La place royalePar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Photo: Alain Fonteray/  Si la fraîcheur des comédiens est indéniable, leur investissement dans l'Académie expérimentale d'Eric Vigner incontestable, le résultat du laboratoire du Théâtre de Lorient  suscite peu d'enthousiasme. Le projet initial - réunir sept jeunes acteurs d'horizons divers ( Maroc, Corée du Sud, Roumanie, Allemagne, Belgique, Mali et Israël) était pourtant pertinent et aurait pu faire naître une fleur cornélienne singulière et délicate. La mise en scène est cependant sans saveur et la direction des acteurs se complait dans des excentricités qui parasitent la compréhension - un pseudo-ballet , des épées qui se croisent, des mains sans cesse vers le ciel  qui n'ont rien de naturel et donnent aux comédiens des airs gauches. En outre, la diction de l'alexandrin, souvent malmené et écorché, fait peiner la compréhension or la Place Royale est loin d'être la pièce de Corneille la plus accessible....Si les costumes sont dignes d'un défilé de mode dernier chic et qu'ils semblent justifiés par le caractère original et "branché" des protagonistes tels que les dépeint Corneille, ils sont dans la lignée d'une pièce où les concepts ont balayé les émotions. Lors du bal, un bestiaire de masques superbe s'impose sur le plateau mais là encore, si l'on est charmé par l'esthétique, le sens demeure  opaque. Alors, oui, on sort déçu de n'avoir pas pu vibrer à l'unisson avec Angélique ou encore détester violemment l'égoïste Alidor. On quitte le théâtre frustré. C'est la fin de la tournée...on n'aura donc pas à éviter de vous la recommander!

Titre: La place royale

De Pierre Corneille

Mise en scène, décors et costume: Eric Vigner

Avec Vlad Chirita, Lahcen Elmazouzi, Eye Haidara, Hyunjoo Lee, Tommy Milliot, Nico Rogner, Isaïe Sultan

Dates de représentation:

- Au Théâtre des 13 vents du 22 au 25 mai 2012

- Du 29 janvier au 1er février 2013 au Théâtre de Nîmes

 

À lire aussi

Patrick Pineau et les farces de Tchekhov : un cocktail Molotov pour rire

Ô Carmen! ou quand le clown se fait enfant de bohème

L'Atrabilaire Amoureux à la sauce Cartoun Sardines

Petites infidélités entre ami(e)s

Annabelle M et son histoire sans faim

{fcomment}

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Dans les bacs

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

THÉÂTRE

A LA UNE

La Veuve Choufleuri : Une opérette comico-lyrique
La Veuve Choufleuri : Une opérette comico-lyrique
Publication : vendredi 6 mai 2016 14:38

De Florence Yérémian - Une soirée musicale se prépare chez La Choufleuri. Afin d’y attirer le gratin du tout-Paris, elle y a censément convié La Callas, Bartholdi et Laurent Pagny. Seulement voilà, toutes ces célébrités se décommandent à la dernière minute et certaines ont même déjà passé l’arme à gauche… Entourée de son valet, de sa fille Ernestine et de ses bouteilles de champagne, la veuve Choufleuri désespère… Intervient alors Babylas, compositeur sans-le-sou et auteur d’un soi-disant opéra:  amoureux fou de Mademoiselle Ernestine, ce malicieux cantador va profiter de la situation pour faire « chanter » la veuve et gagner la main dotée de sa dulcinée...

Fragments : l'EP classieux et poétique de iAROSS
Fragments : l'EP classieux et poétique de iAROSS
Publication : vendredi 6 mai 2016 11:15

Par Audrey Prieur - Le groupe de rock lyrique, Montpelliérain, vient de sortir « Fragments », un Ep live de cinq titres issus de leur deuxième album, « renverser »,  cinq fragments musicaux, enregistrés  lors d’une tournée en  Suisse et à la réunion. Le groupe formé autour de Nicolas Iarossi, (Chant et violoncelle), Colin Vincent (guitare), Germain Lebot (Batterie), déroule un style toujours aussi classieux, porté par des textes à la poésie engagée, un style dans lequel, les sonorités sombres portées par un violoncelle omniprésent, et les pensées éruptives se côtoient, toute en résonance. En prime, une reprise, très épurée, du « Spleen », de Charles Baudelaire. Le trio, planche actuellement, sur leur troisième album, dont la sortie est prévue pour la fin de l’année. 

Phèdre(s) : Isabelle Huppert au centre d'une profanation scabreuse
Phèdre(s) : Isabelle Huppert au centre d'une profanation scabreuse
Publication : vendredi 6 mai 2016 09:57

De Florence Yérémian - La provocation est-elle devenue une nécessité absolue au théâtre? L’on peut légitimement se poser cette question face à la nouvelle réalisation de Warlikovski. En guise d’entrée en scène de Phèdre(s), il nous offre une danseuse en string gesticulant lascivement sur des chants arabes… Etrange prologue non, pour nous présenter l’illustre « fille de Minos et de Pasiphaé »? Mais ne soyons pas conservateurs et tentons de comprendre la démarche de ce créateur subversif.

Mare Nostrum II : un album délicat et mélancolique
Mare Nostrum II : un album délicat et mélancolique
Publication : mercredi 4 mai 2016 16:58

Par Nicolas Vidal - Un album résultant de l’émulation musicale de musiciens de premier plan que sont le trompettiste sarde Paolo Fresu, l’accordéoniste Richard Galliano et le pianiste Jan Lundgren. Mare Nostrum II, qui paraît chez l’incontournable label Act Music est le prolongement de rencontres musicales qui datent de dix ans en arrière. Ce deuxième volume de Mare Nostrum ne cesse de confondre les instruments et les styles tout en délicatesse, mélancolie et plaisir ! Mare Nostrum IIPaolo Fresu, Richard Galliano, Jan Lundgren

Comédie du livre de Montpellier : les actions LR Livre et Lecture
Comédie du livre de Montpellier : les actions LR Livre et Lecture
Publication : jeudi 5 mai 2016 09:21

Par Romain Rougé - La Comédie du livre se tiendra les 27, 28 et 29 mai 2016 à Montpellier. A cette occasion et en partenariat avec le Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées, l’association Languedoc-Roussillon Livre et Lecture s’installera sur la célèbre place pour proposer des événements en lien avec l’actualité littéraire locale.

CINEMA

Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Publication : mercredi 20 avril 2016 10:20

Par Jonathan Rodriguez - Hymne à la vie, à la singularité, au peuple, au multiculturalisme, le nouveau film de Raymond Depardon est un peu tout ça à la fois. Le plus célèbre des documentaristes français est parti d’un postulat très simple : un tour de France en caravane pour aller à la rencontre des gens, les écouter parler en toute liberté. Charleville-Mézières, Nice, Calais, Sète… le cinéaste a choisi 15 villes, qui ne sont pas le fruit du hasard : « Je voulais parler de la France des villes moyennes, des gens de la ville. Je voulais confronter le Nord et le Sud, qui sont des particularités fortes du pays, de mettre à l'image une diversité » nous-a-t-il confié lors d’une rencontre.

Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Publication : mercredi 20 avril 2016 09:27

Par Florence Yeremian - Davis travaille dans la finance. Suite à un accident de voiture, il perd sa femme et se retrouve seul, face à lui même. Incapable de faire son deuil, il entame une série de courriers destinés à un service de réclamation. Ces lettres sont censées demander un remboursement mais elles permettent surtout à Davis de déverser anonymement ses pensées au fil du papier. Le hasard faisant bien les choses, ces confessions happent l'attention de Karen Moreno, une jeune femme en mal de vivre, totalement accro à la drogue. Poussée par la curiosité et la compassion, elle décide spontanément d'aller voir Davis. La rencontre de ces deux âmes en peine va étrangement les mener vers une nouvelle façon d'appréhender la vie.

La Toile