BSC News

 

 

 

           

C’est du Bohringer. Jeune. Du Bohringer 65. Ça sonne comme un grand cru, mais il s’agit de « deux pièces de jeunesse. Deux petits bouts lambeaux de théâtre. Peut-être ». Peut-être ? Du Bohringer, jeune, c’est déjà du Bohringer. Goûteux, flamboyant, exacerbé, écorché, vivant. Désespéré, mais vivant.
« Zorglub » et « Les Girafes », les deux pièces ici réunies, ont été écrites à New York par un Bohringer « affamé d’amour, assoiffé de femme, affamé tout court ». Elles portent en elles tous les rêves, les fantasmes, les obsessions et les blessures de l’homme en devenir. Ces « lambeaux » sentent déjà le voyage et l’Afrique et la solitude et l’amitié et les femmes et l’attente et la marge… Et la marge.
« Zorglub » raconte l’histoire de Simon, installé dans un square depuis vingt ans. Il attend. Une femme. Ce soir-là, c’est un homme qui vient le déranger. Un jeune homme, Stéphane, bouquet de fleurs à la main. Qui attend. Une femme. « Figure-toi que, lorsque j’avais vingt ans, j’étais amoureux comme toi. Ma Douce me donne rendez-vous, j’arrive tout fringant, tout heureux, avec une heure d’avance. Eh ben… j’attends toujours… » raconte Simon.
Belle réflexion sur la solitude et sur l’amour, « Zorglub » est une pépite pleine de colère et de tendresse. Pleine de Bohringer, jusque dans la bouche de Stéphane : « Mais qu’est-ce que vous croyez ? Que vous êtes le seul ? Le seul à être… seul ? D’autres se consolent en achetant une BM, ou encore en faisant du camping ou du scoutisme. Moi aussi, monsieur Simon, j’ai mes squares. Vous savez ce qu’ils sont, les miens ? Les vitrines des grands magasins, la nuit, les yeux crevés des mannequins, les promenades dans une ville silencieuse. Et puis, le premier homme, les yeux gonflés de sommeil, qui ne sait même pas pourquoi on l’a jeté à bas du lit. Même lui, monsieur Simon, il rêvait. Même lui. »
« Les Girafes », histoire de mecs, fraternels et alcoolisés, est une pièce plus… comment dire… « déjantée ». Reste que, dans l’une comme dans l’autre, Richard Bohringer est là, bien présent. Fragile et indéboulonnable, décidé à inscrire les traces de sa « survivance » : « Je savais déjà la longue route balafrée ».



Olivier Quelier

 

copyright photo: DR

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Librairie : une tendance à la résistance en France

Librairie : une tendance à la résistance en France

Publication : jeudi 19 janvier 2017 11:02

Par Nicolas Vidal - On lit çà et là que les librairies françaises connaissent un regain de forme culturelle, que l’appétit littéraire des français pour l’objet livre serait enfin de retour. Gageons que cela soit vrai et tangible.

Macha Gharibian :  la théorie des genres de Trans Extended

Macha Gharibian : la théorie des genres de Trans Extended

Publication : mercredi 18 janvier 2017 11:36

Par Nicolas Vidal  - Nous avions beaucoup aimé le premier album de Macha Gharibian « Mars » sorti en 2013 ( interview à lire ici).

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

Publication : lundi 16 janvier 2017 09:52

Par Jean-Christophe Mary - Moins populaire que «Tusk » ou «Rumours », « Mirage » reste pourtant un classique de la musique rock californienne. « Love in Store, Only Over You et Oh Diane «, titres pop rock joyeux, bondissants et plein d’énergie folk, auront définitivement marqué le début des années 80.