BSC News

 

 

 

           

Voici l'une des chroniques lauréates de l'évènement organisé par OBIWI.FR et le BSCNEWS.FR sur la Rentrée Littéraire. A la question, " Et vous que liez-vous pour la rentrée littéraire?", nous avons reçu de nombreuses contributions sur OBIWI.FR. Et nous avons eu la lourde tâche d'en sélectionner trois qui sont publiées aujourd'hui sur le bscnews.fr
2ème Lauréat : MRERIC
Contribution sur obiwi.fr

 

Encore une fois la littérature s’inspire du destin maritime de Noé et de son Arche ballottée sur les flots tumultueux d’un Déluge apocalyptique. Et Vincent Wackenheim aujourd’hui comme Alexandre Vialatte autrefois dans ses auvergnates pensées intitulées Chroniques de l’Arche de Noé ne fait pas ici œuvre de spécialiste patenté ni de théologien ferré sur la protohistoire des religions: il est ici question d’animaux, de fuite, de groupes sociaux. Pas d’écrevisse ni de requin bleu; pas de mamba vert ou noir; pas de chat ni de tigre dans le moteur; mais avec Vialatte la même volonté de se délivrer du temps et de l’espace et de mélanger ad libitum l’ancien et le nouveau, l’antique et le moderne.

Règles de vie

Tout serait parfait dans le meilleur des mondes diluviens si l’Arche de Noé transportait calmement et avec une certaine sérénité tous les couples d’animaux susceptibles de repeupler notre pauvre Terre après que celle-ci a été secouée par les éléments. Sauf que, et le conte de Vincent Wackenheim commence ainsi, deux dinoZores ont réservé leurs places sur le transatlantique et font valoir leurs droits, celui d’être là comme tout le monde, celui d’être différents comme la plupart d’entre nous. Cette présence imprévue va faire naître au sein de la communauté des passagers animaliers tensions, conflits, stress, jalousies, envies. Noé, perdant tout à coup son lin blanc et sa candeur paisible, tombe le masque et laisse découvrir ses penchants zoophiles, voire pédo-zoophiles, et offre au lecteur son désir de peau lisse et humide, comme celle des otaries. Pour ne pas perdre son autorité et imposer à nouveau le respect Noé édicte des règles: un décret de non-consommation d’autrui, obligeant tous ces carnivores et viandards à n’ingurgiter que des fruits et légumes (cinq par jour); un décret de non-prolifération afin d’éviter que les jeux sexuels ne se terminent en naissances involontaires.

Métaphore jubilatoire

On l’a compris, Vincent Wackenheim parle de notre monde et de nos faiblesses avec un art consommé du conte animalier. Ces bestioles, comme celles de La Fontaine, peuvent bien endosser nos travers et nos vices, et l’auteur peut même, sans choquer aucun lecteur, les punir de mort. Dans cet Arche presque humaine tout n’est que complots et trahisons, jusqu’à l’acte sordide des termites qui dynamitent de l’intérieur le bateau de bois. Ici comme ailleurs le combat se fait presque sans l’Homme, combat entre Dieu et le Diable, encore et encore, avec comme toujours le même vainqueur. La fable de Vincent Wackenheim est drôle, loufoque, absurde, les mots et les phrases s’entrechoquent pour le plus grand plaisir du lecteur loin des textes spéculaires du moment. A lire donc, en se méfiant des jeux de mots et des jeux d’animaux, et en se rappelant que le Déluge c’est, quelque part, la revanche des eaux taries!

Vincent Wackenheim, La Revanche des Otaries. Le Dilettante. 191 pages. 16 euros.

MRERIC
Sa contribution sur OBIWI.FR >>>

 

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Librairie : une tendance à la résistance en France

Librairie : une tendance à la résistance en France

Publication : jeudi 19 janvier 2017 11:02

Par Nicolas Vidal - On lit çà et là que les librairies françaises connaissent un regain de forme culturelle, que l’appétit littéraire des français pour l’objet livre serait enfin de retour. Gageons que cela soit vrai et tangible.

Macha Gharibian :  la théorie des genres de Trans Extended

Macha Gharibian : la théorie des genres de Trans Extended

Publication : mercredi 18 janvier 2017 11:36

Par Nicolas Vidal  - Nous avions beaucoup aimé le premier album de Macha Gharibian « Mars » sorti en 2013 ( interview à lire ici).

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

Publication : lundi 16 janvier 2017 09:52

Par Jean-Christophe Mary - Moins populaire que «Tusk » ou «Rumours », « Mirage » reste pourtant un classique de la musique rock californienne. « Love in Store, Only Over You et Oh Diane «, titres pop rock joyeux, bondissants et plein d’énergie folk, auront définitivement marqué le début des années 80.