The Hunger Games : un film cousu de fil blanc mais divertissantPar Candice Nicolas - BSCNEWS.FR / The Hunger Games, un livre de Suzanne Collins paru en 2008, a été porté à l’écran et fait des ravages chez les adolescents depuis quelques mois déjà. Dans un futur incertain – et peut-être pas si lointain, mais tout à fait post-apocalyptique – l’Amérique du Nord n’est plus qu’une ruine divisée en douze districts, sur laquelle règne le Capitole, la capitale de la nation de Panem. Tous les ans, pour rappeler à la population des temps plus difficiles et amuser la Cour, on organise un jeu télévisé ultra-violent. Chacun des douze districts doit offrir en pâture un jeune garçon et une jeune fille, les Tributs, pour concourir aux jeux de la faim, les Hunger Games. Il s’agit-là d’un Koh-Lanta version hardcore, les vingt-quatre concurrents sont exilés sur une île entièrement contrôlée par les organisateurs, et où ils peuvent trouver des armes et de la nourriture, grâce à la bienveillance de leurs sponsors. A la fin, il n’en restera plus qu’un, pour gagner il faut donc survivre.

Dans le district 12, le plus pauvre, celui des mines de charbon, Katniss (Jennifer Lawrence, X-men – les origines), décide de se porter volontaire quand sa petite sœur est tirée au sort. Va l’accompagner dans son périple le tout aussi jeune Peeta (Josh Hutcherson, Tout va bien), secrètement amoureux de sa partenaire depuis leur tendre enfance. Une fois au Capitole, les Tributs mènent une vie de prince ; leurs dernières heures sont irisées de couleurs éclatantes, tant par les chambres où on les loge, les repas qu’on leur propose et les tenues dont on les accoutre. Une fois installés et rassasiés, les candidats sont entraînés pendant quelques jours, habillés aux couleurs de leur district, puis jetés dans l’arène. Mais attention, tous les coups sont permis, même, et surtout, les plus bas ! Les pièges incontournables, les animaux sauvages et les incendies se hisseront jusqu’au bout sur la route de ceux qui s’approcheront trop près de la victoire.

Le film est un agréable divertissement, bien que cousu de fil blanc, on apprécie les apparitions de Donald Sutherland en monarque absolu et de Woody Harrelson en conseiller déjanté, et également la présence du beau Lenny Kravitzt en styliste révolutionnaire. A noter des décors et des costumes spectaculaires, qui insistent bien sur la superficialité et l’ignorance de certains trains de vie. On retrouve en effet dans ce film de jolies critiques sociales, mais surtout une accusation sévère des émissions de télé-réalité contemporaines ; on ne peut pas sortir de la salle sans se demander, « mais jusqu’où ira-t-on ? » Les Hunger Games sont un événement cruel et inhumain qui mêle la barbarie des jeux romains à la stupidité des shows voyeuristes, mais on en redemande tous les ans. A moins que la jeune Katniss ne mette fin à ce cirque inhumain. A suivre dans Catching Fire (novembre 2013) et Mokingjay, les deux, voire trois derniers volets de la trilogie.

Date de sortie au cinéma : 21 mars 2012 (2h 22min)
Réalisé par Gary Ross
Avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth plus
Genre :  Science fiction

 

 

À lire aussi :

Alex Hyde-White : Trois jours (d'Hamlet)

Starbuck : David Wosniak, père de 533 enfants

I'm yours : Pour ceux qui ne croient plus au coup de foudre

Behold The Lamb : Un parcours initiatique sur fond de religion et de drogue

 

{fcomment}

Dernière minute

Dans les bacs

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Dans le jardin de l’ogre : récit viscéral sur l’addiction sexuelle
Dans le jardin de l’ogre : récit viscéral sur l’addiction sexuelle
Publication : mardi 3 mai 2016 15:59

Par Jonathan Rodriguez – Saisissant. Leila Slimani nous plonge dans le quotidien d’une sex-addict enfermé dans une dépendance insoutenable et puissante. Un récit captivant qui émeut autant qu’il accroche.

