BSC News

 

 

 

           

Par Nicolas Vidal - BSCNEWS.FR / Quatre flics organisent une opération commando dans une cité HLM pour venger un collègue abattu. Lourdement armés et poussés par la haine, ils décident de supprimer la bande de malfaiteurs retranchés dans un immeuble de la banlieue parisienne. Pris de court, l'expédition punitive tourne au carnage. Les survivants se retrouvent séquestrés par les malfrats. Mais des événements les pousseront à s'unir pour faire face à une menace d'un autre genre : des zombies venus de toute part.

La Horde est assurément un film de zombie comme on les connaît. On peut s'enorgueillir que ce soit le premier film français du genre qui séduira probablement les fans friands des hordes de morts vivants et autres âmes en peine voraces et sanguinaires. Par contre, cette production est à la croisée des chemins entre Banlieue 13, La Haine et 28 jours plus tard. Un mélange de références qui paraît lourd à doser et à combiner entre elles.

Même si les acteurs tiennent l'histoire, on peut regretter que le scénario ne propose rien de nouveau en matière d'horreur. Le huis clos de l'immeuble désaffecté est plus lassant qu'oppressant au fur et à mesure du film. Plus inquiétant, les personnages sont un tantinet manichéens et caricaturaux. Et logiquement, leurs réactions sont bien trop prévisibles et la fin peu surprenante.

En somme, La Horde est un film divertissant pour les amateurs d'hémoglobine et d'hématologie morbide. Pour le reste, on est loin du chef d'oeuvre.

Année de production : 2008 / Sortie : 10/02/2010/ Durée : 1h30

Réalisateurs : Yannick Dahan, Benjamin Rocher - Acteurs : Eriq Ebouaney, Aurélien Recoing, Jo Prestia

Dernière minute

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Publicité

bandeau auto editionlight

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Publication : mardi 6 décembre 2016 18:21

Par Nicolas Vidal - Suite à la rencontre de Salvador Duran et de Sergio Mendoza de Calexico et son big band ORKESTA MENDOZA est né l’explosif Vamos a Guarachar !

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Publication : mardi 6 décembre 2016 08:25

Par  Olivier Frégaville-Gratian D'Amore - Face à la sauvagerie cruelle des hommes, une voix féminine s’élève poétique et humaniste. Refusant tout compromis, préférant la transparence aux mensonges, elle se livre sans fard dans un plaidoyer vibrant qui touche cœur et raison. En mixant vers et prose de Goethe, Jean-Pierre Vincent livre un spectacle puissant mais bancal qui séduit par l’intensité des mots et déroute par le jeu trop accentué voire burlesque des comédiens.

Premier Contact : Denis Villeneuve vous met en lévitation

Premier Contact : Denis Villeneuve vous met en lévitation

Publication : lundi 5 décembre 2016 18:14

De Florence Yérémian - Louise Banks est une linguiste émérite vivant dans le Montana. Tandis qu’elle donne un cours de langues romanes, un certain Colonel Weber fait irruption dans sa classe et lui demande de le suivre en urgence: douze vaisseaux spatiaux ont atterri à la surface de la terre et personne ne parvient à communiquer avec leurs habitants. Afin de clarifier les intentions de ces nouveaux venus, Louise accepte d’être envoyée à l’intérieur d’un vaisseau en compagnie de Ian Donnely, un physicien théoricien. Tandis que le monde extérieur craint une attaque extra-terrestre ou une contamination biologique, le Docteur Banks conserve un calme étrange et tente d’engager le dialogue…

Tournée générale : l'enthousiasme musical et franchouillard

Tournée générale : l'enthousiasme musical et franchouillard

Publication : samedi 3 décembre 2016 10:00

Par Nicolas Vidal - Passez un petit moment musical avec Tournée Générale. Le nom du groupe est sans équivoque.

Franz Bartelt : cinquante nuances de Guy

Franz Bartelt : cinquante nuances de Guy

Publication : vendredi 2 décembre 2016 09:51

Par Marc Emile Baronheid - Un maître-queux sybarite propose cette salve époustouflante de nouvelles mitonnées dans la volupté, servies avec un accompagnement carnassier.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR