BSC News

 

 

 

           

Par Eddie Williamson - BSCNEWS.FR / Première partie de la dernière tournée française des Virgins ? Sérieusement ?! Si le monde de la musique tournait rond, ce serait l’inverse. Tourism/Terrorism, le second album des New-Yorkais de The So So Glos, est sorti en novembre dernier chez Green Owl Records. C’est encore un groupe confidentiel, mais encore une fois, si le monde de la musique tournait rond, ils joueraient à Wembley. Leur style ? Du punk-rock des familles exalté et exaltant. Ils viennent d’où ? Brooklyn. Bah oui, encore. Est-ce que le punk-rock a des vertus thérapeutiques ? Si une équipe de chercheurs veulent s’attaquer à la question, prenez-moi comme cobaye siouplaît ! Il y a des genres musicaux comme ça qui sont une vraie bouffée d’air frais quand une journée ne s’est pas passée comme elle était prévue. Vous le savez, j’étais en examens tout le mois dernier et avant, et les disques que je me passais en sortant des salles d’exams étaient tous des bonnes tranches de rock’n'roll libératoires comme j’aime. Raw House, le dernier disque chroniqué ici, bien entendu, “Search & Destroy” était un passage obligé avant de décompresser dans mon bain et puis plus fréquemment que prévu se glissait Tourism/Terrorism des So So Glos, que m’avait filé il y a un bout de temps mon collègue (Des Oreilles dans Babylone) et directeur d’un bureau de promo indépendant (Babylone Promotion). Faire la promo d’un bureau de promo, j’vous l’accorde, ce n’est pas courant, mais pour le coup il le mérite.

C’est un sacré disque. 10 titres, et l’impression pendant 27 minutes d’être dans un de ces clubs de Brooklyn où la jeunesse new-yorkaise plus ou moins branchée vient sauter, danser et boire des coups sur une musique sans contraintes. Celle des So So Glos c’est du punk aux accents clashiens, pas original pour un sou, si vous aimez uniquement l’avant-gardisme musical, z’allez être déçu. Il y a un air de déjà-entendu, ce qui d’habitude me rebute d’entrée, sauf que là… bah non. Je peux pas ne pas aimer un tel groupe, un tel album. Ça pulse, ça hurle des “Fuck them all !” et des refrains entraînants mémorisables en un instant, c’est surtout extrêmement bien foutu. Ce que je veux dire par là c’est que derrière l’énergie punk, la rage, etc, tout ce qu’on attend généralement d’un groupe de punk, il y a surtout des mélodies bien écrites et des riffs basiques qui vous rafraîchissent les tympans. Des riffs basiques, mais aussi une chanson d’amour, un break électro sorti d’on-ne-sait-où (”Isn’t It a Shame”), c’est un bordel magnifique.

Alors oui, je pense aux Clash, je pense aussi à Up the Bracket des Libertines, ou carrément aux Strange Boys (je connais des paires d’yeux qui doivent soudain s’écarquiller de bonheur) et à partir de là, si vous n’êtes pas déjà en train de mettre ce disque sur votre lecteur mp3, je ne vous comprends pas !

Une bouffée d’air frais, ce que j’aime, purement et simplement, un de ces groupes qui me donnent envie d’acheter un bar avec une petite salle de concerts et de les faire jouer dedans tous les soirs. C’est frais, c’est joyeux, ça ne se prend pas la tête mais ils compensent leur manque d’originalité par une générosité dingue. Le genre de groupe à qui Joe Strummer dirait, des étincelles dans les yeux, “keep going, kids”. Comme Joe Strummer n’est plus là, je m’en charge : il faut que les So So Glos continuent à graver des morceaux de punk-rock aussi excellents que les 10 qui composent Tourism/Terrorism. Et s’ils atteignent l’intensité de “Execution” encore une ou deux fois, ils me combleraient. Ce morceau est une pure merveille, il sonne comme un rappel, avec en plus derrière toute l’émotion d’une fin de concert, sauf qu’on peut la mettre en boucle et que l’effet est le même à chaque fois !

L’intérêt de vous détailler chaque morceau ne me saute pas aux yeux, ce n’est pas du Grizzly Bear, les schémas sont connus, les So So Glos ne font “que” les appliquer avec une foi inébranlable dans le pouvoir, thérapeutique ou non, du punk-rock, et un talent à côté duquel il serait plus que dommage de passer à côté.

Sorti le 24 novembre 2009 (Green Owl Records)
En écoute sur Grooveshark : http://listen.grooveshark.com/#/album/Tourism+Terrorism/3364166

Dernière minute

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Alfredo Rodriguez : un jazz cubain attaché à l'ouverture

Alfredo Rodriguez : un jazz cubain attaché à l'ouverture

Publication : vendredi 9 décembre 2016 08:39

Par Nicolas Vidal - Tocororo est le nouvel album d’Alfredo Rodriguez, pianiste et compositeur cubain, installé à Los Angeles. Son nouvel album évoque l’oiseau national de Cuba, Tocororo qui prend son envol pour partir à la découverte d’autres cultures et d’autres identités. C’est en substance le projet musical d’Alfredo Rodriguez qui a, pour l’occasion, convié entre autres Ibrahim Maalouf et Richard Bona pour porter ce message. (Crédit photos : Anna Webber )

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Publication : jeudi 8 décembre 2016 09:10

Par Nicolas Vidal - Né pendant la guerre civile au Liban, Jorj A. Mhaya a découvert le pouvoir précieux du dessin. D’abord peintre, puis caricaturiste, illustrateur de presse, il s’est ensuite épanoui dans la bande dessinée. Aujourd’hui, Jorj A Mhaya fait paraître «Ville Avoisinant la terre» (Edition Denoël Graphic), une histoire puissante, fantasmagorique et sensible exprimée comme une parabole de la condition humaine dans un Beyrouth dévasté et fantasmé. Brillant.

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Publication : mercredi 7 décembre 2016 14:17

Par Nicolas Vidal - La librairie Sauramps connaît une situation très préoccupante concernant sa survie. Depuis quelques jours,  des informations inquiétantes se propagent dans les rues de Montpellier et plus précisément dans l’éco-système culturel de la capitale languedocienne. Le groupe Sauramps serait-il menacé de fermeture imminente d’ici le début de l’année 2017 ?

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Publication : mercredi 7 décembre 2016 08:43

Par Nicolas Vidal - Suivez Benjamin Decoin, photographe, dans un voyage passionnant dans l’un des pays les plus hermétiques et fermés de la planète. Le travail de Benjamin Decoin est une passionnante découverte sociologique et géographique au pays de la dynastie des Kim. Antoine Bondaz apporte, pour sa part, son expertise géo-politique de ce pays et des craintes qu’il suscite auprès de la communauté internationale notamment sur sa stratégie nucléaire.

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Publication : mardi 6 décembre 2016 18:21

Par Nicolas Vidal - Suite à la rencontre de Salvador Duran et de Sergio Mendoza de Calexico et son big band ORKESTA MENDOZA est né l’explosif Vamos a Guarachar !

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR