RaoulPar Julie Cadilhac - BSCNEWS.FR/ Crédit-Photos Richard Haughton/ Embarquement immédiat pour une destination onirique ! Haut les coeurs, les voiles sont hissées! Où sommes-nous? Qui est cet être solitaire qui semble avoir échoué, là, sur ce radeau? Qui est ce Raoul qu'il appelle? un double de lui-même? Un fantôme du passé? Une chimère? Tout et rien à la fois? Une ombre, celle d'un comédien fanfaron? Un personnage qui refuse de quitter la scène? "Homme sans fond ni couvercle. Seule la solitude connaît sa mélodie. Son espace, son temps se remplit de ce qu'il est..Et de ce qu'il n'est pas, car personne ne le regarde. Sauf au théâtre. (....) Je voudrais créer un personnage théâtral dans le sens noble du terme, donc intemporel", voilà ce que nous en dit l'auteur. Sur le plateau, James Thiérrée impose une douce folie peuplée d'un bestiaire étrange, d'une architecture brinquebalante faite de bois et de métaux, de rencontres sonores et visuelles fantasmagoriques. Il faut, semble-t-il, ne  pas aborder ce spectacle polymorphe du côté de la raison mais davantage par l'émotion qui dévaste tout. "James Spencer Henri Edmond Marcel ,surnommé mimouche crouticroutehanneton pensou" quand il était haut comme trois pommes, nous propose une aventure sensorielle clownesque où seul le goût n'est pas sollicité à toute berzingue: ainsi les bestioles imaginées par Victoria Thiérrée offrent un ballet mouvant hypnotique et la variété des matériaux et tissus qui les composent font fourmiller les doigts d'envie de les toucher; le son de Thomas Delot tantôt entête, parfois caresse et se marie toujours à la perfection aux élucubrations scéniques de ce va-nu-pieds perdu dans un monde étrangement hostile. James Thiérrée est un "performer" époustouflant tant il déploie une incroyable énergie  qui percute les murs, qui secoue tous ses membres et invite son corps à des contorsions et pas de danse remarquables. Une énergie telle qu'elle le propulse même dans les airs et fait de lui un oiseau atypique et fantasque. Illusioniste, comédien, danseur, joueur de violon, acrobate, c'est un artiste qui a assurément - ce n'est plus un secret pour personne -  héritéJames Thiérrée du génie de  ses parents, Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thiérrée, créateurs du Cirque Invisible et de son grand-père Charlie Chaplin. Homme-miroir, homme-cadre, homme-cheval, homme-oiseau, homme-toupie, homme-électricité, ses métamorphoses imprévisibles ne s'embarrassent que de peu d'artifices et en sont d'autant plus méritoires. Un très léger bémol? Quelques longueurs aux entournures, des minutes de flottement qui dispersent la concentration et que l'on justifiera peut-être par la nécessité qu'ont les poètes de prendre leur temps. James Thiérrée laisse mûrir ses effets, invite à la contemplation lorsque l'action patine légèrement dans des effets de répétition. Raoul est cependant un moment de grâce théâtrale auquel James Thiérrée convie avec ces mots: "Il faudra que tout cela se précise dans votre tête un soir, et non dans la mienne, et que ce sentiment précis n'ait pas de nom, afin que vous puissiez en inventer un. (..)le moment venu, ni vous ni moi n'en possédera la clef. C'est l'essentiel. Car je ne contrôle rien. Mais réellement rien ne nous contrôle. Je l'espère..." (James Thiérrée).

Titre: Raoul

Mise en scène et interprétation de James Thiérrée

Costumes, bestiaire: Victoria Thiérrée

Son: Thomas Delot

Compagnie du Hanneton

- Au Printemps des Comédiens ( Montpellier)  du 5 au 10 juin 2012

- A la Tohu  - Montréal ( Canada) du 3 au 12 septembre 2012

- A HELSINKI (FINLANDE) - Helsinki Festival - National Opéra
du 15/08/2013 au 17/08/2013

A voir aussi:

La Cuisine Amoureuse de Jean Varela: à consommer sans modération!

L'Atrabilaire Amoureux à la sauce Cartoun Sardines



{fcomment}



Dernière minute

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

THÉÂTRE

A LA UNE

L'indivision : troublante chronique sur un amour incestueux
L'indivision : troublante chronique sur un amour incestueux
Publication : lundi 2 mai 2016 09:59

Par Boris Henry - Sa soeur, son amour. Frère et sœur, Martin et Virginie sont également amants. Ils s'aiment depuis leur adolescence, sont allés assez loin, hésitent, mais y reviennent inlassablement. Si Virginie, mariée et mère de deux enfants, veut désormais en rester là, Martin souhaite toujours aller plus loin. Où cela va-t-il les mener ?

Ulysse Wincoop : un enfant, deux cultures
Ulysse Wincoop : un enfant, deux cultures
Publication : lundi 2 mai 2016 09:48

Par Boris Henry - Ulysse Wincoop est né le jour du massacre de Sioux dans lequel périt le chef Big Foot, le 29 décembre 1890. Un soldat américain l'a recueilli, emporté bien loin, puis l'a confié à sa sœur et son mari. Ulysse grandit, persuadé que ses parents adoptifs sont ceux naturels. Mais différentes tensions apparaissent avant que la vie d'Ulysse ne bascule du jour au lendemain.

La cantatrice chauve: un tourbillon burlesque et revigorant !
La cantatrice chauve: un tourbillon burlesque et revigorant !
Publication : lundi 2 mai 2016 09:20

De Florence Yeremian - Deux couples, un capitaine pompier et une servante qui joue les pendules. Tels sont les personnages de la Cantatrice Chauve, prêts à vous entrainer dans leurs infernales jacasseries.Entre une foule d'inepties sur la société, des dialogues ubuesques sur la routine quotidienne et des tirades déjantées à propos de la vie conjugale, vous allez très vite perdre pied mais c'est en partie ce que l'on cherche lorsque l'on vient voir une œuvre de Ionesco...

Franck Woeste : Pocket Rapsody, un album complexe et mélodique
Franck Woeste : Pocket Rapsody, un album complexe et mélodique
Publication : vendredi 29 avril 2016 19:15

Par Nicolas Vidal - Franck Woeste, le jeune pianiste allemand fait paraître un premier album chez le prestigieux label Act Music. Pocket Rhapsody impressionne par sa vitalité musicale débordante, accompagnée par des invités de marque comme Ibrahim Maalouf, Youn Sun Nah, Sarah Nemtanu ou encore Gregoire Korniluk.

Sylvie Paz et Diego Lubrano : rencontre du jazz et du flamenco
Sylvie Paz et Diego Lubrano : rencontre du jazz et du flamenco
Publication : vendredi 29 avril 2016 19:15

Par Nicolas Vidal - Voilà une belle rencontre entre le flamenco et le Jazz incarnés par la chanteuse Sylvie Paz et le guitariste flamenco Diego Lubrano. La Ùltima se laisse apprivoiser dès les premières notes où tout le monde a quelque chose à aimer tant les inspirations sont larges : tango, jazz, tanguillo, buleria... 

CINEMA

Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Publication : mercredi 20 avril 2016 10:20

Par Jonathan Rodriguez - Hymne à la vie, à la singularité, au peuple, au multiculturalisme, le nouveau film de Raymond Depardon est un peu tout ça à la fois. Le plus célèbre des documentaristes français est parti d’un postulat très simple : un tour de France en caravane pour aller à la rencontre des gens, les écouter parler en toute liberté. Charleville-Mézières, Nice, Calais, Sète… le cinéaste a choisi 15 villes, qui ne sont pas le fruit du hasard : « Je voulais parler de la France des villes moyennes, des gens de la ville. Je voulais confronter le Nord et le Sud, qui sont des particularités fortes du pays, de mettre à l'image une diversité » nous-a-t-il confié lors d’une rencontre.

Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Publication : mercredi 20 avril 2016 09:27

Par Florence Yeremian - Davis travaille dans la finance. Suite à un accident de voiture, il perd sa femme et se retrouve seul, face à lui même. Incapable de faire son deuil, il entame une série de courriers destinés à un service de réclamation. Ces lettres sont censées demander un remboursement mais elles permettent surtout à Davis de déverser anonymement ses pensées au fil du papier. Le hasard faisant bien les choses, ces confessions happent l'attention de Karen Moreno, une jeune femme en mal de vivre, totalement accro à la drogue. Poussée par la curiosité et la compassion, elle décide spontanément d'aller voir Davis. La rencontre de ces deux âmes en peine va étrangement les mener vers une nouvelle façon d'appréhender la vie.

La Toile