BSC News

 

 

 

           

Peu sont les artistes qui ont le spleen joyeux, la larme heureuse, la mélancolie sans tomber dans le pathos. Pour le plus grand bonheur de nos oreilles, Joe Henry fait partie de cette petite garde. En traduction musicale cela donne Tiny Voices, neuvième album de l’artiste sortie en 2003. Pour Henry l’américain, c’est l’opus, enfin, du succès en Europe après quinze d’activités (en attendant que son nouvel album, Blood from Stars, aussi excellent, suive les traces de son prédécesseur). Depuis cette époque, il a su imposer un songwriting original à base de chansons downtempo et une voix croonesque mise en avant, le tout emballé dans une ambiance baroque éloignée, néanmoins, de toute exubérance. Pour ce Tiny Voices, l’inventaire des couleurs sonores est un régal à énumérer. Vous trouverez des appels à la caresse amoureuse, charnelle à souhait, où chaque instrument transpirera de sa sueur la plus intime (Animal Skin, Widows of the Revolution). Vous dénicherez des plages de pop jazzy pétillante, légèrement psyché dans les recoins (Tin Voices, Flesh Blood). Vous esquisserez un songe sur des ballades au groove toute en retenue ou bien sur des sensations surannées et spectrales (Sold, Love you madly). Vous finirez même par croiser un petit chef-d’œuvre de surréalisme (Lighthouse). Vous achèverez la déambulation par un final aérien sur lequel un George Harrison ou un Paul McCartney n’aurait pas craché (Your side of my world). Un disque à redécouvrir les soirs de grande allégresse entre deux étoiles qui vous sourient.

Lien : http://joehenrylovesyoumadly.com

Alexandre Roussel

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Librairie : une tendance à la résistance en France

Librairie : une tendance à la résistance en France

Publication : jeudi 19 janvier 2017 11:02

Par Nicolas Vidal - On lit çà et là que les librairies françaises connaissent un regain de forme culturelle, que l’appétit littéraire des français pour l’objet livre serait enfin de retour. Gageons que cela soit vrai et tangible.

Macha Gharibian :  la théorie des genres de Trans Extended

Macha Gharibian : la théorie des genres de Trans Extended

Publication : mercredi 18 janvier 2017 11:36

Par Nicolas Vidal  - Nous avions beaucoup aimé le premier album de Macha Gharibian « Mars » sorti en 2013 ( interview à lire ici).

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

Publication : lundi 16 janvier 2017 09:52

Par Jean-Christophe Mary - Moins populaire que «Tusk » ou «Rumours », « Mirage » reste pourtant un classique de la musique rock californienne. « Love in Store, Only Over You et Oh Diane «, titres pop rock joyeux, bondissants et plein d’énergie folk, auront définitivement marqué le début des années 80.