BSC News

 

 

 

           

Suivez le parfum sauvage et mystérieux de la reine du désert. « Le Royaume des sables » (Jigal) dévoile une fragrance subtile et capiteuse signée Pierre Boussel. Des aventures enivrantes, entre feuilleton populaire à l’eau de rose et fable politique aux remugles moins parfumés. Un jeu d’artifices et de faux semblants, un roman-mirage qui cache de jolies oasis de poésie minérale et d’analyses du monde comme il va.

« Qui était ce Kashang qui maîtrisait les subtilités de la langue française ? Pourquoi une arme ? Où se trouvait le camion militaire de ravitaillement ? Pourquoi la coque du navire photographiée par Ravanel semblait-elle soufflée par un impact de bombe ? »
Ça fait beaucoup de questions pour la pauvre Jeanne. Ça la change de son institut de beauté, de sa banlieue, de ses caïds et de ses petites frappes. Embarquée en un souffle pour un tournage publicitaire dans la région du Thalifet, elle va très vite devenir bien plus qu’un enjeu de politique intérieure ou un otage aux mains de groupes rebelles. Retenue prisonnière dans le désert, Jeanne devient en France l’égérie de la campagne pour un nouveau parfum, La Rose des sables.
Elle n’en est pas seulement l’égérie, d’ailleurs : elle incarne la Rose des sables, mélange de courage et de sensualité, une femme nouvelle et libre dont l’audace n’a d’égale que la naïveté.
Elle rencontre au Thalifet l’énigmatique et séduisant Al Hassan, Prince du Désert. Mais qui est-il vraiment ? Un véritable seigneur décidé à défendre son royaume coûte que coûte, dût-il pour cela s’acoquiner avec des terroristes, même médiocres, ou le chef manipulateur de dangereux rebelles prêts à faire vaciller le précaire équilibre du monde ? Mystère encore. Tout comme le rôle du père de Jeanne : modeste plombier roulant en 2CV ou agent travaillant sous couverture ?
Pierre Boussel a écrit un captivant récit d’aventures, romanesque et exotique à souhait. Mais avec ce journaliste, qui vit et travaille à Tanger (d’où il commente chaque jour l’actualité du Proche-Orient) il faut s’attendre à trouver davantage : une subtile entreprise de décryptage de notre société face à divers enjeux (diplomatie, célébrité, terrorisme...).

Le côté feuilletonesque du livre accentue encore les incohérences d’un monde où s’opposent les mirages de l’Occident et les mystères de l’Orient. A moins que ce ne soit l’inverse…
Pierre Boussel trousse son récit d’un style rapide et efficace, qui ne s’embarrasse guère de fioritures mais dessine d’un trait élégant le monde minéral : « L’aurore fragmenta le ciel… »

Olivier Quelier

Le Royaume des Sables - Pierre Boussel - Editions Jigal - Collection Polar- 17 €

Rendez-visite aux Editions Jigal >>>

Dernière minute

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Alfredo Rodriguez : un jazz cubain attaché à l'ouverture

Alfredo Rodriguez : un jazz cubain attaché à l'ouverture

Publication : vendredi 9 décembre 2016 08:39

Par Nicolas Vidal - Tocororo est le nouvel album d’Alfredo Rodriguez, pianiste et compositeur cubain, installé à Los Angeles. Son nouvel album évoque l’oiseau national de Cuba, Tocororo qui prend son envol pour partir à la découverte d’autres cultures et d’autres identités. C’est en substance le projet musical d’Alfredo Rodriguez qui a, pour l’occasion, convié entre autres Ibrahim Maalouf et Richard Bona pour porter ce message. (Crédit photos : Anna Webber )

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Jorj A Mhaya : une autre histoire de la condition humaine en BD

Publication : jeudi 8 décembre 2016 09:10

Par Nicolas Vidal - Né pendant la guerre civile au Liban, Jorj A. Mhaya a découvert le pouvoir précieux du dessin. D’abord peintre, puis caricaturiste, illustrateur de presse, il s’est ensuite épanoui dans la bande dessinée. Aujourd’hui, Jorj A Mhaya fait paraître «Ville Avoisinant la terre» (Edition Denoël Graphic), une histoire puissante, fantasmagorique et sensible exprimée comme une parabole de la condition humaine dans un Beyrouth dévasté et fantasmé. Brillant.

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Sauramps : "La librairie ne fermera pas" selon Jean-Marie Sevestre

Publication : mercredi 7 décembre 2016 14:17

Par Nicolas Vidal - La librairie Sauramps connaît une situation très préoccupante concernant sa survie. Depuis quelques jours,  des informations inquiétantes se propagent dans les rues de Montpellier et plus précisément dans l’éco-système culturel de la capitale languedocienne. Le groupe Sauramps serait-il menacé de fermeture imminente d’ici le début de l’année 2017 ?

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Corée du Nord : immersion au coeur du totalitarisme d'Etat

Publication : mercredi 7 décembre 2016 08:43

Par Nicolas Vidal - Suivez Benjamin Decoin, photographe, dans un voyage passionnant dans l’un des pays les plus hermétiques et fermés de la planète. Le travail de Benjamin Decoin est une passionnante découverte sociologique et géographique au pays de la dynastie des Kim. Antoine Bondaz apporte, pour sa part, son expertise géo-politique de ce pays et des craintes qu’il suscite auprès de la communauté internationale notamment sur sa stratégie nucléaire.

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Publication : mardi 6 décembre 2016 18:21

Par Nicolas Vidal - Suite à la rencontre de Salvador Duran et de Sergio Mendoza de Calexico et son big band ORKESTA MENDOZA est né l’explosif Vamos a Guarachar !

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR