BSC News

 

 

 

           

Pétula Poussin : Une trentenaire trash et sans tabouPar Elisabeth Guillaud - BSCNEWS.FR / Pétula Poussin est une trentenaire sans tabou qui peut être tout aussi trash qu'émouvante. Rencontre des créatrices Camille Salmon et Nöho

Noho et Camille vous êtes les mamans de Pétula Poussin? Deux mamans "sadiques" dites-vous... mais encore?
Camille: Sadiques oui, dans le sens où comme toute progéniture, Pétula n'a pas demandé à venir au monde! Elle doit penser parfois, vu les situations qu'on lui inflige, qu'on aurait mieux fait de s'abstenir.
Nöho: Disons aussi qu'elle "paie" un peu pour nous quand on a eu une sale journee...et qu'elle prend cher!

Pétula pourrait être votre soeur, non?
C: Elle est une représentation de toute jeune femme urbaine entre 25 et 35 ans aux prises avec notre étrange société actuelle. En ce sens oui elle pourrait être notre soeur, notre copine ou notre collègue...
N:Elle est presque notre double, dans une version cartoon ou comic-strip de notre vie.

Comment fonctionne votre duo au niveau de la création de planches?
C: D'une manière générale, nous nous mettons d'accord sur le thème à aborder pour une planche. Un petit scénario naît dans ma tête, en un ou plusieurs visuels. Je le soumets à Nöho, on discute de la mise en scène picturale, j'écris les textes et elle illustre. Mais il n'y a pas de notion d'exclusivité dans nos rôles, elle peut très bien être à l'origine d'une planche ou moi intervenir en ce qui concerne le graphisme. Nous nous connaissons depuis quinze ans, c'est un travail d'équipe assez intuitif entre nous au final.
N:...elle dit ca, mais en fait elle me bat pour que je dessine!

Que dit Pétula Poussin de nos vies?
C: Que si, en tant que nana, on n'aborde pas la vie avec un maximum d'humour, on est plutôt mal barrées!
N: Je crois qu'elle prend le recul que nous n'avons jamais le temps de prendre au quotidien, elle met l'accent sur une situation qui passe presque inapercue sur le moment alors qu'elle est carrément pathetique, ou brutale...Je crois qu'au fond Petula se demande parfois pourquoi on (à savoir toutes les filles que je connais et qui ont un mode de vie similaire au nôtre) s'inflige cela (par exemple le pote gay qui nous malmène, les crèmes prodigieusement hydratantes qui nous irritent prodigieusement aussi etc..)

Quel style essayez-vous d'imprimer à Petula?
C: D'un point de vue graphique Pétula est purement "cartoonesque" dans ses expressions mais nous l'intégrons toujours dans un contexte très travaillé et nous l'espérons, visuellement riche et raffiné. C'est ce contrepoint qui est intéressant. Nous utilisons également systématiquement un ou plusieurs éléments photographiques dans les illustrations. C'est notre gimmick.
Concernant le propos, le but est de n'avoir aucun tabou, d'évoluer dans un univers tendre mais aussi "trash" si le sujet s'y prête. Le cent pour cent "girly" et consensuel ne nous intéresse pas.

Quels sont les retours de vos lecteurs?
C: Ils sont enthousiastes et nous encouragent à poursuivre cette aventure. Les filles disent se reconnaître dans le personnage et nous avons l'heureuse surprise de compter pas mal de garçons dans nos "fans". Ils apprécient "l'humour décomplexé" de Pétula.
N: Camille a toujours cru dans ce lien que Petula crée avec nos lecteurs, mais j'avoue que je suis à chaque fois étonnée (et flattée bien sur)!! par leur engouement.

Petula a-t-elle des projets?
C: Nous espérons qu'un titre de presse pas trop frileux souhaite créer un rendez-vous avec ses lectrices par le biais de Pétula. Nous y travaillons, le chemin est long est complexe: nous avons déjà été confrontées à des titres qui craquaient sur Pétula mais finissaient par faire machine arrière, en nous demandant "d'édulcorer" le personnage. C'est le prix à payer quand on ne veut pas être conventionnel... Mais si Pétula doit s'exprimer à terme dans le circuit classique de l'édition, ce sera très bien aussi!
N:...Rien a voir, mais accessoirement, elle aimerait bien trouver un mec...


Le mot de la fin pour Miss Pétula ;)
C: N'oubliez pas "d'avoir la lose, mais avec style!"
N: "Force et Honneur"... surtout les jours qui ou vous pensez à vos 2 kg de trop.


POUR DECOUVRIR LES PLANCHES DE PETULA POUSSIN: http://petulapoussin.over-blog.com
PETULA POUSSIN SUR FACEBOOK: http://www.facebook.com/pages/PETULA-POUSSIN/313249799941?ref=ts

Dernière minute

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Publicité

bandeau auto editionlight

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Publication : mercredi 7 décembre 2016 14:17

Par Nicolas Vidal - La librairie Sauramps connaît une situation très préoccupante concernant sa survie. Depuis quelques jours,  des informations inquiétantes se propagent dans les rues de Montpellier et plus précisément dans l’éco-système culturel de la capitale languedocienne. Le groupe Sauramps serait-il menacé de fermeture imminente d’ici le début de l’année 2017 ?

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Publication : mercredi 7 décembre 2016 08:43

Par Nicolas Vidal - Suivez Benjamin Decoin, photographe, dans un voyage passionnant dans l’un des pays les plus hermétiques et fermés de la planète. Le travail de Benjamin Decoin est une passionnante découverte sociologique et géographique au pays de la dynastie des Kim. Antoine Bondaz apporte, pour sa part, son expertise géo-politique de ce pays et des craintes qu’il suscite auprès de la communauté internationale notamment sur sa stratégie nucléaire.

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Publication : mardi 6 décembre 2016 18:21

Par Nicolas Vidal - Suite à la rencontre de Salvador Duran et de Sergio Mendoza de Calexico et son big band ORKESTA MENDOZA est né l’explosif Vamos a Guarachar !

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Publication : mardi 6 décembre 2016 08:25

Par  Olivier Frégaville-Gratian D'Amore - Face à la sauvagerie cruelle des hommes, une voix féminine s’élève poétique et humaniste. Refusant tout compromis, préférant la transparence aux mensonges, elle se livre sans fard dans un plaidoyer vibrant qui touche cœur et raison. En mixant vers et prose de Goethe, Jean-Pierre Vincent livre un spectacle puissant mais bancal qui séduit par l’intensité des mots et déroute par le jeu trop accentué voire burlesque des comédiens.

Premier Contact : Denis Villeneuve vous met en lévitation

Premier Contact : Denis Villeneuve vous met en lévitation

Publication : lundi 5 décembre 2016 18:14

De Florence Yérémian - Louise Banks est une linguiste émérite vivant dans le Montana. Tandis qu’elle donne un cours de langues romanes, un certain Colonel Weber fait irruption dans sa classe et lui demande de le suivre en urgence: douze vaisseaux spatiaux ont atterri à la surface de la terre et personne ne parvient à communiquer avec leurs habitants. Afin de clarifier les intentions de ces nouveaux venus, Louise accepte d’être envoyée à l’intérieur d’un vaisseau en compagnie de Ian Donnely, un physicien théoricien. Tandis que le monde extérieur craint une attaque extra-terrestre ou une contamination biologique, le Docteur Banks conserve un calme étrange et tente d’engager le dialogue…

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR