BSC News

 

 

 

           

Les choix de Mélina

Bébé, mon amour : le lien mère-enfant, de la conception au sevrage

Véronique Chavigny-Bouquet
Editions Dangles
par Mélina Hoffmann
« Comme elle est étrange cette impression d’avoir un petit être dans mon ventre. Nous sommes deux maintenant, et en permanence. Je ne me sens jamais seule. Je me promène en ville, radieuse, car je te sais avec moi. Je me sens dans un état extraordinaire, difficile à décrire. Je vis quelque chose d’unique qui me rend profondément heureuse. Je trouve insupportable que cela ne se voit pas encore : personne dans les rues ne semble remarquer que tu es là, toi si présent pourtant. Tu m’habites physiquement et mentalement. »


La grossesse est souvent l’un des moments les plus forts, les plus bouleversants de la vie d’une femme.
Une aventure à la fois physique et émotionnelle. Une cohabitation de chaque instant avec un tout petit être entièrement dépendant, durant laquelle se succèdent toutes sortes de sentiments, d’émotions, de craintes, de joies et d’interrogations. Neuf mois au cours desquels se construit, jour après jour, un lien étroit et unique entre la mère et son enfant, qui prend rapidement la forme d’un amour inconditionnel.

C’est au cœur de cette aventure, de cette histoire d’amour naissante, que nous emmène Véronique Chavigny-Bouquet. Dans cet ouvrage rédigé tel un journal intime, elle nous livre son témoignage, vivant et émouvant, de la construction et de la force du lien qui unit la mère et son bébé de la conception jusqu’aux premiers mois de sa vie, tout en nous apportant des informations pour mieux vivre la grossesse, l’accouchement, et les premiers mois de la vie de l’enfant.
Semaine après semaine, elle nous fait partager l’évolution de sa grossesse, les premières sensations, les démarches accomplies, ses angoisses, son bonheur, son attachement pour cet enfant à venir mais déjà si présent en elle et auquel elle ne cessera de parler tout au long de sa grossesse.
« Je suis fascinée par toi, petit être. Je suis heureuse, et en même temps j’ai peur. Je me sens tout ”chose”. Un peu triste aussi. Tout se bouscule. Il faut que je m’habitue à toi. »

Avec beaucoup de tendresse et de sincérité, elle nous raconte sa joie de se découvrir enceinte, la perception des premiers mouvements du bébé dans son ventre, son choix de se marier au cours de la grossesse, les heures passées à observer son ventre s’arrondir dans le miroir, la fierté de ce nouveau corps que la mode tend à mettre en valeur, le regard bienveillant des autres, la préparation à l’arrivée du bébé, ou encore la recherche d’une maternité…
Elle nous confie ses angoisses : la crainte de ne pas savoir s’occuper correctement de son enfant, de devoir faire le deuil de son indépendance et tourner la page sur une période de sa vie faite de liberté… Elle évoque également le décalage entre le vécu de la mère, qui développe une relation d’intimité avec son bébé tout au long des neuf mois de grossesse, et la frustration du père, extérieur à cette relation privilégiée, qui tente, tant bien que mal, de créer lui aussi un lien avec cet enfant à venir.

Neuf mois plus tard vient le moment de l’accouchement et les interrogations légitimes sur la surmédicalisation de cet acte, au demeurant naturel ; sur l’importance du lien mère-enfant aux yeux du corps médical ; sur le choix d’accoucher avec ou sans péridurale, d’allaiter, de connaître ou non le sexe de l’enfant avant l’accouchement…
« On oublie un peu trop le côté humain d’un enfant et d’une mère qui se découvrent pour la première fois. Je crois qu’en dehors des actes médicaux nécessaires pour la santé de la mère et de l’enfant, le corps médical devrait rester plus discret quand tout se passe bien. »

Puis, après les premiers instants précieux et émouvants de la rencontre, il est enfin temps de rejoindre le nid familial et de débuter cette nouvelle vie à trois, de mettre en place de nouveaux repères. La maman doit alors apprendre à comprendre et à répondre aux besoins de ce nouvel habitant tant attendu tout en prenant le temps de s’occuper d’elle ; à avoir confiance en ses propres capacités de mère ; à accompagner les progrès de l’enfant tout en le laissant évoluer à son propre rythme…
Un apprentissage difficile qui n’est pas sans périodes de remise en question, sans impatiences ni énervements ponctuels. Mais l’amour domine, toujours. Inconditionnel et bienveillant.

L’amour est l’encre de cet ouvrage à dimension pleinement humaine, qui allie brillamment témoignage et informations pratiques.
Des encadrés viennent régulièrement ponctuer le récit pour nous apporter un supplément d’informations sur certains points tels que le choix de la maternité, la prise de poids durant la grossesse ou encore des conseils pour accompagner les contractions.
Si cet ouvrage s’adresse avant tout aux futures mamans, en proie aux doutes et aux interrogations, inutile toutefois d’être enceinte pour être touchée et captivée par le témoignage d’amour et de tendresse qu’il renferme.!

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

Publicité

bandeau auto editionlight

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A LA UNE

Occitanie : l’état des lieux du livre et de la littérature

Occitanie : l’état des lieux du livre et de la littérature

Publication : vendredi 24 février 2017 15:32

Par Manon Bricard - Quelle est la place du livre en Occitanie ? Deux agences régionales du livre, le Languedoc-Roussillon livre et lecture basée à Montpellier ainsi que le Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées, ont regroupé leurs données pour répondre à cette question. Elles comptent ainsi montrer comment se positionne la filière du livre dans la nouvelle région, afin de l’aider à orienter sa politique en faveur du livre et de la littérature.  

Vakia Stavrou : les turpitudes et les bonheurs de la vie

Vakia Stavrou : les turpitudes et les bonheurs de la vie

Publication : vendredi 24 février 2017 15:46

Par Nicolas Vidal - Vakia Stavrou est chypriote. Cet album Alasia (qui signifie «image de Chypre ») est un projet mélancolique qui aborde toutes les turpitudes et les bons moments de la vie : l’amour, la tristesse, la séparation ou encore l’espoir.  

Les Derniers Parisiens : un portrait de la faune de Paname

Les Derniers Parisiens : un portrait de la faune de Paname

Publication : vendredi 24 février 2017 09:16

De Florence Yeremian - Nasser travaille chez son grand frère Areski dans un bar de Clichy. Mis aux arrêts pour une sale histoire, il vient de passer vingt-quatre mois en prison et a décidé de refaire sa vie. À l'occasion d'une rencontre, il se lance dans l'organisation de soirées DJ persuadé de pouvoir y trouver une échappatoire à sa morne existence. La tête pleine d'espérance mais le cœur candide, il part à la conquête des nuits parisiennes...

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Dernière minute

Publicité

promotiondemonlivrecarrehead

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer