BSC News

 

 

 

           

Dave Peck, jeune homme au chômage, découvre un matin ,dans la boîte aux lettres familiale, une brochure promettant monts et merveilles. Pour seulement 9,99 dollars, elle propose d'aider ses lecteurs à trouver le sens de la vie et la raison de leur existence sur cette terre . Alors que Dave essaie d'appliquer les fondements de cette méthode , ses voisins et sa famille restent la proie d'une grande confusion existentielle. Son père, par exemple, est profondément bouleversé par un incident fâcheux dont il se sent responsable: un clochard s'est suicidé sous ses yeux parce qu'il lui avait refusé la charité pour une tasse de café. Son frère, d'un autre côté, visiblement désabusé par sa profession d'agent de recouvrement peu reluisante, est prêt à tous les sacrifices ( même à se condamner à être un légume de chair) pour garder l'amour de sa belle ....
Dave saura-t-il redonner du sens à la vie au milieu de ce désordre?

Un bijou.
Voilà un film d'animation étonnant dont le désopilant s'allie à la poésie et laisse le spectateur en suspension délicieuse entre la réalité ,cruellement ennuyeuse et qui ne pardonne pas, et un imaginaire hallucinant.

Merci à Tatia Rosenthal qui, grâce à ces figurines, réussit à nous interpeller, avec beaucoup de talent, sur le sens de la vie. Chaque personnage de l'immeuble de Dave collectionne son lot de petites misères et de dépressions intestines, chacun a ses folies et ses manques...mais tous courent vers ce besoin d'aimer, d'être aimé, de trouver du sens à leur existence.Le vieil homme et son ange gardien râleur, le magicien dépouillé par une société de recouvrement, la top-model luxuriante allergique aux poils, l' étudiant immature aux prises avec une bande de jeunes alcooliques de 5 cm de haut et le petit garçon fanatique de foot qui se lie d'amitié avec son cochon-tirelire.

Et l'on est désarçonné, souvent, par la manière étrange dont chacun désespère de trouver son équilibre ou se débat pour en garder un semblant.

Ce film me rappelle un roman superbe, L'immeuble Yacoubian d'Alaa El Aswany. Non pas que l'idée de raconter la vie de voisins d'un immeuble ne soit pas un poncif souvent utilisé dans la littérature ou le cinéma, mais il règne une atmosphère particulière dans l'immeuble du Sens de La vie qui n'est pas sans me rappeler Zaki Dessouki et ses compatriotes égyptiens.

http://lesfilmsdanimationavenir.jimdo.com/s/cc_images/thumb_1140847612.jpgDe multiples émotions s'échelonnent et s'entrecroisent : l'incompréhension, l'angoisse, le désir, la peur de quitter, l'affection, la fierté, la déception ....et les personnages sont mus par des ambitions d'une humanité rassurante.
- Ne pas s'ennuyer.
- Trouver une oreille à qui parler
- Ne pas finir seul
- Trouver sa voix professionnelle
- Comprendre son destin
- Aimer et être aimé

Au milieu de ces mortels souvent désabusés, la réalisatrice s'est amusée à http://www.linternaute.com/cinema/image_diaporama/540/le-sens-de-la-vie-pour-9-99-42929.jpgplacer un ange....déchu? En tous cas, imposant, insolent, mal rasé, clopes ne quittant pas son bec, rugueux et grossier ....et dont l'humour noir colle mal à sa condition...
Alors quand on découvre qu'il ne sait même pas voler...
Ce personnage symbolique ajoute une touche d'irrationnalité et d'absurdité exquise.

Le DVD est sorti depuis avril 2009 et ravira tous ceux qui sont férus de films décalés. Ce long métrage israélo-australien devrait être dans toutes les DVDthèques!
Julie Cadilhac

Dernière minute

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Publicité

bandeau auto editionlight

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Orkesta Mendoza : l'Arizona psychédélique et électronique

Publication : mardi 6 décembre 2016 18:21

Par Nicolas Vidal - Suite à la rencontre de Salvador Duran et de Sergio Mendoza de Calexico et son big band ORKESTA MENDOZA est né l’explosif Vamos a Guarachar !

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Iphigénie en Tauride : la grâce comme rempart à la barbarie

Publication : mardi 6 décembre 2016 08:25

Par  Olivier Frégaville-Gratian D'Amore - Face à la sauvagerie cruelle des hommes, une voix féminine s’élève poétique et humaniste. Refusant tout compromis, préférant la transparence aux mensonges, elle se livre sans fard dans un plaidoyer vibrant qui touche cœur et raison. En mixant vers et prose de Goethe, Jean-Pierre Vincent livre un spectacle puissant mais bancal qui séduit par l’intensité des mots et déroute par le jeu trop accentué voire burlesque des comédiens.

Premier Contact : Denis Villeneuve vous met en lévitation

Premier Contact : Denis Villeneuve vous met en lévitation

Publication : lundi 5 décembre 2016 18:14

De Florence Yérémian - Louise Banks est une linguiste émérite vivant dans le Montana. Tandis qu’elle donne un cours de langues romanes, un certain Colonel Weber fait irruption dans sa classe et lui demande de le suivre en urgence: douze vaisseaux spatiaux ont atterri à la surface de la terre et personne ne parvient à communiquer avec leurs habitants. Afin de clarifier les intentions de ces nouveaux venus, Louise accepte d’être envoyée à l’intérieur d’un vaisseau en compagnie de Ian Donnely, un physicien théoricien. Tandis que le monde extérieur craint une attaque extra-terrestre ou une contamination biologique, le Docteur Banks conserve un calme étrange et tente d’engager le dialogue…

Tournée générale : l'enthousiasme musical et franchouillard

Tournée générale : l'enthousiasme musical et franchouillard

Publication : samedi 3 décembre 2016 10:00

Par Nicolas Vidal - Passez un petit moment musical avec Tournée Générale. Le nom du groupe est sans équivoque.

Franz Bartelt : cinquante nuances de Guy

Franz Bartelt : cinquante nuances de Guy

Publication : vendredi 2 décembre 2016 09:51

Par Marc Emile Baronheid - Un maître-queux sybarite propose cette salve époustouflante de nouvelles mitonnées dans la volupté, servies avec un accompagnement carnassier.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR