BSC News

 

 

 

           

J'en arrive à remettre en question mon objectivité lorsque je commente des films dans lesquels Philip Seymour Hoffman tient un rôle majeur. Il faut bien reconnaître qu'immédiatement cet acteur séduit par sa justesse. Capable d'interpréter des rôles violents aussi bien que bonhommes, à l'aise à la comédie aussi bien qu'au drame, voilà un acteur complet!

Dans cette tragi-comédie, il interprête, Jon, le rôle d'un fils et d'un frêre avec , paradoxalement, beaucoup de tendresse et de détachement. Sa soeur Wendy , incarnée brillamment par Laura Linney, est une jeune femme en quête d'une bourse d'écrivain et asujettie à une relation adultère qui ne l'épanouit guère.

Un matin, Wendy et Jon apprennent le décès de la compagne de leur père. Difficile pour eux de prendre en main un homme qu'ils ne cotoyaient presque plus, au vu de l'enfance difficile qu'il leur avait fait passer.
Voilà le temps (forcé) de retrouvailles courtes et rudes où il faut accepter la déraison progressive d'un père sénile et retenir la culpabilité de ne pas vouloir s'en occuper à plein temps.

Un film dont l'intérêt est dans la peinture des âmes: le portrait d'une femme peu sûre d'elle et qui se sur-médicamente pour éviter de penser, celui d'un professeur d'université brillant qui renie ses sentiments pour sa jeune compagne polonaise de peur de reproduire, peut-être, un schéma familial traumatisant et celui d'un père fatigué qui entrevoit sa fin.

Oui, La Famille Savage est un poignant portrait de famille qui évite avec beaucoup d'intelligence les clichés du pathos.

A voir!

 

Julie Cadilhac

Dernière minute

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Publicité

bandeau auto editionlight

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Tournée générale : l'enthousiasme musical et franchouillard

Tournée générale : l'enthousiasme musical et franchouillard

Publication : samedi 3 décembre 2016 10:00

Par Nicolas Vidal - Passez un petit moment musical avec Tournée Générale. Le nom du groupe est sans équivoque.

Franz Bartelt : cinquante nuances de Guy

Franz Bartelt : cinquante nuances de Guy

Publication : vendredi 2 décembre 2016 09:51

Par Marc Emile Baronheid - Un maître-queux sybarite propose cette salve époustouflante de nouvelles mitonnées dans la volupté, servies avec un accompagnement carnassier.

Myrddin : le mélange jazz & flamenco belge

Myrddin : le mélange jazz & flamenco belge

Publication : vendredi 2 décembre 2016 09:38

Par Nicolas Vidal  - Du beau et bon Flamenco distillé par Myrdinn qui mérite une écoute attentive et passionnée. Le titre de l’album «Rosa de Papel» est également une chanson de cet album sur le poème de Federico Garcia Lorca.

Elodie Poux : le syndrome du Playmobil qui fait du bien 

Elodie Poux : le syndrome du Playmobil qui fait du bien 

Publication : jeudi 1 décembre 2016 09:45

Par Mélina Hoffmann - Pétillante, énergique, cynique, délicieusement déjantée, subtilement provocante, peste juste ce qu’il faut : Elodie Poux a surtout un style bien à elle et un grain de folie totalement assumé qui fait un bien fou.

Loïc Fontaine : #NoFilter, entre humour noir et rire jaune

Loïc Fontaine : #NoFilter, entre humour noir et rire jaune

Publication : mercredi 30 novembre 2016 08:31

Par Mélina Hoffmann - Vous cherchez un spectacle où ne surtout pas emmener vos enfants ? Alors vous êtes au bon endroit ! 3 minutes suffisent à comprendre le pourquoi du titre : #nofilter. Mais ça aurait tout aussi bien pu être #nolimit, car Loïc Fontaine n’a absolument aucun tabou et il n’édulcore rien.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR