La folie sganarellePar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Crédit-photo: Pierre François/Toujours le même étonnement ravi lorsqu'on entend vibrer les mots de Molière! Génie incontestable des caractères burlesques, des situations tordantes et des jeux de mots hilarants, il invite le spectateur à rire de tout et d'abord de soi-même.

De la farce traditionnelle française, Molière a gardé les coups de bâton, les disputes conjugales, les jurons fleuris mais y a ajouté une langue spirituelle qui caricature à plaisir nos faiblesses, nos excès, nos ridicules. Dans le triptyque mis en scène par Claude Buchvald ( L'amour médecin - Le Mariage forcé- La Jalousie du barbouillé), on entend aussi battre le coeur d'un autre genre populaire dont masques, tréteaux et improvisation constituaient les ingrédients sacrés, celui de la Commedia dell'arte: l'on reconnaît en Sganarelle un Pantalone amoureux d'une lolita écervelée, en Pancrace ou le sceptique Marphurius  le Docteur Bolonais  faisant rebondir des théories sur chaque mot prononcé par son interlocuteur, en Lucinde et Clitandre des Amoureux malmenés par l'autorité d'un père,en  Lisette une Colombine qui sait jouer la comédie et manipuler son maître et enfin en Champagne un Zanni niais mais fidèle. Rire de bon coeur, jouir de la vélocité d'une langue brillante et recevoir une leçon de dramaturgie comique, voilà ce que nous offre Molière. La touche personnelle du metteur en scène Claude Buchvald est pertinente car elle respecte l'essence de la farce et les singularités qu'y a insèrées le dramaturge, sa direction d'acteurs est pointilleuse et se soucie à toute minute de communiquer l'énergie qui sous-tend le texte. Claude Buchvald, entourée d'une troupe de comédiens de qualité, s'empare de ces textes à l'humour subversif en préservant l'oralité du théâtre improvisé et la liberté propre aux troupes itinérantes: le plateau est vide à l'exception d'une petite maison-tour sur roues, les corps vibrent et s'expriment à coeur joie et dès l'entrée des protagonistes sur scène,on sent bien s'imposer un théâtre du Verbe.
L'ajout d'un intermède improvisé où deux bonimenteurs tentent de vendre au public un remède miracle est d'une espièglerie attrayante, la scène des devineresses égyptiennes crée une note éthérée et onirique aussi juste qu'originale, la juxtaposition des trois farces, enfin, est un mariage réussi où l'on finit même par oublier qu'elles sont distinctes tant des éléments récurrents (comme la satire des médecins et des savants) tissent des liens forts entre chaque acte. On finira par applaudir la performance de Mouss Zouheyri qui interprète un Pancrace atteint d'hystérie philosophique et de diarrhée verbale d'une drôlerie extrême et de façon générale, on félicitera l'ensemble des comédiens qui nous offre un heureux moment avec Molière!

Titre: La folie Sganarelle

Auteur: Molière

Mise en scène: Claude Buchvald

Avec Benjamin Abitan, Laurent Claret, Cécile Duval, Régis Kermorvant, Claude Merlin, Aurélia Poirier, Stéphanie Schwartzbrod, Céline Vacher, Mouss Zouheyri

Durée: 1h45 sans entracte.

Les représentations:

En Mars 2012 - Tournée régionale organisée par: Théâtre Sortie Ouest de Béziers(34)

- 1er mars 2012 Pezenas à l'Illustre Théâtre
- 2 mars 2012 Portiragnes
- 4 mars 2012 Bedarieux
- 6 mars 2012 Capestang
- 8 mars 2012 Lésignan Corbières
- 9 mars 2012 Minervois
Du 13 au 17 mars 2012 : Théâtre du Gymnase – Marseille (13)
Du 20 au 24 mars 2012 : Théâtre de Sète – Scène Nationale (34)
- 27 mars 2012 Uzes
- 29 mars 2012: Lodève
- 30 mars 2012 Abeilhan

Photo : Mouss  Zouheyri  ; Cécile Duval ; Laurent Claret

{fcomment}

Dernière minute

Dans les bacs

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

THÉÂTRE

A LA UNE

Dans le jardin de l’ogre : récit viscéral sur l’addiction sexuelle
Dans le jardin de l’ogre : récit viscéral sur l’addiction sexuelle
Publication : mardi 3 mai 2016 15:59

Par Jonathan Rodriguez – Saisissant. Leila Slimani nous plonge dans le quotidien d’une sex-addict enfermé dans une dépendance insoutenable et puissante. Un récit captivant qui émeut autant qu’il accroche.

Outlander : Une saga épique au coeur des Highlands
Outlander : Une saga épique au coeur des Highlands
Publication : mardi 3 mai 2016 14:13

Par Florence Yérémian - L’histoire d’Outlander débute en Écosse au lendemain de la seconde guerre mondiale. Claire et Frank Randall ont passé cinq ans séparés l'un de l'autre : elle, en tant qu'infirmière, lui comme espion à la solde des Britanniques. Afin de ressouder leur couple, ils entament une seconde Lune de Miel dans la mystique cité d’Inverness. Tandis que les habitants s’apprêtent à célébrer la fête de Samhain, Claire disparaît au cœur d'un sanctuaire nommé Craig na Dun. Sans trop comprendre, elle se retrouve transportée sur le même site mégalithique… deux cent ans auparavant ! Perdue dans les  Highlands en plein soulèvement Jacobite, elle va devoir faire face aux croyances ancestrales et à la haine des Écossais pour le peuple anglais. Surnommée « La Sassenach » par le clan Mac Kenzie, elle se voit contrainte d’épouser un certain Jamie Fraser pour échapper aux poursuites du terrible Black Jack, un capitaine britannique qui s’avère être l’ancêtre direct de son premier mari…

Stupor Mundi : l’étonnante BD médiévale
Stupor Mundi : l’étonnante BD médiévale
Publication : mardi 3 mai 2016 09:31

Par Romain Rolugé - Stupor Mundi ou « Stupeur du Monde » est l’humble sobriquet de Frédéric II, empereur du XIIIème siècle avec lequel le scénariste et dessinateur Néjib nous familiarisent. Le traitement  fictionnel de la BD est assuré par le personnage d’Hannibal Qassim El Battouri, scientifique chassé de Bagdad qui va devenir le protégé de l’empereur en échange d’une de ses inventions…

La Fille du froid : itinéraire d’une enfant glacée
La Fille du froid : itinéraire d’une enfant glacée
Publication : mardi 3 mai 2016 09:18

Par Romain Rougé - La Fille du froid est le dixième roman de l’auteur londonien Rupert Thomson. L’histoire est celle de Katherine, née d’une fécondation in vitro. La jeune fille de 19 ans va entreprendre un voyage qui la conduira toujours plus au nord de la planète pour s’émanciper, faire le deuil de sa mère disparue et mettre à l’épreuve les sentiments d’un père absent.

Journées rouges et boulettes bleues : la BD à échelle humaine
Journées rouges et boulettes bleues : la BD à échelle humaine
Publication : mardi 3 mai 2016 08:55

Journées rouges et boulettes bleues raconte un pan de la vie de François, père de famille en proie aux doutes. Pendant ses vacances dans le sud de la France, il se met à penser à sa vie « toute tracée ». Une BD qui privilégie le réalisme et les sentiments humains signée Olivier Perret, Rémy Benjamin et Cyprien Mathieu.

CINEMA

Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Publication : mercredi 20 avril 2016 10:20

Par Jonathan Rodriguez - Hymne à la vie, à la singularité, au peuple, au multiculturalisme, le nouveau film de Raymond Depardon est un peu tout ça à la fois. Le plus célèbre des documentaristes français est parti d’un postulat très simple : un tour de France en caravane pour aller à la rencontre des gens, les écouter parler en toute liberté. Charleville-Mézières, Nice, Calais, Sète… le cinéaste a choisi 15 villes, qui ne sont pas le fruit du hasard : « Je voulais parler de la France des villes moyennes, des gens de la ville. Je voulais confronter le Nord et le Sud, qui sont des particularités fortes du pays, de mettre à l'image une diversité » nous-a-t-il confié lors d’une rencontre.

Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Publication : mercredi 20 avril 2016 09:27

Par Florence Yeremian - Davis travaille dans la finance. Suite à un accident de voiture, il perd sa femme et se retrouve seul, face à lui même. Incapable de faire son deuil, il entame une série de courriers destinés à un service de réclamation. Ces lettres sont censées demander un remboursement mais elles permettent surtout à Davis de déverser anonymement ses pensées au fil du papier. Le hasard faisant bien les choses, ces confessions happent l'attention de Karen Moreno, une jeune femme en mal de vivre, totalement accro à la drogue. Poussée par la curiosité et la compassion, elle décide spontanément d'aller voir Davis. La rencontre de ces deux âmes en peine va étrangement les mener vers une nouvelle façon d'appréhender la vie.

La Toile