Cabaret New BurlesquePar Julie Cadilhac - Bscnews.fr/ Savez-vous ce qu'est le New Burlesque? Sublimé par le film "Tournée" de Mathieu Almaric, c'est un genre enraciné dans la tradition du music-hall anglais et américain.Satire sociale, numéros musicaux et grivoiserie au XIXème siècle, il est devenu à partir du milieu du XXème synonyme de nudité et donc de  striptease: un striptease dont la dimension érotique s'estompe au profit d'un show amusant et décalé. Baigné de théorie queer, le New Burlesque défend aujourd'hui l'idée que le genre et l'orientation sexuelle ne sont pas déterminés génétiquement mais dépendent de votre environnement socio-culturel et de votre histoire de vie.

Voilà un spectacle fort séduisant! On ressort ravi de la qualité des "numéros" de striptease présentés par les six artistes américains de ce cabaret étonnant. Esthétique et drôle, deux adjectifs qui vous semblaient incompatibles? Vous aviez tort! Premièrement, on rit des pitreries espiègles de la transformiste Kitten of the Keys From San Francisco; maîtresse de cérémonie assurant les intermèdes, elle chante, joue du piano et improvise des blagues dont la grivoiserie se nuance d'humour féminin impertinent...et c'est délicieux! Mimi le Meaux from San Diego, au corps dessiné de tatouages, offre un moment d'effeuillage cinématographique; étoile sur scène dont chaque geste électrise et fascine. Julie Atlaz Muz from New York, avec un style plus trash, à la frontière du burlesque et de la Cabaretdanse contemporaine, surprend par deux stripteases peu conventionnels, l'une s'apparentant au viol d'une main étrangleuse, l'autre à une plongée intra-préservatif. Vous aimerez, vous détesterez? ce show ne vous laissera en tous cas pas de marbre! Roky Roulette from San Francisco, seul man au milieu de ces women, est désopilant dans son numéro de vieux dandy improvisant un striptease ou encore lorsqu'en tenue de cowboy il se déshabille sur un bâton à ressort; une performance épatante qui laissera certaines émoustillées, d'autres amusées tant le cliché viril américain en prend pour son grade! Enfin, nos deux gros coups de coeur: la glamour Evie Novelle from Los Angeles est l'incarnation hallucinante d'une sorte de Jessica Rabbit: son visage d'ange dans un corps de diablesse, sa démarche chaloupée, ses gestes et moues câlines, en font une héroïne de film noir des années 40/50. Impression de voir s'animer une image de pin-up fascinante...les plumes, les éventails, un canapé rouge de velours sont autant d'accessoires qui lui servent de fourreau pour capturer l'oeil et le vampiriser. Puis, Dirty Martini from New York , Reine inconstestée de ce spectacle coloré. "Usant de ses formes callipyges avec l'aisance d'une ballerine" ( Stéphane Davet, Le Monde), elle porte le corset, les bas  et même les " bijoux de tétons" avec une grâce épatante; son visage brille, sa blondeur subjugue...elle anéantit, dans son numéro sur le Gob Bless The USA, l'idée selon laquelle la beauté répond à des critères esthétiques normés. Sous sa blondeur exquise de Marilyn, couverte d'étoiles, elle incarne une féminité qui s'assume dans une plastique singulière et sait en faire vibrer les cordes les plus séduisantes et (im)pertinentes.

Dirty martiniDans ce Cabaret New Burlesque, on aime le côté provocateur et décomplexé de cette équipée de filles qui remuent les idées préconçues, démontrent avec brio que l'on peut être extrêmement désirable même avec des fesses rondes et un brin de cellulite, lancent des piques à l'égard de leur grand pays l'Amérique, prouvent qu'on peut être légère et spirituelle, bref.... s'affirment telles qu'elles sont...On citerait presque Prévert " Je suis comme je suis, je suis faite comme ça, quand j'ai envie de rire, oui, je ris aux éclats". D'ailleurs,oui, vous verrez, ça donne envie de s'essayer à l'exercice, incite au lâcher-prise et à opter pour un peu plus de folie vestimentaire....ah les éventails en plume et les paillettes!

Les dates en 2012:

- du 24 au 28/01 à Sète ( Scène Nationale)

-  Le 31/01 à Romans

-Les 1 et 2/02 à Amiens

- Le 4/02 à Saint-Valéry en Caux

- Le 29/03 à Evry

- Les  4,5,6 /04 à Maribor en Slovénie.

- Le 7 à Ptuj en Slovénie.

- Les 12,13 et 14 /04 à Reims

- Les 8 et 9/06 à Istres

- Du 12 au 22 /06 à Lyon au Théâtre des Célestins.

{fcomment}

Dernière minute

Dans les bacs

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

THÉÂTRE

A LA UNE

Mare Nostrum II : un album délicat et mélancolique
Mare Nostrum II : un album délicat et mélancolique
Publication : mercredi 4 mai 2016 16:58

Par Nicolas Vidal - Un album résultant de l’émulation musicale de musiciens de premier plan que sont le trompettiste sarde Paolo Fresu, l’accordéoniste Richard Galliano et le pianiste Jan Lundgren. Mare Nostrum II, qui paraît chez l’incontournable label Act Music est le prolongement de rencontres musicales qui datent de dix ans en arrière. Ce deuxième volume de Mare Nostrum ne cesse de confondre les instruments et les styles tout en délicatesse, mélancolie et plaisir ! Mare Nostrum IIPaolo Fresu, Richard Galliano, Jan Lundgren

Comédie du livre de Montpellier : les actions LR Livre et Lecture
Comédie du livre de Montpellier : les actions LR Livre et Lecture
Publication : jeudi 5 mai 2016 09:21

Par Romain Rougé - La Comédie du livre se tiendra les 27, 28 et 29 mai 2016 à Montpellier. A cette occasion et en partenariat avec le Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées, l’association Languedoc-Roussillon Livre et Lecture s’installera sur la célèbre place pour proposer des événements en lien avec l’actualité littéraire locale.

Holly Ann, Tome 2 : La dernière Natchez
Holly Ann, Tome 2 : La dernière Natchez
Publication : mercredi 4 mai 2016 13:44

Par Boris Henry - Holly Ann rencontre Diane, une Indienne à la recherche de son père qui, la nuit précédente, n'est pas rentré chez lui. L'étrange et belle détective accompagne la jeune femme dans la maison close où elle compte retrouver son géniteur. Là, Diane a la mauvaise surprise d'y rencontrer une prostituée portant le collier dont son père ne se sépare jamais. Dans le même temps, La Nouvelle-Orléans est le théâtre de pluies incessantes qui intriguent ses habitants.

Rio : Favelas, les pavés sous la plage
Rio : Favelas, les pavés sous la plage
Publication : mercredi 4 mai 2016 10:38

Par Boris Henry - Rubeus et Nina vivent dans l'une des favelas de Rio de Janeiro. Leur mère, amoureuse d'un policier, est victime de la violence de celui-ci. Les deux enfants fuient et sont livrés à eux-mêmes. Rapidement, ils rencontrent des gamins des rues qui les accueillent, non sans réticence, au sein de leur groupe. Des habitants, voyant d'un mauvais œil ces enfants qui vivent de larcins, paient des policiers afin de les éliminer.

Le Très Court festival : du cinéma en trois minutes
Le Très Court festival : du cinéma en trois minutes
Publication : mercredi 4 mai 2016 09:42

Par Léopoldine Deriot - Le Très court festival est déjà adolescent! La 17ème édition du festival propose 150 films cette année. L’évènement ultra-connecté est organisé simultanément sur 5 continents, dans 30 pays, soit 80 villes, du 3 au 12 juin 2016. Après le court métrage, voici le format « très court »: 3 minutes d’images. Un laps de temps très restreint qui donne paradoxalement aux réalisateurs plus de liberté. Il faut aller droit à l’essentiel. La créativité et les expérimentations les plus spectaculaires sont permises grâce à un budget rendu alors plus accessible.

CINEMA

Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Les Habitants : le regard attendri et avisé de Depardon
Publication : mercredi 20 avril 2016 10:20

Par Jonathan Rodriguez - Hymne à la vie, à la singularité, au peuple, au multiculturalisme, le nouveau film de Raymond Depardon est un peu tout ça à la fois. Le plus célèbre des documentaristes français est parti d’un postulat très simple : un tour de France en caravane pour aller à la rencontre des gens, les écouter parler en toute liberté. Charleville-Mézières, Nice, Calais, Sète… le cinéaste a choisi 15 villes, qui ne sont pas le fruit du hasard : « Je voulais parler de la France des villes moyennes, des gens de la ville. Je voulais confronter le Nord et le Sud, qui sont des particularités fortes du pays, de mettre à l'image une diversité » nous-a-t-il confié lors d’une rencontre.

Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Démolition: un film qui s’enlise dans la métaphore
Publication : mercredi 20 avril 2016 09:27

Par Florence Yeremian - Davis travaille dans la finance. Suite à un accident de voiture, il perd sa femme et se retrouve seul, face à lui même. Incapable de faire son deuil, il entame une série de courriers destinés à un service de réclamation. Ces lettres sont censées demander un remboursement mais elles permettent surtout à Davis de déverser anonymement ses pensées au fil du papier. Le hasard faisant bien les choses, ces confessions happent l'attention de Karen Moreno, une jeune femme en mal de vivre, totalement accro à la drogue. Poussée par la curiosité et la compassion, elle décide spontanément d'aller voir Davis. La rencontre de ces deux âmes en peine va étrangement les mener vers une nouvelle façon d'appréhender la vie.

La Toile