BSC News

 

 

 

           

âmes en stock¨Par Julie Cadilhac - Bscnews.fr / Un film à mi-chemin entre comédie dramatique et expérience fantastique qui rappellera l'excellent Eternal Sunshine of the Spotless Mind ....en plus corrosif et atypique.

Le synopsis? Tout se déroule dans un futur incertain et tourne autour d'un commerce mafieux entre l'Amérique et les Etats-Unis spécialisé dans la vente d'âmes . En effet, l'extraction de l'âme est devenue chose technologiquement possible et on vous assure qu'elle n'altére en rien la conscience et l'esprit! Elle est faite sous assistance médicale et psychologique afin de soulager tous les torturés, maniaco-dépressifs et autres amateurs d'expériences scientifiques innovantes. Un commerce sans éthique qui multiplie les abusés consentants. D'un côté, la firme américaine exploite la pauvreté de la population russe qui, pour une bouchée de pain , se dévêtit de son âme et permet de disposer à bas prix d'un stock d'âmes à proposer à ses clients tandis que de l'autre côté, le chef de la firme russe terrorise la foule de donneurs quotidiens et recherche activement l'âme d'une star hollywoodienne pour sa femme qui aspire à briller dans un soap-opéra.

Le personnage principal, Paul Giamatti, acteur de métier, aux prises avec une crise existentielle, se laisse tenter par l'aventure... et devient un pigeon piégé par l'offre alléchante d'être délesté des peines de son âme....mais il ignore les tenants et les aboutissants de cette démarche et...bien sûr, il n'est pas au bout de ses surprises.

Sophie Barthes signe un long métrage prenant, aussi drôle que grave et qui mène le spectateur à s'interroger sur ce qu'il est prêt à sacrifier pour disposer d'un peu de répit vis à vis de ses souvenirs douloureux. Par le biais d'un scénario relativement gai, la réalisatrice évoque la problématique de la conservation de son intégrité, du déséquilibre dangereux que provoquerait une manipulation médicale trop insidieuse, du péril d'une société qui refuse toute contrariété.
Paul Giamatti incarne brillamment son propre rôle d'acteur et l'on applaudit son jeu truculent. Son personnage de comédien ,chahuté par le scénario, alterne, lors de ses répétitions en OncleVania de Tchekhov , entre interprétation de qualité et jeu pitoyable. Dina Korzun en Nina, jeune femme russe associée au trafic d'âmes entre les deux puissances mondiales, est touchante. Le reste du casting encadre ces deux personnages-phare avec autant de discrétion que de justesse.
Soit! un film loufoque et plaisant où la normalité est secouée dans ses fondements les plus métaphysiques avec des pirouettes burlesques inratables!

Titre : Âmes en stock ( Cold Souls)âmes en stock
Réalisatrice: Sophie Barthes
Avec Paul Giamatti, Dina Korzun, Emily Watson...
Long métrage français, américain
Durée: 1h41
Sortie cinéma: Mai 2010

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Gourmandise

Haribo 300x300 V1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

KARAMAZOC

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Nice Jazz Festival 2017 : un programme élargi et passionnant

Nice Jazz Festival 2017 : un programme élargi et passionnant

Publication : lundi 24 avril 2017 14:22

  Par BSC NEWS -  Cette année, la programmation du Nice Jazz Festival est une nouvelle fois passionnante et extrêmement riche dans ses propositions musicales. 

Gaël Hamayon : un amour de culture

Gaël Hamayon : un amour de culture

Publication : dimanche 23 avril 2017 11:09

  Par Nicolas Vidal - Gael Hamayon, délégué aux relations presse et aux relations publiques institutionnelles de Radio France a publié une véritable déclaration d’amour à la Culture via son compte twitter il y a quelques jours. Nous avons voulu en savoir plus sur cette initiative portée par un irrépressible amour de culture. Rencontre.

Presse : le BSC NEWS fait paraître son 100ème numéro

Presse : le BSC NEWS fait paraître son 100ème numéro

Publication : vendredi 21 avril 2017 18:37

Par Nicolas Vidal - Quel chemin parcouru depuis fin 2007 alors que je fondais seul  le BSC NEWS Magazine qui n’était à l’époque qu’un embryon de magazine. Un format de 9 pages et 1 contributeur, moi-même.

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Dernière minute

Publicité

promotiondemonlivrecarrehead

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer