BSC News

 

 

 

           

GUILLAUME SUZANNE Bienvenu(s) dans une science-fiction délirante et apocalyptique!
Les poubelles pleurent aussi vous accompagnent dans votre traversée initiatique pour découvrir ce que sera peut-être le monde de demain. Et vous n'allez pas pleurer!

Imaginez une poubelle nommée Betsy, férue de godasses, à l'haleine de détritus macérés, qui vient vous donner son point de vue et pousse sa coquetterie jusqu'à réclamer qu'on lui ôte l'adjectif identitaire "coprophage" pour "détritivore".
Imaginez un président faire-valoir, acteur à la manque choisi sur casting et un premier ministre à chiffres, conspirateur et médiocre.
Imaginez une capitale nommée REPONSE et des extra-terrestres extra-lucides, les NODS, qui lisent dans les pensées, sont omnipotents et livrent dans un parloir des réponses à la race humaine paumée.
Imaginez un gars à bout - mais pas tout à fait jusqu'à jouer les kamikazes - qui joue les taxis-hôtels de plaisance et voue une haine gigantesque aux Nods.
Pourquoi? Ces Nods ont l'air bien gentils! Ils sont venus pour servir l'homme, paraît-il. Arnold Sextan n'est pas d'accord. Les Nods ont privé les hommes de la liberté de se vautrer dans leurs vices quotidiens. Un matin, fumer une clope n'a tout simplement plus été possible..."grâce" aux Nods. Voilà pourquoi Arnold adhère à l'association de Non Assistance aux Nods en Danger.

Enfin, imaginez le début de programme du mois d'avril:
- 1 er avril: explosion en série de matière grise
- 3 avril: épidémie d'autisme
- 4 avril: vague de schizophrénie.

Voici un roman qui, sous couvert d'une note de science-fiction délirante, nous parle de notre société et de ses travers. Voilà un récit qui désarçonne parce qu'il nous plonge dans un système inconnu et... absurde.

A mi-chemin entre Mars Attack et la nouvelle de Damon Knight " Comment servir l'homme", on baigne dans un futur terrifiant autant qu'improbable. Il y a aussi du Wall-e de PIxar dans la phase 3 finale...
Et pourquoi ne pas rajouter une sauce de zombis?

Une chose est sûre...
"Les Nods disent toujours la vérité même si ce n'est pas toujours celle que http://www.scifi-universe.com/upload/medias/romans/poubelles.jpgl'on croit".

"Les Nods faisaient-ils régner l'ordre, apportaient-ils la lumière dans un siècle de ténèbres? Réduisaient-ils la délinquance, augmentaient-ils l'espérance de vie par leurs médicaments novateurs? Dénichaient-ils du travail pour tous, redonnaient-ils la dignité aux pauvres? Oui, et c'était inadmissible. Partout sur le Globe, des hommes et des femmes se révoltaient et rejoignaient des groupuscules extrémistes de résistance. Ces foutus aliens à qui ils n'avaient rien demandé les dépouillaient de leur droit le plus sacré: celui de commettre des infractions, de braver l'interdit, en bref, de défier la loi et la justice. Les hommes, maîtres dans l'art de dénicher des prolèmes, leur chercher des solutions, tâtonner, hésiter puis se fourvoyer avant de se lamenter, ne toléraient pas qu'on leur impose ipso facto la connaissance et la sagesse.
Les Nods destituaient l'Humanité de ce que Dieu lui-même lui avait laissé: le libre arbitre.
Arnold le résumait en ces mots dignes et sobres: "On a perdu jusqu'à la liberté de s'intoxiquer en paix
". (Guillaume Suzanne)

Julie Cadilhac

 

"Les poubelles pleurent aussi" de Guillaume Suzanne
Edition: Griffe d'encre
Illustrateur de couverture: Zariel

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Librairie : une tendance à la résistance en France

Librairie : une tendance à la résistance en France

Publication : jeudi 19 janvier 2017 11:02

Par Nicolas Vidal - On lit çà et là que les librairies françaises connaissent un regain de forme culturelle, que l’appétit littéraire des français pour l’objet livre serait enfin de retour. Gageons que cela soit vrai et tangible.

Macha Gharibian :  la théorie des genres de Trans Extended

Macha Gharibian : la théorie des genres de Trans Extended

Publication : mercredi 18 janvier 2017 11:36

Par Nicolas Vidal  - Nous avions beaucoup aimé le premier album de Macha Gharibian « Mars » sorti en 2013 ( interview à lire ici).

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

Publication : lundi 16 janvier 2017 09:52

Par Jean-Christophe Mary - Moins populaire que «Tusk » ou «Rumours », « Mirage » reste pourtant un classique de la musique rock californienne. « Love in Store, Only Over You et Oh Diane «, titres pop rock joyeux, bondissants et plein d’énergie folk, auront définitivement marqué le début des années 80.