BSC News

 

 

 

           

Par Elisabeth Guillaud - BSCNEWS.FR / N’avez-vous jamais voué aux plus grandes souffrances le conducteur fou vous faisant une queue de poisson, le passager venant troubler votre quiétude dans le compartiment d’un train en déballant nourritures nauséabondes et autres réjouissances, ou encore le spectateur se raclant la gorge le temps d’un concert de musique classique ? Qu’est-ce qui nous retient alors de franchir le pas en leur tordant le cou! Le protagoniste du polar de Jean Baptiste Seigneuric est passé à l’acte en se faisant un devoir d’éradiquer de la surface de la terre tous les gêneurs, les dangereux, les irrespecteux. Plus qu’un devoir, il a fait du civisme une vraie religion, un rituel. Il enchaîne donc les meurtres en toute bonne conscience. Tuer règle les problèmes d’incivisme mais tuer devient aussi un jeu d’enfant pour lui et quand il s’agira de liquider un problème personnel, le pas de trop sera alors franchi !

Le polar de JBS est remarquablement orchestré et finement écrit ! Pas de longueurs dans ce polar qui a du rythme et qui maintient le suspense jusqu’au bout, notre auteur va à l’essentiel tout en soignant la psychologie des personnages et les scènes de crimes… on reconnaîtra d’ailleurs bien souvent la pâte du chirurgien, auteur de ce roman.
Civic instinct fait froid dans le dos car il nous questionne nos propres limites, sur notre degré de tolérance… une belle idée de base qui fait un bon polar.

Civic instinct, Jean-Baptiste Seigneuric, Editions Les 2 Encres, 18 euros, 188 pages

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Olivia Cattan :  un premier polar prometteur

Olivia Cattan : un premier polar prometteur

Publication : vendredi 20 janvier 2017 22:13

Par Mélina Hoffmann - Sarah Keller est journaliste. Aussi, quoi de plus normal que d’être envoyée par son rédacteur en chef et ami pour interviewer Adrian Shek, un architecte de renommée internationale qui a la particularité d’être autiste Asperger. Sauf que, cet homme très érudit et énigmatique a expressément réclamé à ce que l’interview soit faite par la jeune femme, et par personne d’autre.

Librairie : une tendance à la résistance en France

Librairie : une tendance à la résistance en France

Publication : jeudi 19 janvier 2017 11:02

Par Nicolas Vidal - On lit çà et là que les librairies françaises connaissent un regain de forme culturelle, que l’appétit littéraire des français pour l’objet livre serait enfin de retour. Gageons que cela soit vrai et tangible.

Macha Gharibian :  la théorie des genres de Trans Extended

Macha Gharibian : la théorie des genres de Trans Extended

Publication : mercredi 18 janvier 2017 11:36

Par Nicolas Vidal  - Nous avions beaucoup aimé le premier album de Macha Gharibian « Mars » sorti en 2013 ( interview à lire ici).

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.