Habemus PapamPar Julie Cadilhac-Bscnews.fr/ Voilà un film de grande qualité que ce soit par les thèmes qu'il aborde avec  respect et intelligence que pour l'excellent casting qui le compose. Six fois nominé au Festival de Cannes et ayant reçu six prix des Nastri d'Argento (Prix de la presse italienne), la presse et le public se sont rejoints en ce sens.  Habemus Papam est la locution latine prononcée par le cardinal protodiacre depuis le balcon central de la basilique Saint-Pierre au Vatican lorsque le Conclave a désigné un nouveau Pape. Si l'on vous désignait pour être l'évêque de Rome, le successeur de Saint-Pierre, le premier représentant sur terre d'une église de plus d'un million trois cent mille fidèles, ne seriez-vous pas étreint par une angoisse terrible?

Sauriez-vous supporter le poids d'une telle responsabilité? Pour Melville, ce n'est plus simplement une question hypothétique, c'est une réalité qui l'a terrassé suite à un très long vote du Conclave. Déboussolé depuis cette nomination, il a perdu tous ses repères  et n'arrive pas à endosser son nouveau rôle. Les fidèles massés sur la place Saint-Pierre attendent en vain l'apparition du nouveau souverain pontife et les cardinaux qui l'ont élu sont fort inquiets. Pourquoi Melville réagit-il ainsi? Fait-il une dépression? Est-il simplement angoissé? Pense-t-il qu'il ne sera pas à la hauteur? Un film émouvant qui réfléchit sur la notion de vocation. Sommes-nous tous capables d'être un berger? Certains ne vivent-ils pas plus sereins lorsqu'ils se savent guidés? Nanni Moretti choisit de montrer les choix courageux et responsables d'un homme face à son destin. Usant d'un style presque documentaire, il suit pas à pas un Homme qui ne voulait pas être pape mais aimait passionnément le théâtre. Michel Piccoli est désarmant de sincérité et de fragilité dans le rôle de Melville et ses acolytes cardinaux sont tout aussi touchants par leur humanité. C'est un film qui nous invite à savourer chaque seconde passée, libre, à flâner dans la rue. On aime se promener avec Melville dans les rues de Rome, s'asseoir à table avec des inconnus et les écouter vivre avec un oeil bienveillant. Un long métrage qui rappelle tout le revers des titres honorifiques et nous incite à trouver notre propre définition de la vie idéale. On aime aussi le choix du réalisateur Nanni Moretti de faire entrer au Vatican un athée ,néophyte aux protocoles ayant lieu entre ces murs. En découlent des comiques de situation fort plaisants et.... n'est pas plus malin celui qu'on croirait!  Ce psychanalyste divorcé, mettant ses talents au service d'un Vatican désarmé , initiant  les cardinaux du monde entier au volley, organisant des tournois, fait office de dose d'humour subtile. Mais on applaudira surtout cette capacité remarquable de traiter d'un sujet religieux sans provocation, sans animosité....avec déférence. Habemus Papam parle de ce que nous sommes, outrepasse les clichés et sera apprécié par tous ceux qui ont élu la tolérance comme mode de conduite et de regard vis à vis d'autrui.

 

Titre: Habemus Papam

Réalisateur: Nanni Moretti

Avec Michel Piccoli, Nanni Moretti, Jerzy Stuhr, Renato Scarpa, Franco Graziosi, Margherita Buy...

Date de sortie cinéma: septembre 2011

En DVD le 8 février 2012.

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Evènement

Festival Jazz à Junas - 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le BSC NEWS dans la poche !

BANNER APPLIS

 

 

A LA UNE

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Les Beatles : un livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques

Publication : samedi 23 juillet 2016 08:02

Par Nicolas Vidal - Une bonne occasion pour réviser les Beatles cet été avec ce livre d’énigmes aux couleurs psychédéliques Les Beatles en 20 tableaux retrace l’hsitoire du célébre groupe à travers  un ouvrage ludique et passionnant sous le prisme de Ringo Star.

Planet Jazz : le routard du Jazz

Planet Jazz : le routard du Jazz

Publication : vendredi 22 juillet 2016 16:46

Par Nicolas Vidal - Nos confrères de Jazz Magazine ont eu la brillante idée de publier un hors série, qui manquait cruellement aux amateurs de jazz. L’objet du pêché de gourmandise ? Un guide des clubs et des festivals de jazz parmi les plus réputés de la planète.

Belles de jour : l'évocation de la femme

Belles de jour : l'évocation de la femme

Publication : vendredi 22 juillet 2016 09:53

Par Marc Emile Baronheid - Les collections du musée des Beaux-Arts de Nantes sont riches de quantité d’œuvres représentant la femme, selon les époques et les courants artistiques. Des travaux neutralisant ledit musée, l’idée est venue de montrer ailleurs un ensemble couvrant les années 1980-1930.

Eva Cassidy : NightBird comme un hommage vibrant

Eva Cassidy : NightBird comme un hommage vibrant

Publication : jeudi 21 juillet 2016 10:03

Par Nicolas Vidal - Un immense coup de coeur pour ce formidable album qui rend hommage à la jeune chanteuse américaine Eva Cassidy disparue brutalement en 1996, terrassée par la maladie.

Bertrand Dicale : une passion opiniâtre pour la chanson française

Bertrand Dicale : une passion opiniâtre pour la chanson française

Publication : jeudi 21 juillet 2016 09:42

Par Marc Emile Baronheid - A ceux pour qui l’été en musique signifie autre chose que farandoles niaises et  karaokés éthyliques. Arc-bouté à la chanson française avec audace et absence de conformisme, Dicale lui voue  une passion opiniâtre. Qu’il lui consacre un dictionnaire amoureux relève moins de l’opportunisme que de la logique affective.

Syma Mobile

SYMA JUIN2016

Enregistrer

Enregistrer