BSC News

 

 

 

           

brain cycles
Par Eddie Williamson - Bscnews.fr / Brain Cycles est le deuxième album de Radio Moscow, un groupe américain de rock et blues psychédélique. Il est largement l’oeuvre de Parker Griggs, qui s’occupe de la batterie, de la guitare, des paroles et du chant. Je vous rassure, il a engagé un autre batteur pour les concerts. La pochette à la Phish annonce la couleur : vous avez affaire à du rock sorti tout droit de la fin des années 1960. L’ennui, c’est qu’on est en 2010. Mais est-ce vraiment un problème ?

Cet album est une friandise pour fan du rock psyché de Hendrix, des riffs de guitare funky titanesques qui coulent dans vos oreilles avec autant de fracas qu’un orage d’été. Cette dernière métaphore semble tout droit sortie d’un film de Christophe Honoré, mais je l’assume. Brain Cycles est une orgie musicale pas originale pour un sou, à la limite du plagiat sur à peu près toutes les pistes tant chaque riff, chaque claquement de mains me rappelle vaguement un autre morceau.

Là où d’autres groupes de blues-rock s’inspirent des power trios de la fin des années 1960 en essayant d’apporter une touche de modernité, en se forgeant une personnalité unique (je pense aux White Stripes et aux Black Keys), Radio Moscow se situe dans la plus pure veine du revival nostalgico-anachronique. Ils ne le cachent pas du tout et font preuve d’une sincérité forcément attachante. Ce serait assez facile de les descendre dans une critique, mais même si je le voulais, je ne le pourrai pas.

J’aime ce son. J’ADORE ce son. Ce groupe me fait penser à certaines formations qu’on peut croiser lors de la Fête de la Musique, qui reprennent des morceaux de Cream, de Led Zeppelin, de Hendrix, du Grateful Dead ou des Variations (notre groupe français culte de rock psyché !). Des fans absolus ce cette période, incollables (Peter Green est en 1ère place dans leur liste d’influences, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi… vous connaissez la suite), et qui prennent juste un pied immense à défier les lois de la gravité en faisant vibrer leurs cordes à une vitesse incroyable en essayant d’imiter leurs idoles. Radio Moscow, c’est le revival blues-rock 5 étoiles.
Là où ces Américains méritent largement leurs 3 étoiles là-haut, c’est qu’ils ont un potentiel incroyable. Ils sont capables de devenir un grand groupe de blues-rock, et c’est facile de le deviner en écoutant “250 Miles” et “Black Boot”, où Parker et Zach Anderson (le bassiste) ralentissent le rythme et se révèlent être des bluesmen experts. Ce serait vraiment dommage qu’ils se “contentent” d’être le meilleur groupe de revival blues/rock que j’connaisse. Parker Griggs a un talent de guitariste simplement incroyable et il serait temps qu’il soit reconnu à sa juste valeur. Et il assure plutôt très bien à la batterie, ils martèlent peut-être un peu trop ses cymbales de temps à autres, ça peut énerver et faire perdre de la profondeur aux morceaux. Mais c’est du pur chipotage.

Dan Auerbach, le guitariste des Black Keys, n’est pas dupe. Il a été tellement impressionné qu’il a décidé de produire lui-même leur premier album, sorti il y a 2 ans, et de faire signer le groupe sur son label, Alive Records. Ah au fait, devinez qui produit Brain Cycles ? Parker Griggs. Il a tout d’un Jack White junior, j’vous dis !

Riffs époustouflants au goût de déjà-entendu, effets psychédéliques (le son des guitares qui bondit d’une oreille à l’autre, miracle de la stéréo, et qui vous brûle une dizaine de neurones à chaque fois, écoutez “No Jane”), jam funky sur “No Good Woman”, textes plutôt anecdotiques et vous obtenez 44 minutes de débauche psyché enivrante. En achetant ce disque, vous savez à quoi vous attendre, et vous ne serez pas surpris. Personnellement, je suis RA-VIE.

Sorti en avril 2009 chez Alive Records

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Olivia Cattan :  un premier polar prometteur

Olivia Cattan : un premier polar prometteur

Publication : vendredi 20 janvier 2017 22:13

Par Mélina Hoffmann - Sarah Keller est journaliste. Aussi, quoi de plus normal que d’être envoyée par son rédacteur en chef et ami pour interviewer Adrian Shek, un architecte de renommée internationale qui a la particularité d’être autiste Asperger. Sauf que, cet homme très érudit et énigmatique a expressément réclamé à ce que l’interview soit faite par la jeune femme, et par personne d’autre.

Librairie : une tendance à la résistance en France

Librairie : une tendance à la résistance en France

Publication : jeudi 19 janvier 2017 11:02

Par Nicolas Vidal - On lit çà et là que les librairies françaises connaissent un regain de forme culturelle, que l’appétit littéraire des français pour l’objet livre serait enfin de retour. Gageons que cela soit vrai et tangible.

Macha Gharibian :  la théorie des genres de Trans Extended

Macha Gharibian : la théorie des genres de Trans Extended

Publication : mercredi 18 janvier 2017 11:36

Par Nicolas Vidal  - Nous avions beaucoup aimé le premier album de Macha Gharibian « Mars » sorti en 2013 ( interview à lire ici).

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.