Pour les critiques littéraires qui travaillent comme moi dans un mensuel, comme Marie Claire, les épreuves des romans de la rentrée de janvier arrivent déjà par la poste. Chaque matin, j’ai la surprise de découvrir sur mon palier de nouveaux paquets. J’ai commencé à en lire, pour d’autres, j’ai juste parcouru la présentation jointe. Comme je suis présidente du Prix de la Closerie des Lilas remis en mars à un roman de femmes paru entre janvier et début mars, me voilà bien embarrassée. Impossible de prendre partie ! En même temps, je ne peux m’empêcher de vous livrer mes premiers coups de cœur. Depuis que je fais ce métier, mon désir de lecture est toujours là et, par chance, j’éprouve toujours le même plaisir à me laisser prendre par un bon texte. Désolée pour les hommes, j’ai privilégié les femmes, la prochaine fois, ce sera à votre tour.

Comme Adélaïde de Clermont-Tonnerre fait partie du jury, je peux d’ors et déjà, vous conseiller la lecture de son premier roman, « Fourrure » (Stock). Ondine apprend par la presse le suicide de sa mère, la romancière Zita Chalitzine qui n’aurait été que le prête-nom d’un écrivain célèbre, Romain Kiev (inspiré par Romain Gary). Elle découvre le journal de cette femme à scandale qui l’a abandonnée sans lui dire qui était son père. Elevée dans la loge d’un hôtel particulier parisien, cette arriviste veut écrire, s’enrichir, prendre sa revanche et, pour y parvenir, devient une « fille » de Madame Claude et la maîtresse de Kiev. Vous ne lâcherez pas cette peinture des seventies, du Tout Paris, ce destin de femme folle de son mentor. Il y a quelques mois, j’avais lu le manuscrit de Violaine Gillibert. Qu’elle ne fut ma joie de recevoir « L’écharpe blanche » (Mercure de France). Violaine parle de son père qui, à 34 ans, a eu un accident d’hélicoptère et est devenu tétraplégique. Elle ne l’a connu qu’immobilisé dans son fauteuil et dépendant. Aujourd’hui, il est décédé : elle l’évoque avec pudeur. Cécile David-Weil publie « Les prétendants », (Grasset). Dans une superbe demeure, au Cap d’Antibes, la narratrice et sa sœur Marie, veulent empêcher leur père de vendre cette maison où elles passent leurs étés. Elle organisent un casting de riches prétendants dans l’espoir que, par un beau mariage, la propriété soit sauvée : une comédie de mœurs sur les grands bourgeois qu’aurait aimé Maurice Druon, auteur « Des grandes familles ». Elle a eu le Prix Lilas, pour « Chanson pour bestioles », Cécile Reyboz va à nouveau nous enchanter avec « Pencher pour » (Actes Sud), l’histoire d’un homme qui tente de résister à la jouissance… pour vivre son plaisir autrement : tout un programme ! Claire Castillon revient avec « Les cris », (Fayard) : cette romancière douée poursuit sa réflexion sur le couple à travers une rupture. Chez le même éditeur, Yasmine Chata dédie « Muettes » à son père. Bouleversant. « Le premier amour », de Véronique Olmi (Grasset), titre des romans de Tourgueniev et de Beckett… pour une histoire inattendue et rondement menée : Emilie, 48 ans, prépare un dîner pour fêter ses 25 ans de mariage. Au moment d’ouvrir une bouteille de Pommard enveloppée dans les pages annonces de Libé, elle tombe sur l’une d’elles : Dario, son premier amour, lui donne rendez-vous à Gênes. Elle plaque tout, prend sa voiture, direction l’Italie. A vous de découvrir la suite.

Ci-joint, cette liste, encore incomplète. Bonne lecture !


A paraître en Janvier


Kim Thuy, Ru, Liana Levi
Kéthévane Davrichewy, La mer noire, Sabine Wespieser
Cloé Korman, Les Hommes-couleurs, Seuil
Maryline Desbiolles, La scène, Seuil
Véronique Bizot, Mon couronnement, Actes sud
Emmelene Landon, La tache aveugle, Actes sud
Claude Pujade-Renaud, Les femmes du braconnier, Actes sud
Pia Petersen, Une livre de chair, Actes sud
Anne Weber, Tous mes vœux, Actes sud
Julie Resa, Le camion blanc, Buchet-Chastel
Céline Minard, Olimpia, Denoël
Barbara Israël, Nos vies rêvées, Flammarion
Elsa Fottorino, Mes petites morts, Flammarion
Valentine Goby, Des corps en silence, Gallimard
Camille Laurens, Romance nerveuse, Gallimard
Hélène Frédérick, La poupée de Kokoschka, Verticales
Christine Orban, Le collectionneur, Albin Michel
Diane de Margerie, Proust et l’obscur, Albin Michel
Michèle Reiser, Jusqu’au bout du festin, Albin Michel
Alizé Meurisse, Roman à Clefs, Allia
Février
Emilie Frèche, Chouquette, Actes Sud
Michèle Gazier, La fille, Seuil
Catherine Clément, Dix mille guitares, Seuil
Brigitte Fontaine, Le bon peuple du sang, Flammarion
Andrea Japp, Les mystères de Druon de Brevaux, Flammarion
Corinne d’Almeida, Antibes, Gallimard
Soazig Aaron, La sentinelle tranquille sous la lune, Gallimard

E de B.

Abonnez-vous au Tabloïd !