BSC News

 

 

 

           

The XX (prononcez “ex ex”) mélange un nombre d’influences assez invraisemblables : dès les premières secondes de “Intro”, l’auditrice est plongée dans une atmosphère à la The Cure ou Cocteau Twins, le groupe de pop atmosphérique des années 1980. Et arrivent les rythmes à la Timbaland, et la sauce prend, si j’ose dire. Frissons au bout de la première minute.

J’ai eu du mal à trouver les mots pour décrire leur musique. J’ai vraiment eu du mal. Ce quartet londonien est jeune, beaucoup trop jeune pour produire une musique aussi sophistiquée. Ce qu’on attend généralement d’un groupe de petits lads Anglais qui forment un groupe, c’est une musique énervée, énergisante, voire punk. Je ne m’attendais pas à un premier album à l'atmosphère si sensuelle, et même lascive par moments.

The XX, ce sont des amis d’enfance, ils ont grandi avec les mêmes groupes. Ils revendiquent tous des influences aussi diverses que Rihanna, Portishead, Micachu and the Shapes, Pixies, The Kills ou encore la regrettée Aaliyah.



La star de l’album est sans doute Jamie Smith qui se trouve derrière la boîte à rythmes et samplers, et qui trouve pour chaque morceau le bon dosage, sans volonté d’épater la galerie avec des beats exubérants.



L’album se déroule avec une facilité assez déconcertante, comme un rêve. Il possède d’ailleurs des moments de pur dream-pop enveloppante mais jamais oppressante, comme sur “Fantasy”, “Shelter” ou “Infinity”. D’autres morceaux sont plus énergiques, comme “Islands” ou “Night Time”, qui vont d’ailleurs sûrement se faire remixer des dizaines de fois, tant leur qualité est éblouissante.

Les voix sont très calmes, très posées, molles diront certains, et la musique ne décolle jamais vraiment. Comme beaucoup de disques que je vous propose, l’écoute du premier album de The XX doit être vécue. Ne l’écoutez pas d’une oreille discrète ; attendez la tombée de la nuit, mettez votre casque et fermez les yeux.

XX possède peu de titres qui m’ont transcendée ou transportée vraiment très loin, il n’en reste pas moins une réussite éblouissante, un des meilleurs premiers albums qu’il m’ait été donné d’écouter, un délice crépusculaire d’un petit peu moins de 40 minutes. Assez étrange et sophistiqué pour me faire dire que The XX est l’un des nouveaux venus les plus intéressants de la scène anglaise.

(sorti le 17 août / Young Turks)

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA SITE DEC2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

Publication : lundi 16 janvier 2017 09:52

Par Jean-Christophe Mary - Moins populaire que «Tusk » ou «Rumours », « Mirage » reste pourtant un classique de la musique rock californienne. « Love in Store, Only Over You et Oh Diane «, titres pop rock joyeux, bondissants et plein d’énergie folk, auront définitivement marqué le début des années 80.

Erroll Garner : Ready Take One tout en intimité

Erroll Garner : Ready Take One tout en intimité

Publication : lundi 16 janvier 2017 08:24

Par Nicolas Vidal - Voilà le genre d’album qui aime nous plonger dans les  productions intimes des grands artistes.

Cécilia Bertolini :  une carrière Jazz sur le tard

Cécilia Bertolini : une carrière Jazz sur le tard

Publication : lundi 16 janvier 2017 08:24

Par Nicolas Vidal - «La musique arrivée tardivement est devenue une évidence», Cécilia Bertolini ne cache pas son amour tardif pour le Jazz. Aujourd’hui, elle poursuit une carrière déjà riche et sort son nouvel album «Back On Track». Elle nous parle de cette passion fraîche et de la quintessence de ce nouveau projet.