Outlander : Une saga épique au coeur des Highlands
Outlander : Une saga épique au coeur des Highlands
Publication : mardi 3 mai 2016 14:13

Par Florence Yérémian - L’histoire d’Outlander débute en Écosse au lendemain de la seconde guerre mondiale. Claire et Frank Randall ont passé cinq ans séparés l'un de l'autre : elle, en tant qu'infirmière, lui comme espion à la solde des Britanniques. Afin de ressouder leur couple, ils entament une seconde Lune de Miel dans la mystique cité d’Inverness. Tandis que les habitants s’apprêtent à célébrer la fête de Samhain, Claire disparaît au cœur d'un sanctuaire nommé Craig na Dun. Sans trop comprendre, elle se retrouve transportée sur le même site mégalithique… deux cent ans auparavant ! Perdue dans les  Highlands en plein soulèvement Jacobite, elle va devoir faire face aux croyances ancestrales et à la haine des Écossais pour le peuple anglais. Surnommée « La Sassenach » par le clan Mac Kenzie, elle se voit contrainte d’épouser un certain Jamie Fraser pour échapper aux poursuites du terrible Black Jack, un capitaine britannique qui s’avère être l’ancêtre direct de son premier mari…

Stupor Mundi : l’étonnante BD médiévale
Stupor Mundi : l’étonnante BD médiévale
Publication : mardi 3 mai 2016 09:31

Par Romain Rolugé - Stupor Mundi ou « Stupeur du Monde » est l’humble sobriquet de Frédéric II, empereur du XIIIème siècle avec lequel le scénariste et dessinateur Néjib nous familiarisent. Le traitement  fictionnel de la BD est assuré par le personnage d’Hannibal Qassim El Battouri, scientifique chassé de Bagdad qui va devenir le protégé de l’empereur en échange d’une de ses inventions…

La Fille du froid : itinéraire d’une enfant glacée
La Fille du froid : itinéraire d’une enfant glacée
Publication : mardi 3 mai 2016 09:18

Par Romain Rougé - La Fille du froid est le dixième roman de l’auteur londonien Rupert Thomson. L’histoire est celle de Katherine, née d’une fécondation in vitro. La jeune fille de 19 ans va entreprendre un voyage qui la conduira toujours plus au nord de la planète pour s’émanciper, faire le deuil de sa mère disparue et mettre à l’épreuve les sentiments d’un père absent.

Journées rouges et boulettes bleues : la BD à échelle humaine
Journées rouges et boulettes bleues : la BD à échelle humaine
Publication : mardi 3 mai 2016 08:55

Journées rouges et boulettes bleues raconte un pan de la vie de François, père de famille en proie aux doutes. Pendant ses vacances dans le sud de la France, il se met à penser à sa vie « toute tracée ». Une BD qui privilégie le réalisme et les sentiments humains signée Olivier Perret, Rémy Benjamin et Cyprien Mathieu.

CINEMA

Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Publication : mercredi 20 avril 2016 10:20

Par Jonathan Rodriguez - Hymne à la vie, à la singularité, au peuple, au multiculturalisme, le nouveau film de Raymond Depardon est un peu tout ça à la fois. Le plus célèbre des documentaristes français est parti d’un postulat très simple : un tour de France en caravane pour aller à la rencontre des gens, les écouter parler en toute liberté. Charleville-Mézières, Nice, Calais, Sète… le cinéaste a choisi 15 villes, qui ne sont pas le fruit du hasard : « Je voulais parler de la France des villes moyennes, des gens de la ville. Je voulais confronter le Nord et le Sud, qui sont des particularités fortes du pays, de mettre à l'image une diversité » nous-a-t-il confié lors d’une rencontre.

Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Publication : mercredi 20 avril 2016 09:27

Par Florence Yeremian - Davis travaille dans la finance. Suite à un accident de voiture, il perd sa femme et se retrouve seul, face à lui même. Incapable de faire son deuil, il entame une série de courriers destinés à un service de réclamation. Ces lettres sont censées demander un remboursement mais elles permettent surtout à Davis de déverser anonymement ses pensées au fil du papier. Le hasard faisant bien les choses, ces confessions happent l'attention de Karen Moreno, une jeune femme en mal de vivre, totalement accro à la drogue. Poussée par la curiosité et la compassion, elle décide spontanément d'aller voir Davis. La rencontre de ces deux âmes en peine va étrangement les mener vers une nouvelle façon d'appréhender la vie.

La Toile