BSC News

 

 

 

           

Aujourd'hui, Arash Derambarsh, envoyé spécial à Doha pour le BSCNEWS.Fr est allé à la rencontre d'Alain Beucler, Premier Conseiller à l’Ambassade de France à Doha.
Monsieur Beucler. Aujourd'hui, que signifie servir la diplomatie de la France au Qatar ?
Alain Beucler : Je suis arrivé en poste courant juin 2008. Je connais bien la région et je me passionne pour le monde Oriental. L’Emirat du Qatar détient actuellement les troisièmes réserves de gaz après la Russie et l’Iran et deviendra le premier exportateur mondial de gaz naturel d’ici cinq ans grâce à ses investissements. Le pays a atteint un niveau de vie très élevé, offrant à ses citoyens tous les services sociaux et les agréments de n'importe quel pays industrialisé. De plus, le niveau de vie des Qataris est comparable à celui des pays d'Europe occidentale. Le Qatar a le PIB par habitant le plus élevé des pays en voie de développement (65 000 à 70000 $ contre 30 000 $ pour la France) grâce à la bonne politique économique suivie par l'état. Par ailleurs, Qatar Airways est l'une des quatre compagnies aériennes mondiales classées 5 étoiles Skytrax. Enfin, le taux de chômage du Qatar est quasiment nul.
C’est donc un jeune pays stratégique tant sur le plan économique que sur le plan politique. La France a toute sa place pour soutenir et lier des relations étroites avec L’Emirat du Qatar. C’est important pour notre commerce extérieur.

La France est l’invitée d’honneur du 20e salon international du livre de Doha. Quels sont les enjeux ?

Alain Beucler : Ce salon est très important. Je souhaite rendre hommage au travail de Caroline Carpentier et au Centre Culturel Français. Sachez que la France succède aux Etats-Unis d’Amérique. Ce travail de lobbying a payé et cela contribue au rayonnement culturel de la France. Il est important de créer des passerelles entre nos amis et nous par le vecteur, notamment de la culture. Les Qataris adorent les livres et les débats. Ca tombe bien, les français aussi. Nous souhaitons bâtir au Qatar, et plus largement avec le monde oriental, des solides relations d’amitiés. C’est le travail concret et efficace d’une bonne et sincère diplomatie, loin des clichés des réceptions de l’ambassadeur offrant le chocolat « Ferrero Rocher » (rires).

Justement, quelles sont les actions concrètes depuis votre arrivée ?

Alain Beucler : Nous sommes heureux d’offrir des visas aux Qataris en 48h. Ces derniers peuvent également circuler sur tout l’espace Schengen durant leur séjour. Par ailleurs, notre action porte également sur la linguistique et la culture afin de promouvoir la francophonie. Ainsi, nous obtenons régulièrement des aides et des financements par le privé et les entreprises françaises locales comme Vinci, Total, la BNP Paribas, Technic, EADS ou encore Carrefour.
Enfin, nous sommes fier que la France ait obtenu le marché pour la construction du plus grand pont du monde (42 km) reliant le Bahreïn au Qatar. Vinci et Bouygues sont des entreprises françaises et notre rôle est « de vendre la France » à tous les niveaux.

Quelles sont les ambitions de la France au Qatar ?
Alain Beucler : D’une part, nous souhaitons faire développer une radio francophone pouvant émettre 24h sur 24. D’autre part, nous croyons beaucoup au rayonnement de la francophonie par l’apprentissage de la langue française dans les écoles. Il faudra donc former des professeurs et des enseignants.
Par ailleurs, nous développons des partenariats entre l’Ecole Militaire Saint-Cyr, HEC et l’Université Panthéon Paris 2 Assas et l’Emirat du Qatar afin de former les futures élites.

Un mot pour conclure ?
Alain Beucler : La fierté de la France et d’être français apparaît très nettement dans le regard des gens à l’étranger. C’est un travail de tous les jours, avec toute la délégation française qui réalise un travail remarquable. C’est un honneur de servir la France et sa diplomatie.
Propos recueillis par Arash Derambarsh, notre envoyé spécial à Doha (Qatar)

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA SITE DEC2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

Publication : lundi 16 janvier 2017 09:52

Par Jean-Christophe Mary - Moins populaire que «Tusk » ou «Rumours », « Mirage » reste pourtant un classique de la musique rock californienne. « Love in Store, Only Over You et Oh Diane «, titres pop rock joyeux, bondissants et plein d’énergie folk, auront définitivement marqué le début des années 80.

Erroll Garner : Ready Take One tout en intimité

Erroll Garner : Ready Take One tout en intimité

Publication : lundi 16 janvier 2017 08:24

Par Nicolas Vidal - Voilà le genre d’album qui aime nous plonger dans les  productions intimes des grands artistes.

Cécilia Bertolini :  une carrière Jazz sur le tard

Cécilia Bertolini : une carrière Jazz sur le tard

Publication : lundi 16 janvier 2017 08:24

Par Nicolas Vidal - «La musique arrivée tardivement est devenue une évidence», Cécilia Bertolini ne cache pas son amour tardif pour le Jazz. Aujourd’hui, elle poursuit une carrière déjà riche et sort son nouvel album «Back On Track». Elle nous parle de cette passion fraîche et de la quintessence de ce nouveau projet.