BSC News

 

 

 

           

Les Sticks : Du Rock à l'état brutPar Eddie Williamson - BSCNEWS.FR / Les Sticks sont des amateurs auto-proclamés, trois mecs de Brighton qui sur scène donnent l’impression de vouloir détruire leurs instruments. C’est approximatif, on dirait (”dirait” seulement) du rock’n'roll mal joué, ce qui m’a inspiré la réflexion suivante :“Imaginez Husker Du qui aurait bouffé Bo Diddley. Ben les Sticks, c’est la diarrhée qui s’en suit.” J’assume mes horreurs. Les Sticks assument avec fierté leur son crados (l’album a été enregistré à l’arrache dans une maison de quartier de Brighton), le DIY est leur bannière, le garage-pop-surf-trash leur style (mais si ça existe).

La version vinyle de leur album fait 19 minutes. 19 petites minutes pendant lesquelles les Sticks réussissent à caler 10 morceaux. La version CD comprend 10 morceaux supplémentaires, ce qui en fait selon les termes du groupe un véritable “greatest hits” package. Ces 10 morceaux supplémentaires s’étendent eux aussi sur 19 minutes. Autant vous dire que Stuart, James et Iain jouent vite, très vite ! Ils jouent comme des morts de faim et ne sont jamais meilleurs que lorsqu’ils mettent la main sur un semblant de mélodie pop et qu’ils s’éclatent dessus comme des tarés. Cet album est un joyeux bordel, on frôle parfois l’overdose de distorsions mais une telle énergie se dégage de leur garage trash qu’il est franchement difficile d’arrêter de l’écouter après y avoir goûté.

Les riffs de guitares vous feront parfois penser à l’hymne surf de Dick Dale, tandis que les lignes de basse - d’une simplicité ridicule - rendent carrément dansants la plupart des morceaux ! A chaque fois, vous pouvez vous raccrocher au riff ou à la ligne de basse pour vous guider au travers le bordel des morceaux. De temps à autres, comme sur “I’m Wrong”, les Sticks atteignent la perfection. Tout est cohérent, tous les rouages s’enclenchent comme par enchantement, et ils tiennent l’un des meilleurs morceaux pop de l’année. Je pense à The Fall sur “Nothing Song”, à n’importe quel hymne mob sur “Got Me”, aux Monks (!!!) sur “Messing Around”… Les changements de rythme de certains morceaux sont ravageurs, les Sticks improvisent de tous les côtés et s’amusent comme des gosses.

Ils tirent leurs inspirations du garage rock des années 1960, de toute la période punk et post-punk des années 1970s. Le terme “brut” n’est pas assez fort. Enregistré dans les conditions du live dans une salle à l’acoustique vraisemblablement merdique, avec un matériel à chier et des musiciens maîtrisant tout juste les rudiments de leurs instruments, cet album est sauvage, urgent, bref, c’est du rock’n'roll, du vrai, du beau gros rock’n'roll tout droit venu d’un garage de Brighton. C’en est presque émouvant, j’vous jure. Un retour aux sources plus que rafraîchissant, salutaire.

MySpace : http://www.myspace.com/thsticks

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA SITE DEC2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

Publication : lundi 16 janvier 2017 09:52

Par Jean-Christophe Mary - Moins populaire que «Tusk » ou «Rumours », « Mirage » reste pourtant un classique de la musique rock californienne. « Love in Store, Only Over You et Oh Diane «, titres pop rock joyeux, bondissants et plein d’énergie folk, auront définitivement marqué le début des années 80.

Erroll Garner : Ready Take One tout en intimité

Erroll Garner : Ready Take One tout en intimité

Publication : lundi 16 janvier 2017 08:24

Par Nicolas Vidal - Voilà le genre d’album qui aime nous plonger dans les  productions intimes des grands artistes.

Cécilia Bertolini :  une carrière Jazz sur le tard

Cécilia Bertolini : une carrière Jazz sur le tard

Publication : lundi 16 janvier 2017 08:24

Par Nicolas Vidal - «La musique arrivée tardivement est devenue une évidence», Cécilia Bertolini ne cache pas son amour tardif pour le Jazz. Aujourd’hui, elle poursuit une carrière déjà riche et sort son nouvel album «Back On Track». Elle nous parle de cette passion fraîche et de la quintessence de ce nouveau projet.