BSC News

 

 

 

           

Ipad :  l'avenir du lectoratPar Nicolas Vidal - BSCNEWS.FR / Alors que l’IPAD connaît un succès retentissant outre-atlantique, certains acteurs du livre se réconfortent déjà à l’idée que la tablette graphique d’Apple comme d’autres supports de ce type pourraient amorcer l’essor tant attendu du livre numérique et d’un retour massif à la lecture. Dangereuses suppositions autant hypothétiques qu’incompréhensibles.

Depuis quelques mois déjà, l’apparition de ces nouveaux supports du Kindle passant par le Reader n’ont pas modifié les habitudes des lecteurs et de la société en général. D’ailleurs, les professionnels et les partisans de cette nouvelle ère culturelle sont avares de chiffres lorsqu’on tente d’estimer le développement de leurs structures et en conséquence du livre numérique.
Car le livre numérique se doit de conquérir deux lectorats bien distincts.
D’une part, les lecteurs investis qui sont profondément attachés au livre en tant que pilier culturel fort de notre société. D’autre part, les lecteurs moins boulimiques de textes et plus impulsifs dans l’achat qui dépend bien souvent de la célébrité ou de l’actualité du sujet traité. La nonchalance de ce lectorat à lire régulièrement ne semble pas pouvoir être endiguée par l’apparition de l’écran. Question subsidiaire : Comment imaginer un Harlan Coben, un James Ellroy, un Guillaume Musso ou un Marc Lévy dédicacer leurs livres avec un stylet ?
Les supports numériques quels que soient leurs formes, leurs couleurs, leurs poids ou leurs définitions d’écran ne provoqueront pas une hystérie collective vers la lecture.
De plus, le livre fait appel à deux facultés humaines irremplaçables et immuables: le toucher et l’odorat. Quel lecteur ne prend pas plaisir à caresser le grain du papier, à soupeser et à retourner le livre ? Et n’y a-t-il pas une certaine satisfaction à sentir un livre pour profiter au mieux des effluves d’un univers à part entière ?
Car chaque livre porte en lui un univers propre. Toute la technologie numérique, malgré sa bonne volonté mercantile, ne pourra jamais posséder l’essentiel de ce que contient un livre : l’humanité. Car numériser l’humanité est tout simplement impossible et pas souhaitable.
Le livre numérique aujourd’hui m’apparaît comme un mirage culturel qui satisfera, à mon sens, les seuls adorateurs des gadgets et les fétichistes des gigas octets. Pour preuve, le lancement peu concluant de Gallica comme grande bibliothèque numérique le démontre tant l’enthousiasme autour de cet «événement» a été bien pâlichon. Mais d’autres Waterloo de la lecture sur écran sont à venir.
Penser aujourd’hui que le format numérique remplacera à moyen ou à long terme le livre a quelque chose d’absurde, tout comme l’idée qu’il pourrait s’affirmer comme un marché juteux. L’idée fondamentale cachée sous la brume de ce faux débat, est que le livre amorce un déclin important.
Ainsi, on peut s’interroger aujourd’hui sur l’inquiétante désaffection pour le livre et ce qu’il comporte de central pour une société quelle qu’elle soit.

Car les lecteurs deviennent petit à petit une espèce en voie de disparition au coeur d’un écosystème promis à un sombre avenir. Le livre ne sera pas destitué par son faux frère numérique. Si le livre doit mourir, il disparaîtra seul sans héritier, ni félon pour lui succéder.

Dernière minute

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Publicité

bandeau auto editionlight

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Publication : mercredi 7 décembre 2016 14:17

Par Nicolas Vidal - La librairie Sauramps connaît une situation très préoccupante concernant sa survie. Depuis quelques jours,  des informations inquiétantes se propagent dans les rues de Montpellier et plus précisément dans l’éco-système culturel de la capitale languedocienne. Le groupe Sauramps serait-il menacé de fermeture imminente d’ici le début de l’année 2017 ?

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Publication : mercredi 7 décembre 2016 08:43

Par Nicolas Vidal - Suivez Benjamin Decoin, photographe, dans un voyage passionnant dans l’un des pays les plus hermétiques et fermés de la planète. Le travail de Benjamin Decoin est une passionnante découverte sociologique et géographique au pays de la dynastie des Kim. Antoine Bondaz apporte, pour sa part, son expertise géo-politique de ce pays et des craintes qu’il suscite auprès de la communauté internationale notamment sur sa stratégie nucléaire.

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Publication : mardi 6 décembre 2016 18:21

Par Nicolas Vidal - Suite à la rencontre de Salvador Duran et de Sergio Mendoza de Calexico et son big band ORKESTA MENDOZA est né l’explosif Vamos a Guarachar !

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Publication : mardi 6 décembre 2016 08:25

Par  Olivier Frégaville-Gratian D'Amore - Face à la sauvagerie cruelle des hommes, une voix féminine s’élève poétique et humaniste. Refusant tout compromis, préférant la transparence aux mensonges, elle se livre sans fard dans un plaidoyer vibrant qui touche cœur et raison. En mixant vers et prose de Goethe, Jean-Pierre Vincent livre un spectacle puissant mais bancal qui séduit par l’intensité des mots et déroute par le jeu trop accentué voire burlesque des comédiens.

Premier Contact : Denis Villeneuve vous met en lévitation

Premier Contact : Denis Villeneuve vous met en lévitation

Publication : lundi 5 décembre 2016 18:14

De Florence Yérémian - Louise Banks est une linguiste émérite vivant dans le Montana. Tandis qu’elle donne un cours de langues romanes, un certain Colonel Weber fait irruption dans sa classe et lui demande de le suivre en urgence: douze vaisseaux spatiaux ont atterri à la surface de la terre et personne ne parvient à communiquer avec leurs habitants. Afin de clarifier les intentions de ces nouveaux venus, Louise accepte d’être envoyée à l’intérieur d’un vaisseau en compagnie de Ian Donnely, un physicien théoricien. Tandis que le monde extérieur craint une attaque extra-terrestre ou une contamination biologique, le Docteur Banks conserve un calme étrange et tente d’engager le dialogue…

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR