BSC News

 

 

 

           

Mondial 2010 : Valeurs et usures du ballon rondPar Raphaël Rouillé - BSCNEWS & Sauramps / Intellectuels, philosophes, sociologues : tous, ou presque, ont botté en touche lorsqu’il s’agissait de parler de football, sport réputé trop « populaire » pour que l’on s’y intéresse. Pour le meilleur ou pour le pire, quatre livres expriment leur point de vue sur le ballon rond.
Dés 1999, le philosophe Jean-Claude Michéa s’insurgeait contre « l’état de transe négative » dans lequel le football avait le don de plonger l’intellectuel moyen. Tout en dénonçant les graves dérives capitalistes, il ironisait sur l’incapacité d’une certaine intelligentia à comprendre ce sport populiste. Citant Ombre et Lumière de Galeano comme la joyeuse Illiade qui manquait alors au football, Michéa, par un texte court, puisait aux sources fécondes des vertus de la philosophie.
Dans son sillon, Jean-François Pradeau, spécialiste de la philosophie Antique et auteur, en 2009, d’une remarquable Histoire de la philosophie, publie Dans les tribunes, éloge du supporter. Hymne à la mythologie et à « l’érection culturelle » du Stade, le livre de Pradeau scande la beauté intérieure de cet antre qu’il compare aux statues anciennes tout en dénonçant de nombreux lieux communs, souvent infondés, qui circulent sur le football. Nous venons au stade, dit-il, comme nos lointains ancêtres grecs allaient rejoindre leur lieu de culte. Plus encore, insiste-t-il : « l’objet véritable de la philosophie est le match de football ».
Moins complaisant, Footafric, dénonce sans détours l’aliénation et le contrôle des peuples engendrés par le football. S’intéressant plus particulièrement au cas de l’Afrique les auteurs fustigent les « requins blancs » de la FIFA, les tentations fascistes, les festins sexuels ou l’appétit capitaliste des occidentaux qui organisent un véritable pillage des fonds publics au profit de grandes sociétés.
En abordant le thème du néocolonialisme, le livre rejoint les propos de Maryse Ewanjé-Epée dans Négriers du foot. Ce document explore les trafics d’identités, chantages, ruines familiales ou disparitions qui parsèment orageusement le monde africain du football, pays où maltraitances et escroqueries se multiplient sous couvert de tickets vers un ascenseur social.
Entre valeurs et usures, le foot se fraie un chemin dans les arcanes de la pensée, une fine percée mais qui contribuera peut-être à le rendre intelligible à tous.

Plus d'infos sur ce titre >>>

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Publicité

bandeau auto editionlight

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Occitanie : l’état des lieux du livre et de la littérature

Occitanie : l’état des lieux du livre et de la littérature

Publication : vendredi 24 février 2017 15:32

Par Manon Bricard - Quelle est la place du livre en Occitanie ? Deux agences régionales du livre, le Languedoc-Roussillon livre et lecture basée à Montpellier ainsi que le Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées, ont regroupé leurs données pour répondre à cette question. Elles comptent ainsi montrer comment se positionne la filière du livre dans la nouvelle région, afin de l’aider à orienter sa politique en faveur du livre et de la littérature.  

Vakia Stavrou : les turpitudes et les bonheurs de la vie

Vakia Stavrou : les turpitudes et les bonheurs de la vie

Publication : vendredi 24 février 2017 15:46

Par Nicolas Vidal - Vakia Stavrou est chypriote. Cet album Alasia (qui signifie «image de Chypre ») est un projet mélancolique qui aborde toutes les turpitudes et les bons moments de la vie : l’amour, la tristesse, la séparation ou encore l’espoir.  

Les Derniers Parisiens : un portrait de la faune de Paname

Les Derniers Parisiens : un portrait de la faune de Paname

Publication : vendredi 24 février 2017 09:16

De Florence Yeremian - Nasser travaille chez son grand frère Areski dans un bar de Clichy. Mis aux arrêts pour une sale histoire, il vient de passer vingt-quatre mois en prison et a décidé de refaire sa vie. À l'occasion d'une rencontre, il se lance dans l'organisation de soirées DJ persuadé de pouvoir y trouver une échappatoire à sa morne existence. La tête pleine d'espérance mais le cœur candide, il part à la conquête des nuits parisiennes...

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Dernière minute

Publicité

promotiondemonlivrecarrehead

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer