Par Julie Cadilhac - BSCNEWS.FR Voilà une bande dessinée aussi improbable que drôle: le tome 13 d'une série intitulée Treizième Porte qui met en scène les rats de Pacush Blues. Ptiluc, son auteur, est un autodidacte qui a débuté la BD à 19 ans et son style, souvent sarcastique et provocateur, ne peut pas laisser indifférent.

Attention tout de même! Public à l'estomac fragile s'abstenir!

Le tome 13 débute et finit par l'exposition d'une photographie crûment zoomée de viscères en décomposition. Pourquoi? Sans doute pour faire écho au message cynique de ce livre...Même dans la mort, il y a une vie grouillante...Vous l'aurez compris, l'humour de Ptiluc est chirurgical, viscéral et noir . Le verbe y est étonnant mariage exquis de langage familier et soutenu et le propos à teneur philosophique déroute lorsqu'il est pris en charge par un individu à moustaches de cette sorte-là.

Dans ce tome 13, un rat à dreadlocks ( si...si...je vous assure...) est en proie à des conflits intérieurs intenses; ses inquiétudes existentialistes vont l'amener à échanger un dialogue avec le cadavre d'un de ses confrères. Les thèmes de la mort, de la maladie, de la solitude, de la peur de vieillir se bousculent, se heurtent et c'est une sorte de quête spirituelle cadavérique qu'entreprennent les rats de Ptiluc! Quelle est l'essence de la vie? est la question fondamentale à laquelle l'auteur-illlustrateur répond dans Correspondances avec les Corps Obscurs avec autant d'humanité que de recul cynique.

Aux rats que nous sommes...

"Il faut que je fasse une pause..que je m'accroche à mes guiboles...on m'a toujours dit que j'avais la quille longue...j'aurais pu croire que cet attribut remarquable n'était là que pour me permettre d'arpenter des territoires inconnus...mais non...c'est pas du tout ça..son rôle, c'est de construire une charpente sous laquelle je peux me réfugier...de devenir la formidable armature de ma forteresse personnelle...là dessous, je devrais pouvoir me livrer à une immersion introspective libératrice...mais vu comme ça, au premier abord, comme libération, tout ça fait surtout SUPER MAL aux articulations..." (Ptiluc)


Auteur/Illustrateur: Ptiluc - Editeur: Vent d'Ouest - Prix: 13,90 euros

Abonnez-vous au Tabloïd !