BSC News

 

 

 

           

Par Nicolas Bodou - BSCNEWS.FR / Lorsqu’on croise un type dans la rue portant une barbe de Jésus, un vieux short déchiré et une canette de bière au goût indescriptible, on pourrait se dire, mon dieu, pauvre diable perdu dans un monde qui le rejette ! Oui, on pourrait se le dire.
Mais ce serait certainement avant d’avoir lu « Parc Avenue » et ses neuf nouvelles relatant les histoires de ces américains, ces sans grades misérables et leurs histoires minables, où les émotions du lecteur alternent entre dégoût et hilarité.
Car c’est avec un style bien particulier que Jerry Wilson nous entraîne dans « les aventures » de Dick Swiveller, parc ranger de son état, et de ses «acolytes » dont Weatherby ou encore Joe la seringue !
Une galerie de personnages haute en couleurs, égarés dans la vie et magouillant leur salut dans quelques situations improbables, voire carrément loufoques.
Des histoires pleines d’alcool, de coups foireux et même de « nana noix de coco » !
L’état de délabrement social des ces individus est décrit avec un humour déconcertant qui laisse échapper de vrais petits moments de poésie, car Jerry Wilson pose, outre une bonne dose d’humour, un regard tendre sur ces oubliés.
Ces affamés du trottoir, ces abîmés du système sont traités avec le regard le plus humain qui soit sans doute, l’humour, qui transforme cette misère en étape romantique vers la fin d’un rêve américain.

Parc Avenue de Jerry Wilson
Traduit de l’anglais par Luc Baranger.
Zanzibar éditions.
126 pages.
14 euros.

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Librairie : une tendance à la résistance en France

Librairie : une tendance à la résistance en France

Publication : jeudi 19 janvier 2017 11:02

Par Nicolas Vidal - On lit çà et là que les librairies françaises connaissent un regain de forme culturelle, que l’appétit littéraire des français pour l’objet livre serait enfin de retour. Gageons que cela soit vrai et tangible.

Macha Gharibian :  la théorie des genres de Trans Extended

Macha Gharibian : la théorie des genres de Trans Extended

Publication : mercredi 18 janvier 2017 11:36

Par Nicolas Vidal  - Nous avions beaucoup aimé le premier album de Macha Gharibian « Mars » sorti en 2013 ( interview à lire ici).

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

Publication : lundi 16 janvier 2017 09:52

Par Jean-Christophe Mary - Moins populaire que «Tusk » ou «Rumours », « Mirage » reste pourtant un classique de la musique rock californienne. « Love in Store, Only Over You et Oh Diane «, titres pop rock joyeux, bondissants et plein d’énergie folk, auront définitivement marqué le début des années 80.