La place royalePar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Photo: Alain Fonteray/  Si la fraîcheur des comédiens est indéniable, leur investissement dans l'Académie expérimentale d'Eric Vigner incontestable, le résultat du laboratoire du Théâtre de Lorient  suscite peu d'enthousiasme. Le projet initial - réunir sept jeunes acteurs d'horizons divers ( Maroc, Corée du Sud, Roumanie, Allemagne, Belgique, Mali et Israël) était pourtant pertinent et aurait pu faire naître une fleur cornélienne singulière et délicate. La mise en scène est cependant sans saveur et la direction des acteurs se complait dans des excentricités qui parasitent la compréhension - un pseudo-ballet , des épées qui se croisent, des mains sans cesse vers le ciel  qui n'ont rien de naturel et donnent aux comédiens des airs gauches. En outre, la diction de l'alexandrin, souvent malmené et écorché, fait peiner la compréhension or la Place Royale est loin d'être la pièce de Corneille la plus accessible....Si les costumes sont dignes d'un défilé de mode dernier chic et qu'ils semblent justifiés par le caractère original et "branché" des protagonistes tels que les dépeint Corneille, ils sont dans la lignée d'une pièce où les concepts ont balayé les émotions. Lors du bal, un bestiaire de masques superbe s'impose sur le plateau mais là encore, si l'on est charmé par l'esthétique, le sens demeure  opaque. Alors, oui, on sort déçu de n'avoir pas pu vibrer à l'unisson avec Angélique ou encore détester violemment l'égoïste Alidor. On quitte le théâtre frustré. C'est la fin de la tournée...on n'aura donc pas à éviter de vous la recommander!

Titre: La place royale

De Pierre Corneille

Mise en scène, décors et costume: Eric Vigner

Avec Vlad Chirita, Lahcen Elmazouzi, Eye Haidara, Hyunjoo Lee, Tommy Milliot, Nico Rogner, Isaïe Sultan

Dates de représentation:

- Au Théâtre des 13 vents du 22 au 25 mai 2012

- Du 29 janvier au 1er février 2013 au Théâtre de Nîmes

 

À lire aussi

Patrick Pineau et les farces de Tchekhov : un cocktail Molotov pour rire

Ô Carmen! ou quand le clown se fait enfant de bohème

L'Atrabilaire Amoureux à la sauce Cartoun Sardines

Petites infidélités entre ami(e)s

Annabelle M et son histoire sans faim

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Evènement

Festival Jazz à Junas - 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Publication : samedi 23 juillet 2016 08:02

Par Nicolas Vidal - Une bonne occasion pour réviser les Beatles cet été avec ce livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques Les Beatles en 20 tableaux retrace l’hsitoire du célébre groupe à travers  un ouvrage ludique et passionnant sous le prisme de Ringo Star.

Planet Jazz : le routard du Jazz

Planet Jazz : le routard du Jazz

Publication : vendredi 22 juillet 2016 16:46

Par Nicolas Vidal - Nos confrères de Jazz Magazine ont eu la brillante idée de publier un hors série, qui manquait cruellement aux amateurs de jazz. L’objet du pêché de gourmandise ? Un guide des clubs et des festivals de jazz parmi les plus réputés de la planète.

Belles de jour : l'évocation de la femme

Belles de jour : l'évocation de la femme

Publication : vendredi 22 juillet 2016 09:53

Par Marc Emile Baronheid - Les collections du musée des Beaux-Arts de Nantes sont riches de quantité d’œuvres représentant la femme, selon les époques et les courants artistiques. Des travaux neutralisant ledit musée, l’idée est venue de montrer ailleurs un ensemble couvrant les années 1980-1930.

Eva Cassidy : NightBird comme un hommage vibrant

Eva Cassidy : NightBird comme un hommage vibrant

Publication : jeudi 21 juillet 2016 10:03

Par Nicolas Vidal - Un immense coup de coeur pour ce formidable album qui rend hommage à la jeune chanteuse américaine Eva Cassidy disparue brutalement en 1996, terrassée par la maladie.

Bertrand Dicale : une passion opiniâtre pour la chanson française

Bertrand Dicale : une passion opiniâtre pour la chanson française

Publication : jeudi 21 juillet 2016 09:42

Par Marc Emile Baronheid - A ceux pour qui l’été en musique signifie autre chose que farandoles niaises et  karaokés éthyliques. Arc-bouté à la chanson française avec audace et absence de conformisme, Dicale lui voue  une passion opiniâtre. Qu’il lui consacre un dictionnaire amoureux relève moins de l’opportunisme que de la logique affective.

Syma Mobile

SYMA JUIN2016

Enregistrer

Enregistrer