Faust - 6 pieds sous terreSaviez-vous que le personnage de Faust n'apparaît réellement qu'en 1857, avec l'ouvrage de l'imprimeur allemand Spiess? Certes c'est "sous la forme que Goethe nous a modelée" que nous connaissons le mieux le mythe de Faust et dans la postface de cette bande dessinée de qualité, les passionnés auront la possibilité d'approfondir la naissance et l'évolution de ce personnage ambivalent, effrayant souvent, qui signe un pacte avec le Diable.

Déjà les dieux grecs condamnaient à des châtiments terribles les héros qui sortaient du rang et aspiraient à les égaler ou à élucider des mystères inintelligibles à la raison humaine . Ne pas agir selon sa condition, c'était devenir un candidat de prédilection pour "l'ubris", folie divine immaîtrisable. Faust, des siècles plus tard, au sein même d'un univers empreint de chrétienté, taraudé par une "incessante volonté de savoir" , signe un pacte avec le Mal. Tant que durera sa vie terrestre, le Diable, terrible bête protéiforme, sera son valet et exaucera tous ses voeux mais cela en échange d'une éternité de servitude après la mort. En acceptant, Faust se précipite dans une vie dissolue et capricieuse et même son amour pour Marguerite , reposant sur un leurre, finira en tragédie.

Voilà un livre de qualité qui a su extirper du mythe tous ses côtés sombres et les peindre dans un ballet de vignettes avec un réalisme onirique qui dérange. Réalisme onirique? Oui, car l'aspect flouté des dessins d'Ambre malmène le lecteur dans un cauchemar dont il espère se réveiller tandis que les textes de David Vandermeulen guident inexorablement Faust vers sa chute.

L'on reprochera simplement à cet ouvrage sa forme un rien élitiste : les néophytes du mythe de Faust le découvrent au travers d'un récit elliptique qui fait l'économie d'un certain nombre d'informations confortables pour la compréhension. Cependant le support est superbe, chaque vignette est un tableau où l'ocre, le rouge, le vert pomme, le noir (etc..) ,comme autant de notes dominantes, tour à tour, supportent les émotions et la trame narrative. On appréciera le travail d'Ambre sur les regards ainsi que les silhouettes de marionnettes des personnages qui soulignent leur fragilité humaine. De plus, le trait, empreint de singularité, jouant sur les lignes fortes et les jeux d'ombres et de lumière vive, confère toute sa dimension mystique au mythe du docteur Faust.

A découvrir!

Titre: Faust

Editions : 6 pieds sous terre / collection blanche

Auteur: David Vandermeulen

Illustratrice: Ambre

Abonnez-vous au Tabloïd !