BSC News

 

 

 

           



Une comédie à l’ancienne avec un Malkovich acharné qui se situe dans les coulisses du showbiz contemporain. A découvrir éventuellement.

L’argument : Alors qu’il vient de quitter son école de droit de Los Angeles, Troy Gable est indécis quant à la suite de son parcours professionnel. Il fait la rencontre d’un prestidigitateur et mentaliste, Buck Howard, dont la carrière est sur le déclin. Ce dernier se produit dans des salles à moitié vide dans de petites villes des Etats-Unis... Bien que sceptique concernant les dons de Buck, Troy est convaincu que le suivre sur les routes pendant sa tournée sera un changement excitant dans sa vie trop ordinaire...


Notre avis : Après une petite sortie salles aux USA, The great Buck Howard s’immisce en France dans la discrétion. Ce n’est pas que le film soit franchement mauvais, il s’agit d’un spectacle plutôt agréable à suivre, mais son côté old school, sans grande gloire contemporaine à flanquer en haut de l’affiche (Malkovich n’est plus très vendeur, Tom Hanks ne fait qu’une apparition et son fils, Colin Hanks, n’a encore aucun pouvoir de persuasion), en fait un produit assez difficile à distribuer - un peu ringard au premier abord, à l’image du personnage de prestidigitateur et mentaliste qui domine la distribution.

Récit d’une ancienne gloire de la magie condamnée à émerveiller les salles minables de l’Amérique vieillissante, Mister Showman essaie de vendre du rêve là où il n’y a plus que de l’aigreur et du cynisme (l’aigreur de la star déchue imbue de sa célébrité ; le cynisme du système médiatique contemporain). Mais grâce au regard candide et frais du nouvel assistant (Colin Hanks), la vieille cavalerie du spectacle reprend peu à peu ses lettres de noblesse et le spectateur se surprend à trouver du charisme à l’insupportable troubadour de salles des fêtes qu’incarne un John Malkovich toujours aussi acharné dans la démesure de ses rôles marginaux.

Si on ajoute au casting le charme d’Emily Blunt, on ressort de ce cheesy show plutôt emballé, malgré une réalisation un peu trop simplette pour transcender ce petit voyage initiatique dans les coulisses du showbiz d’aujourd’hui.

Frédéric Mignard


# Site officiel du film - http://greatbuckhowardmovie.com/
# Réalisateur - Sean McGinly
# Avec - Tom Hanks - Kevin Kline - Colin Hanks - Emily Blunt ...Plus
# Genre - Comédie dramatique
# Nationalité - Américain

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA SITE DEC2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

Publication : lundi 16 janvier 2017 09:52

Par Jean-Christophe Mary - Moins populaire que «Tusk » ou «Rumours », « Mirage » reste pourtant un classique de la musique rock californienne. « Love in Store, Only Over You et Oh Diane «, titres pop rock joyeux, bondissants et plein d’énergie folk, auront définitivement marqué le début des années 80.

Erroll Garner : Ready Take One tout en intimité

Erroll Garner : Ready Take One tout en intimité

Publication : lundi 16 janvier 2017 08:24

Par Nicolas Vidal - Voilà le genre d’album qui aime nous plonger dans les  productions intimes des grands artistes.

Cécilia Bertolini :  une carrière Jazz sur le tard

Cécilia Bertolini : une carrière Jazz sur le tard

Publication : lundi 16 janvier 2017 08:24

Par Nicolas Vidal - «La musique arrivée tardivement est devenue une évidence», Cécilia Bertolini ne cache pas son amour tardif pour le Jazz. Aujourd’hui, elle poursuit une carrière déjà riche et sort son nouvel album «Back On Track». Elle nous parle de cette passion fraîche et de la quintessence de ce nouveau projet.