BSC News

 

 

 

           


La première sélection du Médicis

Le rêve de Machiavel, Christophe Bataille (Grasset)
C’était notre terre, Mathieu Belezi (Albin Michel)
Là où les tigres sont chez eux, Jean-Marie Blas de Roblès (Zulma)
Un brillant avenir, Catherine Cusset (Gallimard)
Corniche Kennedy, Maylis de Kerangal (Verticales)
Une éducation libertine, Jean-Baptiste Del Amo (Gallimard)
Zone, Mathias Enard (Actes Sud)
Apnée, René Enhi (Christian Bourgois)
Ce que nous avons eu de meilleur, Jean-Paul Enthoven (Grasset)
La dent de renard, Lucette Finas (Gallimard)
La meilleure part des hommes, Tristan Garcia (Gallimard)
La plage de Trouville, Carole Hachache (Stock)
Disparition d’un chien, Catherine Lépront (Seuil)
La traversée du Mozambique par temps calme, Patrice Pluyette (Seuil)
Un chasseur de lions, Olivier Rolin (Seuil)
Le village de l’Allemand ou le journal des frères Schiller, Boualem Sansal (Gallimard)
L’ami de jeunesse, Antoine Sénanque (Grasset)

 

La première sélection du Femina

C’était notre terre, Mathieu Belezi (Albin Michel)
Gitane sans filtre, Gérard de Cortanze (Gallimard)
Où on va, papa ?, Jean-Louis Fournier (Stock)
L’année de l’éclipse, Philippe de la Genardière (Sabine Wespieser)
Un sauveur, Claude Habib (de Fallois)
Un traître, Dominique Jamet (Flammarion)
La beauté du monde, Michel Le Bris (Grasset)
Pour vous, Dominique Mainard (Joelle Losfeld)
Jour de souffrance, Catherine Millet (Flammarion)
Le voyage du fils, Olivier Poivre d’Arvor (Grasset)
La Guimard, Guy Scarpetta (Gallimard)
Un chapeau léopard, Anne Serre (Mercure de France)
Faux père, Philippe Vilain (Grasset)

 

 

La première sélection du Renaudot

Le marché des amants, Christine Angot (Le Seuil)
Une belle époque, Christian Authier (Stock)
Le silence de Mahomet, Salim Bachi (Gallimard)
Dessous c’est l’enfer, Claire Castillon (Fayard)
L’heure de la fermeture dans les jardins d’Occident, Bruno de Cessole (La Différence)
Les pieds dans l’eau, Benoît Duteurtre (Gallimard)
Ce que nous avons eu de meilleur, Jean-Paul Enthoven (Grasset)
Paradis conjugal, Alice Ferney (Albin Michel)
La meilleure part des hommes, Tristan Garcia (Gallimard)
La beauté du monde, Michel Le Bris (Grasset)
Le roi de Kahel, Tierno Monénembo (Le Seuil)
Le voyage du fils, Olivier Poivre d’Arvor (Grasset)
Un chasseur de lions, Olivier Rolin (Le Seuil)
Val de Grâce, Colombe Schneck (Stock)
Vacance au pays perdu, Philippe Ségur (Buchet-Chastel)

 

La première sélection du Goncourt

Le silence de Mahomet, Salim Bachi (Gallimard)
Le rêve de Machiavel, Christophe Bataille (Grasset)
C’était notre terre, Mathieu Belezi (Albin Michel)
Un brillant avenir, Catherine Cusset (Gallimard)
Une éducation libertine, Jean-Baptiste Del Amo (Gallimard)
Là où les tigres sont chez eux, Jean-Marie de Roblès (Zulmaà
Où on va, papa ?, Jean-Louis Fournier (Stock)
Qui touche à mon corps je le tue, Valentine Goby (Gallimard)
Une nuit à Pompéi, Alain Jaubert (Gallimard)
La beauté du monde, Michel le Bris (Grasset)
Jour de souffrance, Catherine Millet (Flammarion)
La traversée du Mozambique par temps calme, Patrice Pluyette (Seuil)
Syngué Sabour, Atig Rahimi (POL)
Un chasseur de lions, Olivier Rolin (Seuil)
La domination, Karine Tuil (Grasset)

 

 

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter d'actualités culturelles du BSCNEWS.FR

A LA UNE

Lorsque la culture devient l’alibi d’un plan de communication

Lorsque la culture devient l’alibi d’un plan de communication

Publication : jeudi 23 mars 2017 09:34

Par Nicolas Vidal - Réjouissez-vous chers lecteurs car ce 23 mars sera l’occasion de découvrir une facette pour le moins méconnue de l’un des people préférés   des Français. Ainsi, Gad Elmaleh publie une bande dessinée en librairie intitulée «Le Blond» (Editions Michel Lafon) qui retrace l’histoire de son personnage fétiche, joué sur scène depuis une dizaine d’années.

Vincent Peirani : le magicien de l’accordéon

Vincent Peirani : le magicien de l’accordéon

Publication : mardi 21 mars 2017 10:25

Par Nicolas Vidal - L’accordéon a longtemps été considéré comme «le piano du pauvre». L’accordéoniste français Vincent Peirani lui a redonné toute sa noblesse musicale avec la virtuosité qui est la sienne.

Fausto Mesolella : les mots de Stefano Benni

Fausto Mesolella : les mots de Stefano Benni

Publication : mardi 21 mars 2017 09:37

Par Nicolas Vidal - L’artiste italien Fausto Mesolella s’est associé  à l’écrivain Stefano Benni pour ce nouvel album Canta Stefano Benni.

Abonnez-vous au Tabloïd !

 

Dernière minute

Publicité

promotiondemonlivrecarrehead

PUB COESY 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Syma Mobile

SYMA JAN07

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer