Slava snowshowPar Julie Cadilhac- Bscnews.fr/ Crédit-photos: Véronique Vial/ Qui n'a jamais vu un spectacle de Slava Poluninn'a pu connaître cette délicieuse sensation de réminiscence de l'enfance où un rire ressort du plus profond de votre être et réveille vos pulsions friponnes de gamin joueur...
Slava Polunin , né dans une bourgade de Russie, explique qu'il a vécu une enfance dans l'imaginaire, un pied dans la forêt, la tête dans la campagne ou près d'une rivière. Plus grand, il tombera amoureux des grands clowns et des grands mimes que la télé et le cinéma lui révèleront.
Le Slava's snowshow, dont il est l'auteur, le metteur en scène et un protagoniste, vous emporte dans un pays où tout n'est que poésie, où les êtres ont de drôles de silhouettes, un lieu où l'on rêve éveillé. Pendant une trop courte heure et demie, tout est simplement MAGIQUE et l'on se surprend à hoqueter de plaisir à chaque pitrerie nouvelle. Slava Polunin avait pour souhait profond "de remettre en valeur et de redonner son blason au vrai métier de clown". Il en offre dans ce spectacle féérique une image aussi touchante que drôle. Le clown, personnage maladroit, souvent mélancolique et solitaire, dans son bel habit jaune, nous invite à partager le rêve de l'hiver. Aucun mot ne saurait exprimer avec précision le sentiment merveilleux que procure cette invitation à la fantaisie et à ressentir la beauté du monde.
Un clown faisant l'otarie avec une terre minuscule, de la neige, un bal d'immenses ballons colorés, un toit de toiles d'araignées géant, un opéra à l'accordéon sous une pluie de bulles, des escalades de bonhommes en imperméables verts, de la neige, des parapluies farceurs, un requin-clown menaçant une mer de fumée et des clowns-Cousteau fanfarons, un amour de porte-manteau, une tempête aveuglante de neige...voilà ce que le Slava's Snowshow offre à tous ceux qui ont la chance de le croiser un jour.
Pour conclure? ces mots de Khalil Gibran, en clin d'oeil au festival et à l'incroyable magie de ce spectacle : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, au petit matin, à la table des anges". Le plateau était peuplé d'anges au nez rouge aujourd'hui , bienveillants et souriants, qui ont entraîné le public dans un farandole d'émotions à applaudir pour que la neige tombe encore...
 
Opéra clownesque
Mise en scène: Slava Polunin
 
En 2011:
 
Du 9 juin au 12 juin 2011 au Théâtre du Jorat ( Mézières-Suisse)
Du 8 au 20 juillet 2011 au Théâtre Maisonneuve ( Festival Juste pour Rire- Montréal)
Du 29/11 au 18/12/11 au Trianon ( à Paris)
 
En 2012:
 
Du 2 au 14 octobre 2012 au Casino de Paris
Du 12 au 16 décembre 2012 au Théâtre de l'Archipel - Perpignan
 
En 2013:
 
Du 8 au 12 octobre 2013 au Marlowe Theatre de Canterbury, Kent, Angleterre.
 
En 2014:
 
Du 3 au 5 octobre Le Carré, SAINTE-MAXIME (83)
Du  8 au 12 octobre, Le Pin Galant, MERIGNAC (33)
Du 15 au 19 octobre, Théâtre d'Anglet, ANGLET (64)
Du 22 au  26  octobre,  Les Quinconces - Grand Théâtre, LE MANS (72)
Du 29 octobre au 2 Novembre, Théâtre de Thionville, THIONVILLE (57)
Du  18 au 23 Novembre, Theater 11, ZURICH (Suisse)
Du 27 au 30 novembre, Maison de la Culture, AMIENS (80)
Du 3 au 21 décembre et jusqu'au 4 Janvier 2015,  Le Trianon, PARIS (75)
 
 

Dernière minute

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Evènement

SETEOCT2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Poil de carotte : une BD toujours d'actualité

Poil de carotte : une BD toujours d'actualité

Publication : vendredi 30 septembre 2016 09:29

Par Romain Rougé - Le plus célèbre des souffre-douleur ressuscite dans le monde du 9ème art. Les saynètes les plus marquantes du roman de Jules Renard sont ici sélectionnées pour découvrir ou redécouvrir l’enfance martyrisée de François Lepic, alias Poil de Carotte.

Équitation : Toma Chaput, une passion dévorante

Équitation : Toma Chaput, une passion dévorante

Publication : jeudi 29 septembre 2016 15:57

Par Nicolas Vidal - Toma Chaput est un passionné au sens littéral du terme. Fou de chevaux depuis sa plus tendre enfance, il a gravi un à un les échelons de l’apprentissage et de la connaissance du cheval. Aujourd’hui, dresseur reconnu, après avoir collaboré notamment avec Bartabas, il travaille au sein des Haras nationaux de Pompadour où il partage sa passion avec le public. Révélation d’Equestria en 2013, Toma Chaput se produit également en spectacle avec sa compagnie Atao. Nous l’avons rencontré pour partager avec lui sa passion équestre dévorante. On notera l’excellent travail du photographe Antoine Bassaler qui agrémente cette interview. (Crédit photo : Antoine Bassaler)

Nicolas Dubourg : La Vignette, un théâtre de « première ligne »

Nicolas Dubourg : La Vignette, un théâtre de « première ligne »

Publication : jeudi 29 septembre 2016 15:41

Par Deborah Valentin - Situé en plein coeur de l’université de Paul Valéry à Montpellier, le Théâtre la Vignette s’est construit comme un lieu d’ouverture, de dialogues, d’échanges entre artistes, universitaires, intellectuels et étudiants. Devenue une scène conventionnée depuis le 1er janvier 2016 pour l’émergence et sa diversité, le Théâtre  la Vignette s’inscrit dans un réseau national et ne cesse, au fil des années, de développer son projet culturel dans son travail avec les artistes et le public. Le Directeur du théâtre la Vignette, Nicolas Dubourg nous présente cette nouvelle saison 2016-1017. Rencontre.

Pigments : esquisse théâtrale d’une thérapie amoureuse

Pigments : esquisse théâtrale d’une thérapie amoureuse

Publication : mercredi 28 septembre 2016 10:28

Par Florence Yérémian - Chloé et Nicolas sont fiancés. L’une est peintre, l’autre neurologue et ils vivent ensemble depuis quatre ans. L’idylle est belle et semble durer jusqu’au jour où Nicolas découvre que Chloé le trompe. Refusant tout repentir, il la quitte mais son infidèle est soudainement victime d’un accident. Devenue amnésique, Chloé ne se rappelle plus de rien, pas même du prénom de son conjoint ! Un certain neurologue entre alors dans sa vie pour lui faire retrouver la mémoire et tenter, si possible, de la reconquérir.

Brooklyn Village : Ira Sachs, un portrait de famille tout en finesse

Brooklyn Village : Ira Sachs, un portrait de famille tout en finesse

Publication : mercredi 28 septembre 2016 08:56

Par Jonathan Rodriguez – À la mort de son grand-père, la famille de Jake (13 ans) hérite de la maison de Brooklyn, dont le rez-de-chaussée est occupé par Leonor, une couturière latino-américaine, qui tient un magasin. Se liant d’une amitié franche et sincère avec Tony, le fils de Leonor, Jake va être confronté au monde des adultes, et à leurs problèmes. Les relations cordiales entre les parents vont, en effet, s'envenimer pour des raisons financières.  

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR