BSC News

 

 

 

           

Eric Woerth aux Rencontres de la Modernisation de l'EtatPar Neila Latrous - BSCNEWS.FR / Vous en conviendrez, quand on est le président du « travailler plus pour gagner plus » et qu’on considère la réforme des retraites comme la plus importante du quinquennat, on prête une attention toute particulière à la façon dont fonctionne le ministère du Travail. On prend garde, par exemple, à ce qu’il ne soit pas frappé d’instabilité ministérielle. Ca, c’est pour la théorie.

En pratique, le gouvernement a connu quatre ministres différents à ce poste en à peine trois ans. Chacun d’eux est resté 9 mois en moyenne. Avec des fortunes diverses. Un an et sept mois de longévité pour Xavier Bertrand, premier occupant de la rue de Grenelle. Nommé le 18 mai 2007, Xavier Bertrand quittera son ministère en janvier 2009 quand Nicolas Sarkozy lui demande de prendre la tête de l’UMP, en remplacement de Patrick Devedjian à qui l’on reproche de ne pas tenir le parti.

Exit Xavier, welcome Brice ! Brice Hortefeux quitte ce ministère de l’Immigration qui a tant terni son image pour un portefeuille à l’accent social. Las, l’ami d’enfance de Nicolas Sarkozy s’y ennuiera profondément et demandera à être recasé place Beauvau après le remaniement de juin 2009, lui qui a été élu « par erreur » aux européennes.

C’est le retour d’un Xavier au ministère. Enfin, Xavier Darcos, qui troque l’Education contre le Travail, les Relations sociales, la Famille, la Solidarité et la Ville. Un portefeuille long comme un bras qu’il conservera jusqu’aux régionales. Bis repetita en mars 2010, les syndicats voient à nouveau changer leur interlocuteur.

Et c’est à ce moment qu’Eric Woerth prend ses nouvelles fonctions rue de Grenelle. La classe politique se demande désormais quand est-ce que le trésorier de l’UMP posera sa démission, embourbé qu’il est dans l’affaire Bettencourt. Si un remaniement survient dans les jours qui viennent, Eric Woerth aura tenu quatre mois.

Who’s next ?

Dernière minute

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Publicité

bandeau auto editionlight

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Tournée générale : l'enthousiasme musical et franchouillard

Tournée générale : l'enthousiasme musical et franchouillard

Publication : samedi 3 décembre 2016 10:00

Par Nicolas Vidal - Passez un petit moment musical avec Tournée Générale. Le nom du groupe est sans équivoque.

Franz Bartelt : cinquante nuances de Guy

Franz Bartelt : cinquante nuances de Guy

Publication : vendredi 2 décembre 2016 09:51

Par Marc Emile Baronheid - Un maître-queux sybarite propose cette salve époustouflante de nouvelles mitonnées dans la volupté, servies avec un accompagnement carnassier.

Myrddin : le mélange jazz & flamenco belge

Myrddin : le mélange jazz & flamenco belge

Publication : vendredi 2 décembre 2016 09:38

Par Nicolas Vidal  - Du beau et bon Flamenco distillé par Myrdinn qui mérite une écoute attentive et passionnée. Le titre de l’album «Rosa de Papel» est également une chanson de cet album sur le poème de Federico Garcia Lorca.

Elodie Poux : le syndrome du Playmobil qui fait du bien 

Elodie Poux : le syndrome du Playmobil qui fait du bien 

Publication : jeudi 1 décembre 2016 09:45

Par Mélina Hoffmann - Pétillante, énergique, cynique, délicieusement déjantée, subtilement provocante, peste juste ce qu’il faut : Elodie Poux a surtout un style bien à elle et un grain de folie totalement assumé qui fait un bien fou.

Loïc Fontaine : #NoFilter, entre humour noir et rire jaune

Loïc Fontaine : #NoFilter, entre humour noir et rire jaune

Publication : mercredi 30 novembre 2016 08:31

Par Mélina Hoffmann - Vous cherchez un spectacle où ne surtout pas emmener vos enfants ? Alors vous êtes au bon endroit ! 3 minutes suffisent à comprendre le pourquoi du titre : #nofilter. Mais ça aurait tout aussi bien pu être #nolimit, car Loïc Fontaine n’a absolument aucun tabou et il n’édulcore rien.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR