BSC News

 

 

 

           

Tout le petit monde de la musique se chamaille sur un point comptable. Est-ce le 46ème, le 53ème, le 32ème album de Dylan. Peu importe, c’est surtout dix nouvelles chansons et elles sont savoureuses. Depuis 1966, Dylan n’a plus révolutionné la musique mais il est resté au fil des décennies et reste, sans conteste, l’un des fervents garants de deux valeurs : honnêteté et intégrité. Ce Together through Life ne déroge pas à ce constat. Passons sur cette pochette inconséquente (on croirait une cover de Bon Jovi) et concentrons nous sur l’essentiel. Après une petite heure d’écoute, c’est sûr vous aurez légèrement la bouche asséchée mais aussi l’intime conviction d’avoir participé à quelques festivités aux confins du Texas ou du Nouveau-Mexique. Car cette fois-ci, Dylan nous convie à une kermesse solaire, une kermesse tex-mex. De celles où l’herbe a jauni, la bière est un peu tiède mais où l’esprit d’une certaine Amérique souffle encore. Car depuis 2001 et l’album Love and Theft, Dylan se fait un peu le gardien des vieilles recettes musicales et s’offre, à loisir, la délectation de puiser au sein d’un siècle de musique populaire (blues du Delta, ballade jazzy, boogie-rock, folk rural, …). Pour cet opus, c’est l’accordéon qui est à l’honneur, mais un accordéon enrhumé par la poussière du Sud tout comme la voix du maestro qui s’apparente de plus en plus à celle d’un crooner ravagé (encore un ou deux albums et Arno pourra le remplacer au chant). Sur cette base prometteuse les dix chansons se succèdent comme autant de bonnes nouvelles. Beyond here lies nothin’ traduit bien l’album : rude et entêtant. Life is hard est d’une élégance toute dylanienne, la blues tex-mex My wife’s home town dont le refrain ressemble à s’y méprendre à celui du hit I just wanna make love to you. La belle country If you ever go to Houston ; This dream of you magnifique de mélancolie, le boogie bluesy très réussi Shake shake Mama, (il n’y a plus que Dylan pour donner des titre de chansons si oldies), la mid-tempo très «cool», I feel a change comin’on que l’on aimerait plus longue ; et enfn, ce It’s all good fait pour la route et le vent chaud qui s’écrase sur le visage. Ensemble à travers la vie, un titre qui, plus que jamais, sonne vrai.
Alexandre Roussel

Dernière minute

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Idées de cadeaux

WEB Lucky Luke Cuisine 300x300 V1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Evènement

Scenenationalejanvier2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

A LA UNE

Librairie : une tendance à la résistance en France

Librairie : une tendance à la résistance en France

Publication : jeudi 19 janvier 2017 11:02

Par Nicolas Vidal - On lit çà et là que les librairies françaises connaissent un regain de forme culturelle, que l’appétit littéraire des français pour l’objet livre serait enfin de retour. Gageons que cela soit vrai et tangible.

Macha Gharibian :  la théorie des genres de Trans Extended

Macha Gharibian : la théorie des genres de Trans Extended

Publication : mercredi 18 janvier 2017 11:36

Par Nicolas Vidal  - Nous avions beaucoup aimé le premier album de Macha Gharibian « Mars » sorti en 2013 ( interview à lire ici).

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Radio : 40 ans d'antenne célébrés par Francis Zégut

Publication : mardi 17 janvier 2017 08:25

Par Jean-Christophe Mary - Le spécialiste de musique rock Francis Zégut célèbre 40 ans de radio. Un anniversaire marqué par deux coffrets « Hit The Road « et  Hit The Road « Vol. 2 que les fans de grosses cylindrées vont adorer.

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Dalida : Sveva Alviti fait rayonner la Bambina

Publication : lundi 16 janvier 2017 15:42

De Florence Yeremian - De son enfance au Caire à son inévitable suicide en 1987, ce très beau film retrace le parcours d'une femme sempiternellement en quête d'amour et de reconnaissance. À travers ses voyages à Cannes, Rome, Paris ou San Remo, il nous fait suivre la carrière ascensionnelle de Dalida en s'attardant particulièrement sur ses multiples conquêtes amoureuses.

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

FleetWood Mac : Mirage, un album qui reste mythique

Publication : lundi 16 janvier 2017 09:52

Par Jean-Christophe Mary - Moins populaire que «Tusk » ou «Rumours », « Mirage » reste pourtant un classique de la musique rock californienne. « Love in Store, Only Over You et Oh Diane «, titres pop rock joyeux, bondissants et plein d’énergie folk, auront définitivement marqué le début des années 80.