BSC News

 

 

 

           

Solal a frayé son chemin. Le fils de Jean Sarkozy et Jessica Sebaoun est né tôt hier matin à l’hôpital de Neuilly. C’est le premier enfant du couple, qui s’était marié en septembre 2008.

Alors forcément, Nicolas Sarkozy a confié "l’immense bonheur que constituait la naissance de son petit-fils". Alors forcément, sur Twitter, les plus taquins se sont livrés à des blagues et réflexions autour de cette naissance. Mention spéciale pour Hugo Combe et son "Solaal pleule" ainsi qu’à Benjamin Le Maire pour "Solal Sarkozy est tellement précoce qu'il a déjà 1 an". Alors forcément les journalistes ont pondu des notes avec pour titre "Nicolas Sarkozy grand-père", mais aucune avec "Carla Bruni grand-mère par alliance", "belle grand-mère" ou autre.

Comme le rappelait Tatiana de Rosnay, Solal est le nom du héros de Belle du Seigneur, le roman d’Albert Cohen. Un roman auquel Nicolas Sarkozy a fait référence à plusieurs reprises depuis 2006. Aussi loin que je m’en souvienne, Nicolas Sarkozy l’avait évoqué la première fois il y a quatre ans, au cours d’un déjeuner off place Beauvau avec la rédaction de iTélé. L’épisode avait été narré par Laurent Bazin sur son blog, billet qu’il avait supprimé par la suite.

Au cours de ce déjeuner, Nicolas Sarkozy faisait part de ses préférences littéraires. Il avouait placer en premier sur sa liste le Voyage au bout de la nuit de Céline, suivi de Belle du Seigneur d’Albert Cohen. Son "côté femme" lui faisait alors adorer un passage du roman dans lequel Ariane attend Solal. Le ministre de l’Intérieur de l’époque se dit épaté par la précision avec laquelle l’écrivain a su se glisser dans la peau d’une femme. Même si, ajoute-t-il, l’auteur "devait s’emmerder comme un rat au bord du lac de Genève" pour écrire un tel livre.

Et que cache ce prénom hébreu, dont la traduction littérale est "celui qui fraie un chemin" ? Selon plusieurs sites qui livrent la signification des prénoms, les Solal sont hyperactifs, entreprenants, dynamiques et excitables. Ils donnent l’impression d'être toujours pressés. Un Solal sera impatient et fourmillera de projets. Non mécontent de lui-même, il peut avoir tendance à se complaire dans l’autosatisfaction. Curieux de tout, il peut paraître versatile car se lasse rapidement quand il a fait le tour d’un sujet. Enfin, les Solal manquent souvent d’organisation ou de suite dans les idées, ce qui peut les mener à des excès.

Enfant, Solal est un véritable petit tyran à qui il faut très tôt assigner des limites et inculquer des notions de partage et de respect des autres. Vite indépendant, il se montre autonome. Une de ses premières expressions pourrait être : « Moi tout seul ! ». Rapide et chahuteur, le sport lui sera nécessaire afin de s'exprimer.

Imaginatif et intuitif, Solal supporte mal la solitude. C’est la raison pour laquelle il se montre assez vite séducteur et conquérant. La difficulté le stimule et une chose impossible est de facto désirée par lui. Sympathique de prime abord, il recherche la compagnie des autres et s’affirme assez vite comme un leader dans les groupes. S’il était amené à exercer le pouvoir, ce serait un vrai Roi Solal !

Entre la signification de son prénom et son ascendance, nul doute que le petit Solal Sarkozy saura se montrer à la hauteur des hommes de sa famille. Et encore félicitations aux parents !
Par Neila Latrous

Dernière minute

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Alfredo Rodriguez : un jazz cubain attaché à l'ouverture

Alfredo Rodriguez : un jazz cubain attaché à l'ouverture

Publication : vendredi 9 décembre 2016 08:39

Par Nicolas Vidal - Tocororo est le nouvel album d’Alfredo Rodriguez, pianiste et compositeur cubain, installé à Los Angeles. Son nouvel album évoque l’oiseau national de Cuba, Tocororo qui prend son envol pour partir à la découverte d’autres cultures et d’autres identités. C’est en substance le projet musical d’Alfredo Rodriguez qui a, pour l’occasion, convié entre autres Ibrahim Maalouf et Richard Bona pour porter ce message. (Crédit photos : Anna Webber )

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Publication : jeudi 8 décembre 2016 09:10

Par Nicolas Vidal - Né pendant la guerre civile au Liban, Jorj A. Mhaya a découvert le pouvoir précieux du dessin. D’abord peintre, puis caricaturiste, illustrateur de presse, il s’est ensuite épanoui dans la bande dessinée. Aujourd’hui, Jorj A Mhaya fait paraître «Ville Avoisinant la terre» (Edition Denoël Graphic), une histoire puissante, fantasmagorique et sensible exprimée comme une parabole de la condition humaine dans un Beyrouth dévasté et fantasmé. Brillant.

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Publication : mercredi 7 décembre 2016 14:17

Par Nicolas Vidal - La librairie Sauramps connaît une situation très préoccupante concernant sa survie. Depuis quelques jours,  des informations inquiétantes se propagent dans les rues de Montpellier et plus précisément dans l’éco-système culturel de la capitale languedocienne. Le groupe Sauramps serait-il menacé de fermeture imminente d’ici le début de l’année 2017 ?

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Publication : mercredi 7 décembre 2016 08:43

Par Nicolas Vidal - Suivez Benjamin Decoin, photographe, dans un voyage passionnant dans l’un des pays les plus hermétiques et fermés de la planète. Le travail de Benjamin Decoin est une passionnante découverte sociologique et géographique au pays de la dynastie des Kim. Antoine Bondaz apporte, pour sa part, son expertise géo-politique de ce pays et des craintes qu’il suscite auprès de la communauté internationale notamment sur sa stratégie nucléaire.

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Publication : mardi 6 décembre 2016 18:21

Par Nicolas Vidal - Suite à la rencontre de Salvador Duran et de Sergio Mendoza de Calexico et son big band ORKESTA MENDOZA est né l’explosif Vamos a Guarachar !

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR