Bernard Herni-Lévy : La thèse d' un philosophe... fictifAlors que le retour sur la scène littéraire de Bernard Henri-Lévy s'annonçait à grands renforts de tambours, de trompettes et de cheveux bien propres pour la sortie de " La guerre en philosophie" à paraître chez Grasset le 10 février, elle est entachée d'une bourde philosophique très gênante.

Dans cet ouvrage, BHL critique Emmanuel Kant et s'appuie pour cela sur la thèse d'un philosophe Jean-Baptiste Botul qui n'est rien d'autre qu'un illustre philosophe... factice, tenant même d'un canular lancé par Frédéric Pagès selon le site du Nouvel Observateur.
Cela ne vous dit rien ? C'est entièrement normal car Jean-Baptiste Botul est un personnage de fiction crée de toute pièce par Frédéric Pagès du Canard Enchaîné et agrégé de philosophie qui rédige notamment "Le journal de Carla B." Frédéric Pagès est aussi le fondateur de l'Association des Amis de Jean-Baptiste Botul.

Notre confrère a d'ailleurs publié sous ce pseudo " La vie sexuelle d'Emmanuel Kant ( 1999).
Comme quoi une chausse-trape aussi énorme que celle-ci existe aussi en philosophie.

Abonnez-vous au Tabloïd !