SingeriesPar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Se suicider à la littérature? Une façon moins violente d'en finir avec ses désillusions sur le monde? Pas si sûr mais du moins est-ce la seule solution acceptable qu'a trouvé un érudit désespéré par la nature de ses semblables. "Chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition" dit Montaigne dans ses Essais. Voilà la phrase qui provoque un sursaut, déclenche une irréversible métamorphose: les mots ont-ils le réel pouvoir de nous transformer? Cette réflexion humaniste provoque-t-elle inconsciemment le projet de devenir lui-même un sujet d'analyse ? Franky Stein, bonobo doué de paroles, est né d'une mutation inexpliquée suite à une overdose de "Tolstoï, Borges et Joyce, à la file". Faciès de singe et esprit vif et malicieux, il dévore au sens littéral des pages des livres et leur digestion est aussi concrète qu'intellectuelle. Très vite, ce personnage iconoclaste rencontre un vif succès auprès des médias qui raffolent de ses provocations et de sa singularité. Mais Franky Stein devient un personnage dérangeant pour la société bien- pensante car son existence remet notamment en cause les explications de la naissance de l'homme par l'Eglise. Ce bonobo, "Homo Litteratus" vient justifier les théories de Darwin, est la réfutation en chair et en os de l'hypothèse chrétienne d'un être créé sur le modèle divin et prouve que "les espèces qui survivent ne sont pas les plus fortes ni les plus intelligentes , mais celles qui s'adaptent le mieux": en effet, le chromosome 47 de Franky Stein le rend bien plus brillant que les "Homo Sapiens" mais ce dernier n'arrive pas à maintenir ses pulsions et il est incontrôlable. Il est donc la cible des représentants des pouvoirs établis ( économiques, scientifiques , religieux...) tant sa lucidité et ses prises de parole publiques remettent en cause les fondements d'un système monolithique et frileux au changement.
Une manipulation génétique qui se transforme en thriller métaphysique qui séduira tous ceux qui aiment secouer les fondements de l'anthropocentrisme. Le jeune dessinateur Humphrey Vidal offre un one-shot au graphisme superbe tandis que Denis Petit imagine un scénario aussi palpitant que brillant où les amoureux des livres et des mots seront comblés! Et de surcroît les scientifiques! Avec humilité, sens critique et dérision, Singeries a imaginé, en partenariat avec le Museum national d'Histoire naturelle et en insérant des éléments fantastiques, les conséquences tragi-comiques sur l'Homme des limites ... du Savoir Humain.


Titre: Singeries

Scénariste: Denis Petit

Illustrateur: Humphrey Vidal

Editions: Casterman

136 pages

Prix: 20 euros

 

À LIRE AUSSI

Le roi de la crevette dans une aventure intergalactique incroyable

La fleur contrite du fusil

{fcomment}



Dernière minute

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Franck Woeste : Pocket Rapsody, un album complexe et mélodique
Franck Woeste : Pocket Rapsody, un album complexe et mélodique
Publication : vendredi 29 avril 2016 19:15

Par Nicolas Vidal - Franck Woeste, le jeune pianiste allemand fait paraître un premier album chez le prestigieux label Act Music. Pocket Rhapsody impressionne par sa vitalité musicale débordante, accompagnée par des invités de marque comme Ibrahim Maalouf, Youn Sun Nah, Sarah Nemtanu ou encore Gregoire Korniluk.

Sylvie Paz et Diego Lubrano : rencontre du jazz et du flamenco
Sylvie Paz et Diego Lubrano : rencontre du jazz et du flamenco
Publication : vendredi 29 avril 2016 19:15

Par Nicolas Vidal - Voilà une belle rencontre entre le flamenco et le Jazz incarnés par la chanteuse Sylvie Paz et le guitariste flamenco Diego Lubrano. La Ùltima se laisse apprivoiser dès les premières notes où tout le monde a quelque chose à aimer tant les inspirations sont larges : tango, jazz, tanguillo, buleria... 

Marcus Strickland : une atmosphère musicale entre hip hop et jazz
Marcus Strickland : une atmosphère musicale entre hip hop et jazz
Publication : jeudi 28 avril 2016 15:28

Par Nicolas Vidal - Un album en totale osmose avec son créateur, Nihil Novi s’imprègne des envies et de la recherche musicale qui passionne Marcus Strickland entre hip-hop, jazz et couches de son entremêlées pour donner une atmosphère très particulière à son univers musical.

Gogo Penguin : un nouvel album électro-accoustique
Gogo Penguin : un nouvel album électro-accoustique
Publication : jeudi 28 avril 2016 15:27

Par Nicolas Vidal - Gogo Penguin a beaucoup vadrouillé ces derniers mois dans le monde entier suite à des succès à la chaîne. Leur album «V2.0» a été nommé aux Mercury Awards. Aujourd’hui, ce nouvel album "Man Made Object" ne fait pas offense à la patte singulière de l’univers musical dans lequel Gogo Penguin évolue.

Festival Normandie : Tous impressionnistes au Havre
Festival Normandie : Tous impressionnistes au Havre
Publication : mercredi 27 avril 2016 09:28

Par Pascal Baronheid - Pour sa troisième édition, le Festival Normandie impressionniste a choisi de rassembler sa programmation autour du thème « Portraits impressionnistes ». Sujet rassembleur, intime et populaire, il s’intéresse plus largement à la question de la figure, du visage et du corps, de la famille, des cercles amicaux, des représentations sociales. Le regard que les impressionnistes ont porté sur le monde dessine aussi le portrait d’une époque.

CINEMA

Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Publication : mercredi 20 avril 2016 10:20

Par Jonathan Rodriguez - Hymne à la vie, à la singularité, au peuple, au multiculturalisme, le nouveau film de Raymond Depardon est un peu tout ça à la fois. Le plus célèbre des documentaristes français est parti d’un postulat très simple : un tour de France en caravane pour aller à la rencontre des gens, les écouter parler en toute liberté. Charleville-Mézières, Nice, Calais, Sète… le cinéaste a choisi 15 villes, qui ne sont pas le fruit du hasard : « Je voulais parler de la France des villes moyennes, des gens de la ville. Je voulais confronter le Nord et le Sud, qui sont des particularités fortes du pays, de mettre à l'image une diversité » nous-a-t-il confié lors d’une rencontre.

Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Publication : mercredi 20 avril 2016 09:27

Par Florence Yeremian - Davis travaille dans la finance. Suite à un accident de voiture, il perd sa femme et se retrouve seul, face à lui même. Incapable de faire son deuil, il entame une série de courriers destinés à un service de réclamation. Ces lettres sont censées demander un remboursement mais elles permettent surtout à Davis de déverser anonymement ses pensées au fil du papier. Le hasard faisant bien les choses, ces confessions happent l'attention de Karen Moreno, une jeune femme en mal de vivre, totalement accro à la drogue. Poussée par la curiosité et la compassion, elle décide spontanément d'aller voir Davis. La rencontre de ces deux âmes en peine va étrangement les mener vers une nouvelle façon d'appréhender la vie.

La Toile