Par Nicolas Vidal - BSCNEWS.FR / Les héros sont partout. Où que vous tourniez la tête, ils sont là, portés par la télévision, les médias, les états, les gouvernements, les magazines, les communautés, les clubs sportifs et les associations caritatives. Certains zonent dans les stades, d’autres envahissent votre télévision, investissent votre journal et se répandent dans votre radio. Les héros d’aujourd’hui brandissent des coupes, pleurent sous l’émotion, réfléchissent à des plans médias et soignent leur courbe de popularité. Bref, le héros est partout, omniprésent, vainqueur, fier et indiscutable.
Il est la valeur forte, le pion essentiel, le symbole de l’espoir, l’icône de la réussite ou de la gentillesse, de la courtoisie, de la finesse ou encore de l’intégration.
Il est utilisé comme un bouclier humain contre toutes les tracasseries du quotidien, les malheurs de la vie ou les horreurs de la guerre.
Il est exhibé à la foule pour justifier, pour convaincre et pour amplifier la rumeur tout en faisant taire la réflexion.
Cependant, de nos jours, il devient difficile de distinguer le héros de la personnalité publique, le héros de la pop star, le héros du people, le héros du politique ou encore le héros de l’alibi culturel ?
Nous sommes alors en droit de nous poser légitimement la question de savoir si le héros est politique, social, culturel, anarchiste, conventionnel, politiquement correct ou finalement dépassé. Au fond, n’y a t-il pas une relation incestueuse entre la célébrité et la notion d’héroïsme de plus en plus galvaudée ? Est-on seulement un héros parce que l’on est visible et médiatique ? L’héroïsme repose t-il uniquement sur le plébiscite médiatique?
En somme, est-il vraiment nécessaire que cette matière que nous adulons et que nous appelons « héros» soit vivante ?
Le héros fait aussi partie de la fiction, du rêve et des légendes que chacun de nous s’invente. Ne sont-elles pas le meilleur vivier de vrais héros ?
Dans ce numéro, nous avons demandé à des écrivains, des dessinateurs, des illustrateurs et des artistes de nous exposer leur conception du héros et des héroïsmes. Ils se sont prêtés au jeu avec talent.
Nous vous proposons donc dans ces pages leurs mots, leurs idées, leurs dessins et leurs caricatures du héros.

En tout cas, il apparaît comme évident que de ne pas avoir de vrais héros nuit gravement à la santé.

( Dessin de Charlotte Gastaut d'après le dessin de superman de John Sush)

LE BSC NEWS du mois

COuv BSCNEWS BRILLANTE JAN16

AU THÉÂTRE

AnnonceBCSElyse300x300

Abonnez-vous au BSC NEWS

300X300 ABODEC2015

Publicité

PUB TOBIAS THOREY


 

 

 

Publicité

Syma Fevrier2016

A LA UNE

Colette : " Paris, je t'aime"
Colette : " Paris, je t'aime"
Publication : mercredi 10 février 2016 08:41

Par Marc Emile Baronheid - Colette a vingt ans lorsqu’elle découvre Paris. Elle l’aimera profondément. Ses premières adresses sont pour l’essentiel choisies par ses maris, ses amants, ses maîtresses.

Yogananda: un documentaire qui tend vers l'hagiographie
Yogananda: un documentaire qui tend vers l'hagiographie
Publication : mercredi 10 février 2016 08:21

Par Florence Yérémian - Connaissez-vous Paramahansa Yogananda? Avec ses longs cheveux noirs et ses yeux révulsés, il nous fait songer à une version indienne du mystique Raspoutine. Nommé Swami par son guide spirituel, cet homme singulier a introduit le kriya Yoga aux Etats-Unis durant l’entre deux guerres. Vénéré par des foules immenses, il a également été l’auteur d’un Best Seller (Autobiographie d’un Yogi) qui a influencé Steve Jobs autant que Georges Harisson.

Joris-Karl Huysmans : ses chroniques de Paris
Joris-Karl Huysmans : ses chroniques de Paris
Publication : mardi 9 février 2016 08:14

Par Marc Emile Baronheid - Joris-Karl Huysmans  fréquente et raconte le jardin du Luxembourg, le parc Monceau, le boulevard Montparnasse, un gentil bal à Grenelle, de petits coins où les servantes plument des dindons.

Tom Clancy : déflagrations, coups fourrés et cadavres dans Chef de Guerre
Tom Clancy : déflagrations, coups fourrés et cadavres dans Chef de Guerre
Publication : lundi 8 février 2016 14:40

Par Marc Emile Baronheid - Tom Clancy est un poids lourd du roman d’espionnage, chantre inconditionnel de la toute puissance et de la détermination des USA à défendre la démocratie universelle, quitte à pratiquer un chauvinisme vitaminé.

No Land's Song:  un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
No Land's Song: un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
Publication : lundi 8 février 2016 08:33

Depuis la révolution de 1979, l'Iran interdit aux femmes et particulièrement aux solistes de chanter devant un public mixte. En effet, selon les dires de la guidance islamique, toute voix féminine serait susceptible d'atteindre une fréquence sonore pouvant provoquer du plaisir, voire de l'ivresse, à un spectateur masculin ...

CINEMA

Yogananda: un documentaire qui tend vers l'hagiographie
Yogananda: un documentaire qui tend vers l'hagiographie
Publication : mercredi 10 février 2016 08:21

Par Florence Yérémian - Connaissez-vous Paramahansa Yogananda? Avec ses longs cheveux noirs et ses yeux révulsés, il nous fait songer à une version indienne du mystique Raspoutine. Nommé Swami par son guide spirituel, cet homme singulier a introduit le kriya Yoga aux Etats-Unis durant l’entre deux guerres. Vénéré par des foules immenses, il a également été l’auteur d’un Best Seller (Autobiographie d’un Yogi) qui a influencé Steve Jobs autant que Georges Harisson.

No Land's Song:  un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
No Land's Song: un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie
Publication : lundi 8 février 2016 08:33

Depuis la révolution de 1979, l'Iran interdit aux femmes et particulièrement aux solistes de chanter devant un public mixte. En effet, selon les dires de la guidance islamique, toute voix féminine serait susceptible d'atteindre une fréquence sonore pouvant provoquer du plaisir, voire de l'ivresse, à un spectateur masculin ...