BSC News

 

 

 

           

Lang Toi - Mon villagePar Julie Cadilhac- BSCNEWS.FR / Un spectacle époustouflant de beauté et de grâce, de poésie et de délicatesse, de magie et de musique... Sous le chapiteau du domaine d'Ô, les Circasiens du Nouveau Cirque du Vietnam offrent cinq soirs d'affilée une série de tableaux d'un esthétisme inégalable. Munis de simples bambous, cette troupe représente son patrimoine folklorique sur une scène épurée. Tour à tour se dessinent des scènes de travaux aux champs, la traversée d'une rivière, le marché joyeux, les soirées bohème où les jeunes hommes viennent épater les filles...et le quotidien est sublimé par le talent humble dont est imprégné chacun des artistes.
Voilà une composition délicieuse car tout y est juste et d'une précision impressionnante : les chants ancestraux, les instrumentistes, les installations de décors qui ne cessent d'évoluer au gré des inclinaisons et empilements savants de bambous : pas une seule fausse note...si bien que cette perfection laisse sans voix et lorsque la fin s'annonce, on sort touché par la bonhommie générale et subjugué par l'indicible élégance qui frissonne dans ce rêve circasien asiatique.
Oui, vingt jeunes artistes nous prouvent que c'est l'union d'un groupe complice qui crée l'impossible magie, que l'émotion naît de la cohésion , que c'est elle seule qui lie et permet les prouesses accomplies.
Une jolie leçon de sagesse en cette période footballistique de coupe de monde où nos bleus ont été mis en déroute par la sur dimension de leur égo et leur incapacité à faire vivre un groupe. Une bonne raison de se passer de son écran de télé aussi et de filer profiter du cadre fabuleux qu'offre le printemps des comédiens au coeur d'une pinède.
Lang Toi est un chef d'oeuvre humain...et sous une lumière ocre, les traditions défilent et séduisent nos yeux étrangers.Soulignons que la continuité dramaturgique du spectacle, propre au cirque moderne, est à louer. Elle apporte une dimension nouvelle à la performance, celle d'une histoire qui serpente et progresse.
Assurément, si Lang Toi s'aventure du côté de chez vous ou s'il reste, par Fortune, des places au Printemps des Comédiens ce vendredi ou samedi, ruez-vous les yeux grands ouverts sur ce bijou de sensibilité circasienne...pour voir un ballet contorsioniste à dos de bambous, une équilibriste magicienne et tournoyante, un clown moderne sans grimace ni maquillage - juste en déséquilibre timide-, un jongleur musicien ahurissant...pour entendre aussi le Nha Nhac, musique de cour inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en tant que chef d'oeuvre immatériel de l'humanité.
C'est simple...on aimerait que ce voyage folklorique ,où le cérémonieux se mêle à l'espiègle avec une forfanterie délectable, ne s'arrête jamais!
Dates:
Printemps des Comédiens Juin 2010
Du 28 juin au 23 juillet 2011 au Parc de la Villette ( Paris)

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Gourmandise

Haribo 300x300 V1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

KARAMAZOC

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Presse : le BSC NEWS fait paraître son 100ème numéro

Presse : le BSC NEWS fait paraître son 100ème numéro

Publication : vendredi 21 avril 2017 18:37

Par Nicolas Vidal - Quel chemin parcouru depuis fin 2007 alors que je fondais seul  le BSC NEWS Magazine qui n’était à l’époque qu’un embryon de magazine. Un format de 9 pages et 1 contributeur, moi-même.

Christophe Ono-dit-Biot : un hommage aux mythes et à la paternité

Christophe Ono-dit-Biot : un hommage aux mythes et à la paternité

Publication : mercredi 19 avril 2017 10:39

Par Emmanuelle de Boysson - Rédacteur en chef, chroniqueur, animateur au « Fil des mots » et ailleurs, cet écrivain sensible nous offre un roman d’une grande beauté qui s’apparente au voyage d’Ulysse.

Frantz-Olivier Giesbert : Belle d'amour ou la dérive des idéologies

Frantz-Olivier Giesbert : Belle d'amour ou la dérive des idéologies

Publication : mardi 18 avril 2017 08:46

Par Emmanuelle de Boysson  - Voilà un écrivain, un vrai ! Immense journaliste, Frantz-Olivier Giesbert a publié des romans puissants comme « L’Américain », « L’Affreux », « La Souille », « Un très grand amour », « Dieu, ma mère et moi », « La cuisinière d’Himmler » et « L’arracheuse de dents ».

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Dernière minute

Publicité

promotiondemonlivrecarrehead

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer