Production: Compagnie des Petites Heures Le Comité des Fêtes

Dates des représentations:

Les 7,8 et 9 juin 2012 au Printemps des Comédiens ( Montpellier)


•    Shakespeare Festival im Globe – Neuss : 1 rep. le 14 juin 2012
•    Théâtre – Béziers : 2 rep. du 11 au 12 octobre 2012
•    Théâtre – Caen : 2 rep. du 16 au 17 octobre 2012
•    Maison des Arts – Thonon-les-Bains : 3 rep. du 23 au 25 octobre 2012
•    Théâtre de Cornouaille – Quimper : 2 rep. du 13 au 14 novembre 2012
•    Spectacles Français – Bienne : 1 rep. le 27 novembre 2012
•    Théâtre Les Sablons – Neuilly : 3 rep. du 11 au 13 décembre 2012
•    Le Toboggan – Décines : 2 rep. du 19 au 20 décembre 2012
•    Théâtre – Grasse : 2 rep. du 11 au 12 janvier 2013
•    Centre dramatique régional – Tours : 5 rep. du 15 au 19 janvier 2013
•    Le Rive Gauche – St-Etienne-du-Rouvray : 1 rep. le 22 janvier 2013
•    Le Forum – Blanc-Mesnil : 1 rep. le 12 février 2013
•    Centre d’Art et de Culture – Meudon : 1 rep. le 15 février 2013
•    Le Radiant – Caluire-et-Cuire : 2 rep. du 19 au 20 février 2013
•    Espaces Pluriels – Pau : 1 rep. le 26 février 2013

A lire aussi:

Le bestiaire merveilleux de Raoul

La Cuisine Amoureuse de Jean Varela: à consommer sans modération!

Hanokh Levin : Les Numéros Cabaret imaginés par Richard Mitou

La vie de Galilée par la compagnie Primesautier Théâtre

{fcomment}

Dernière minute

Dans les bacs

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

THÉÂTRE

A LA UNE

Mare Nostrum II : un album délicat et mélancolique
Mare Nostrum II : un album délicat et mélancolique
Publication : mercredi 4 mai 2016 16:58

Par Nicolas Vidal - Un album résultant de l’émulation musicale de musiciens de premier plan que sont le trompettiste sarde Paolo Fresu, l’accordéoniste Richard Galliano et le pianiste Jan Lundgren. Mare Nostrum II, qui paraît chez l’incontournable label Act Music est le prolongement de rencontres musicales qui datent de dix ans en arrière. Ce deuxième volume de Mare Nostrum ne cesse de confondre les instruments et les styles tout en délicatesse, mélancolie et plaisir ! Mare Nostrum IIPaolo Fresu, Richard Galliano, Jan Lundgren

Comédie du livre de Montpellier : les actions LR Livre et Lecture
Comédie du livre de Montpellier : les actions LR Livre et Lecture
Publication : jeudi 5 mai 2016 09:21

Par Romain Rougé - La Comédie du livre se tiendra les 27, 28 et 29 mai 2016 à Montpellier. A cette occasion et en partenariat avec le Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées, l’association Languedoc-Roussillon Livre et Lecture s’installera sur la célèbre place pour proposer des événements en lien avec l’actualité littéraire locale.

Holly Ann, Tome 2 : La dernière Natchez
Holly Ann, Tome 2 : La dernière Natchez
Publication : mercredi 4 mai 2016 13:44

Par Boris Henry - Holly Ann rencontre Diane, une Indienne à la recherche de son père qui, la nuit précédente, n'est pas rentré chez lui. L'étrange et belle détective accompagne la jeune femme dans la maison close où elle compte retrouver son géniteur. Là, Diane a la mauvaise surprise d'y rencontrer une prostituée portant le collier dont son père ne se sépare jamais. Dans le même temps, La Nouvelle-Orléans est le théâtre de pluies incessantes qui intriguent ses habitants.

Rio : Favelas, les pavés sous la plage
Rio : Favelas, les pavés sous la plage
Publication : mercredi 4 mai 2016 10:38

Par Boris Henry - Rubeus et Nina vivent dans l'une des favelas de Rio de Janeiro. Leur mère, amoureuse d'un policier, est victime de la violence de celui-ci. Les deux enfants fuient et sont livrés à eux-mêmes. Rapidement, ils rencontrent des gamins des rues qui les accueillent, non sans réticence, au sein de leur groupe. Des habitants, voyant d'un mauvais œil ces enfants qui vivent de larcins, paient des policiers afin de les éliminer.

Le Très Court festival : du cinéma en trois minutes
Le Très Court festival : du cinéma en trois minutes
Publication : mercredi 4 mai 2016 09:42

Par Léopoldine Deriot - Le Très court festival est déjà adolescent! La 17ème édition du festival propose 150 films cette année. L’évènement ultra-connecté est organisé simultanément sur 5 continents, dans 30 pays, soit 80 villes, du 3 au 12 juin 2016. Après le court métrage, voici le format « très court »: 3 minutes d’images. Un laps de temps très restreint qui donne paradoxalement aux réalisateurs plus de liberté. Il faut aller droit à l’essentiel. La créativité et les expérimentations les plus spectaculaires sont permises grâce à un budget rendu alors plus accessible.

CINEMA

Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Publication : mercredi 20 avril 2016 10:20

Par Jonathan Rodriguez - Hymne à la vie, à la singularité, au peuple, au multiculturalisme, le nouveau film de Raymond Depardon est un peu tout ça à la fois. Le plus célèbre des documentaristes français est parti d’un postulat très simple : un tour de France en caravane pour aller à la rencontre des gens, les écouter parler en toute liberté. Charleville-Mézières, Nice, Calais, Sète… le cinéaste a choisi 15 villes, qui ne sont pas le fruit du hasard : « Je voulais parler de la France des villes moyennes, des gens de la ville. Je voulais confronter le Nord et le Sud, qui sont des particularités fortes du pays, de mettre à l'image une diversité » nous-a-t-il confié lors d’une rencontre.

Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Publication : mercredi 20 avril 2016 09:27

Par Florence Yeremian - Davis travaille dans la finance. Suite à un accident de voiture, il perd sa femme et se retrouve seul, face à lui même. Incapable de faire son deuil, il entame une série de courriers destinés à un service de réclamation. Ces lettres sont censées demander un remboursement mais elles permettent surtout à Davis de déverser anonymement ses pensées au fil du papier. Le hasard faisant bien les choses, ces confessions happent l'attention de Karen Moreno, une jeune femme en mal de vivre, totalement accro à la drogue. Poussée par la curiosité et la compassion, elle décide spontanément d'aller voir Davis. La rencontre de ces deux âmes en peine va étrangement les mener vers une nouvelle façon d'appréhender la vie.

La Toile