Par Emmanuelle de Boysson - BSCNEWS.FR / La période des fêtes regorge d’obligations, de contraintes en tout genre : achats de cadeaux, déco, cuisine, repas bourratifs en famille… Cette succession de réjouissances ressemble souvent plus à des corvées qu’à des plaisirs. A la nostalgie des réveillons d’antan se mêle l’angoisse du temps qui passe. A la joie de se retrouver, l’appréhension de décevoir, de ne pas être à la hauteur de l’attente du cadeau qui plaît, du dîner presque parfait. Nous qui avons été élevées dans l’idée qu’il faut faire plaisir, comment résister aux diktats de fin d’année : consommez, festoyez, deux fois plutôt qu’une ?
Voici 9 conseils pour passer le cap sans se retrouver avec « un petit ventre rond », être contrainte de se serrer la ceinture, déçue, agacée, tendue.
Résister : Si vous êtes tendance fashion victim, remettez à plus tard un achat coup de folie. Attention aux caddies bourrés de ces jolies décorations dénichées dans des bacs. Aux marques, préférez les vêtements dégriffés, vintage ou sur e.bay. Les produits de beauté du supermarché, les gâteaux fait maison, les cadeaux à mini prix.
Déléguer : Au lieu de tout faire vous-même, n’hésitez pas à mettre vos proches à contribution : chacun apporte un plat, une boisson. Reconnaissance assurée.
Prendre son temps : Déballer les paquets chacun à son tour : c’est long, mais quel suspens ! Rester à table, discuter, attendre le dessert : faites durer le plaisir.
Se protéger : Evitez de dévoiler votre vie privée à « l’amie qui vous veut du bien » ou à votre belle famille. Intéressez vous à vos invités : ils n’attendent que cela ! En cas d’agression, dites-vous que les violents sont des faibles et tournez les talons. Passez sur les agacements, reproches, vantardise et autre tue- l’ambiance.
Grignoter : Personne ne vous oblige à finir votre assiette où gît une tranche de foie gras ou du boudin blanc. Optez pour coquillages ou crustacés, fruits et légumes, plutôt que dinde aux marrons et bûche à la crème.
S’amuser : Dansez, buvez, blaguez, draguez si cela vous chante. Attention à la cuite et au mari jaloux ! Si vous préférez un tête à tête, à vous de jouer les séductrices… C’est vous qui savez !
Rester calme : Avant, pendant, après, ne vous stressez pas. Demain est un jour férié. Libre et légère, naturelle et avenante, vous rayonnerez.
Choisir : Allez vers ceux qui vous apaisent, vous font rire. Evitez Prof, Grincheux, Simplet, Atchoum… Préférez les vieilles dames indignes, les jeunes filles en fleur, les cousins punk.
Jouir de l’instant : Une maîtresse de maison se doit de profiter de sa soirée, quitte à laisser la vaisselle dans l’évier, verres sales, cendriers pleins, une tache de vin sur la nappe de grand-mère. Votre délicatesse, votre bonne humeur les feront oublier.
Se féliciter : Si vos convives oublient de vous remercier, réjouissez-vous : ils vous envient ! Vous les avez épatés, ils repartent heureux et rassasiés. Et vous, soulagée, décontractée.
Très belles fêtes !

Abonnez-vous au Tabloïd !